Edition du 16-06-2019

Accueil » E-santé

e-santé : l’université Paris Diderot et l’AP-HP créent un Diplôme Universitaire (DU) dédié

Publié le lundi 18 septembre 2017

e-santé : l’université Paris Diderot et l’AP-HP créent un Diplôme Universitaire (DU) dédié L’université Paris Diderot et l’AP-HP viennent de créer un Diplôme Universitaire (DU) dédié à la santé connectée qui s’adresse non seulement aux professionnels de santé mais à toutes celles et ceux qui s’intéressent à cette problématique.

Dans la droite ligne de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) lancé par l’AP-HP et le CHU de Nantes portant sur la dimension E-santé et innovation des hôpitaux de demain, l’université Paris Diderot et l’AP-HP créent un enseignement original dédié à la santé connectée mêlant enseignement théorique et élaboration de projets innovants.

Porté par le Centre de responsabilité « Santé connectée » nouvellement créé de l’hôpital Bichat-Claude Bernard (AP-HP) co-dirigé par le Pr Patrick Nataf, chirurgien cardiaque et par le Dr Boris Hansel, endocrinologue-nutritionniste  l’université Paris Diderot, le DU « Enseignement pratique multidisciplinaire de santé connectée »  rassemble les expertises de professionnels issus de la santé (médecins, chercheurs de l’AP-HP) et de startups, de juristes et d’économistes, et de l’ingénierie de l’université Paris Diderot (IUT).

« L’enseignement pratique multidisciplinaire de santé connectée est un diplôme universitaire accessible aux soignants mais aussi aux administratifs, startupers et investisseurs qui souhaitent acquérir des bases médicales, techniques, juridiques et économiques pour mener à bien des projets de santé connectée. Nous avons conçu la formation comme un « laboratoire d’idées », où peuvent émerger des projets innovants qui pourront se concrétiser à l’avenir, à l’heure où nous construisons le futur Campus du Grand Paris Nord regroupant sur un site unique l’université, et les hôpitaux Bichat et Beaujon » explique le Dr Boris Hansel.

Dédiée aux personnes qui souhaitent construire et s’impliquer dans des projets de e-santé, cette formation qui débutera en janvier 2018 comporte trois volets :

. un enseignement dispensé en présentiel et en e-learning en partenariat avec Medscape, site d’information médicale,
. des travaux pratiques pour la compréhension du fonctionnement des objets connectés,
. des travaux tutorés comprenant une bourse aux projets (élaboration d’un programme d’e-santé, d’un objet connecté, commercialisation d’un produit dans le domaine de la e-santé…) qui permettra . d’identifier et sélectionner les sujets les plus attrayants.

Ces projets feront l’objet d’un travail en équipe dont l’objectif est de décrire toutes les étapes permettant leur concrétisation. Les étudiants auront accès à un conseil d’experts dans les domaines juridique, médical, technique et commercial.

Début des cours le 11 janvier 2018.

Pour plus d’informations : La page web dédiée et la plaquette de présentation du diplôme universitaire « Enseignement pluridisciplinaire pratique de santé connectée » ( – 3.43 Mo)

Source : AP-HP ; visuel CC0 Creative Commons








MyPharma Editions

Bone Therapeutics : ALLOB valide les principaux critères d’évaluation de son étude de phase IIa dans la fusion vertébrale

Publié le 13 juin 2019
Bone Therapeutics : ALLOB valide les principaux critères d'évaluation de son étude de phase IIa dans la fusion vertébrale

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans les domaines de l’orthopédie et des maladies osseuses, a annoncé aujourd’hui qu’à l’issue d’une période de suivi de 12 mois, son produit de thérapie cellulaire allogénique, ALLOB, a complété avec succès l’essai de phase IIa mené chez des patients ayant subi une opération de fusion vertébrale.

Servier : la Commission européenne approuve la conversion de l’AMM conditionnelle de Pixuvri® en une AMM standard

Publié le 13 juin 2019
Servier : la Commission européenne approuve la conversion de l'AMM conditionnelle de Pixuvri® en une AMM standard

Servier a annoncé aujourd’hui que la Commission européenne (CE) a approuvé la conversion de l’autorisation conditionnelle de PIXUVRI® (pixantrone) en une autorisation de mise sur le marché standard pour le traitement en monothérapie des patients adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien à cellules B agressif, multirécidivant ou réfractaire.

Domain Therapeutics : Sylvie Ryckebusch nommée au sein du conseil d’administration

Publié le 12 juin 2019
Domain Therapeutics : Sylvie Ryckebusch nommée au sein du conseil d’administration

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de nouvelles molécules thérapeutiques ciblant les récepteurs membranaires pour des besoins médicaux non satisfaits en neurologie, en oncologie et dans les maladies rares, a annoncé aujourd’hui la nomination de Sylvie Ryckebusch au sein de son conseil d’administration.

Lysogene : traitement du 1er patient en Europe de l’essai de phase II/III dans la maladie de Sanfilippo de Type A

Publié le 12 juin 2019
Lysogene : traitement du 1er patient en Europe de l’essai de phase II/III dans la maladie de Sanfilippo de Type A

Lysogene a annoncé aujourd’hui le traitement d’un premier patient en Europe dans le cadre de l’essai de phase II/III AAVance avec LYS-SAF302, traitement de thérapie génique de la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA). Lysogene et son partenaire commercial pour LYS-SAF302, Sarepta Therapeutics, avaient annoncé en début d’année le traitement du premier patient de cet essai clinique aux Etats-Unis.

Debiopharm et Ipsen prolongent de 15 années leur partenariat stratégique pour le Decapeptyl®

Publié le 12 juin 2019
Debiopharm et Ipsen prolongent de 15 années leur partenariat stratégique pour le Decapeptyl®

Debiopharm et Ipsen ont annoncé le renouvellement de leur accord Decapeptyl® qui prolonge et renforce leur collaboration stratégique jusqu’en 2034 pour le développement, la fabrication et la distribution du Decapeptyl® pour le traitement de certaines maladies urologiques, gynécologiques et pédiatriques sur les marchés européens et dans certains pays asiatiques et africains.

Sanofi : résultats positifs de phase III de Soliqua® dans le diabète de type 2

Publié le 11 juin 2019
Sanofi : résultats positifs de phase III de Soliqua® dans le diabète de type 2

Sanofi a annoncé que dans le cadre d’une étude de phase III[1] évaluant des adultes atteints de diabète de type 2 inadéquatement contrôlé par des agonistes des récepteurs GLP-1, Soliqua®/Suliqua®[2] (insuline glargine 100 unités/ml et lixisénatide) a atteint l’objectif principal de l’étude en permettant aux patients d’obtenir une réduction statistiquement supérieure du taux de glycémie moyen (HbA1c) après 26 semaines, comparativement aux patients maintenus sous agoniste des récepteurs GLP-1.

Christophe Hézode rejoint Gilead au poste de Directeur Médical Hépatologie

Publié le 11 juin 2019
Christophe Hézode rejoint Gilead au poste de Directeur Médical Hépatologie

Christophe Hézode, ancien chef du service d’Hépatologie à l’hôpital Henri Mondor (Créteil) rejoint Gilead au poste de Directeur Médical Hépatologie. Dans sa nouvelle fonction, il managera une équipe de 9 collaborateurs et reportera au Dr Cécile Rabian, directeur médical France du laboratoire Gilead.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents