Edition du 04-07-2022

Enquête de l’UE sur le secteur pharmaceutique : l’EFPIA et le Leem déplorent « une occasion manquée »

Publié le vendredi 28 novembre 2008

Dans un communiqué, l’EFPIA et le Leem, qui représentent respectivement les entreprises du Médicament en Europe et en France, réagissent au rapport de la Commission européenne.  Ce dernier manquerait  « l’occasion d’aborder les vrais problèmes qui entravent l’innovation, le développement et l’accès aux médicaments innovants ».

 « Le rapport préliminaire ne reconnaît pas de manière adéquate la complexité et la nature très réglementée du marché pharmaceutique en Europe et manque l’occasion d’aborder les vrais problèmes qui entravent l’innovation, le développement et l’accès aux médicaments innovants » a déclaré Arthur J. Higgins, PDG de Bayer Healthcare et Président de l’EFPIA, suite à la publication ce matin du rapport préliminaire de l’enquête de la commission de Bruxelles sur la concurrence au sein de l’industrie pharmaceutique.

 Le retard des génériques « surestimé »
Par ailleurs, le rapport surestimerait le niveau et les raisons des retards dans l’accès au marché du générique. L’EFPIA souligne par ailleurs que « lorsqu’il existe une forte incitation commerciale, les génériques peuvent pénétrer le marché en moins de 4 mois. Un chiffre inférieur au délai moyen de l’accès des patients aux médicaments innovants, qui peut dépasser 14 mois dans certains marchés de l’Union Européenne ».
Le Directeur Général de l’EFPIA, Brian Ager, ajoute : « Le rapport de la Commission n’a trouvé aucun argument pour étayer le fait que l’industrie empêchait l’innovation. D’ailleurs, au cours des dernières années, la recherche pharmaceutique des entreprises a continué à faire des avancées dans des domaines thérapeutiques complexes comme le cancer, l’arthrite rhumatoïde et le VIH / SIDA, pour le plus grand bénéfice des patients ».

 Pour un marché des générique plus compétitif
En guise de réponse, l’EFPIA appelle donc à créer un marché du générique plus compétitif qui engendrerait des économies substantielles, lesquelles réinvesties, « favoriseraient ainsi un meilleur accès aux médicaments innovants ». Pour l’EFPIA,  « le rapport ne s’attaque pas aux goulots d’étranglement de ce marché ». « Par rapport aux Américains, les Européens, en effet, dépensent moins pour leurs médicaments innovants et plus pour leurs médicaments génériques », précise-t-elle.

 Un brevet communautaire
Concernant la polémique sur les brevets, l’EFPIA ne comprend pas que la commission de Bruxelles puisse montrer du doigt des « pratiques parfaitement légales, telles que les portefeuilles de brevets, les litiges sur les brevets et le lancement de médicaments améliorés » qui permettent aux entreprises du secteur de « protéger les énormes investissements en R&D ». Néanmoins, l’EFPIA reconnait que « la mise en place d’un brevet communautaire pourrait réduire les coûts et apporter plus de sécurité juridique ». 
Par ailleurs, L’EFPIA se dit « prête à collaborer étroitement avec la Commission européenne (…) pour supprimer les obstacles à l’innovation et améliorer l’accès aux nouveaux médicaments dans l’intérêt de la santé et du bien être des citoyens européens ».








MyPharma Editions

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d’une persistance potentiellement améliorée

Publié le 1 juillet 2022
Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d'une persistance potentiellement améliorée

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, vient de publier des données de recherche sur ses nouvelles cellules CAR T universelles aux propriétés immuno-évasives dans Nature Communications, suite à sa présentation orale à l’American Society of Cell and Gene Therapy (ASGCT) le 16 mai dernier.

NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Publié le 30 juin 2022
NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Lors de son Assemblée générale annuelle, NèreS (ex. AFIPA), organisation professionnelle qui représente les laboratoires pharmaceutiques produisant et commercialisant des produits de santé et de prévention de premier recours disponibles en pharmacie sans ordonnance (médicaments, dispositifs médicaux et compléments alimentaires), a élu son nouveau Conseil d’administration pour les deux prochaines années. A cette occasion, Vincent COTARD a été reconduit comme Président de NèreS à l’unanimité.

Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Publié le 30 juin 2022
Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Galapagos, CellPoint et AboundBio ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord définitif avec Galapagos, propulsant Galapagos dans la thérapie cellulaire de nouvelle génération tout en élargissant considérablement son portefeuille de recherche et ses capacités.

Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 30 juin 2022
Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes rares, a annoncé le recrutement de Mark Sumeray, M.D., MS, FRCS, figure du secteur des biotechnologies, au poste de Chief Medical Officer. Mark Sumeray occupait la fonction de Chief Medical Officer d’Amryt Pharmaceuticals, depuis septembre 2016.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents