Edition du 21-09-2018

Erreurs médicales : une légère baisse en 2008 selon le Sou Médical

Publié le mercredi 6 janvier 2010

Le Sou Médical, mutuelle du Groupe MACSF et assureur de 302 615 professionnels de santé, vient de publier son rapport 2008. Observatoire de la sinistralité par spécialité médicale depuis plus de trente ans, la société a enregistré 3 595 déclarations en 2008 (3 434 pour des dommages corporels et 161 pour des dommages matériels).

Ainsi en 2008, le taux maintient à 1,18 le nombre de déclarations pour 100 sociétaires – soit légèrement moins qu’en 2007 (1,23%). Mais ces statistiques recouvrent des erreurs médicales de gravité variable allant de l’erreur de côté pour une intervention chirurgicale à un bris dentaire au cours d’une anesthésie.

Dans les cas douloureux, les dommages collatéraux sont redoutables. « En réalité, il y a toujours deux victimes : le patient bien sûr qui a subi une atteinte physique ou morale et doit vivre avec les séquelles mais aussi le praticien peu préparé à ce genre d’épreuve qui se retrouve profondément déstabilisé. L’onde de choc ébranle aussi les proches des deux parties.» reconnaît Nicolas Gombault, directeur général du Sou Médical. Soucieux de développer les compétences de ses sociétaires en matière de prévention des risques, le Sou Médical édite un site internet*. Il attire également l’attention des professionnels sur les nouveaux facteurs de risque qui entraînent des pertes de chance.

La chirurgie arrive en tête du nombre des mises en cause

Il existe des disciplines plus risquées que d’autres. La chirurgie arrive en tête avec des fréquences de mise en cause les plus élevées : 45,8 %. Ce qui signifie que près d’un chirurgien sur deux peut être inquiété pendant l’année « des plaintes qui fort heureusement n’entraînent pas de condamnation systématique. » précise Nicolas Gombault. Les recours portent sur trois disciplines en chirurgie orthopédique : 141 dossiers- en chirurgie générale et viscérale : 79 dossiers et en neurochirurgie : 22 dossiers.

L’obstétrique figure aussi en haut du tableau, non pas pour la fréquence mais pour les montants d’indemnisation qui peuvent dépasser 6 millions €. L’anesthésie affiche une sinistralité de 21,8%, seule spécialité en augmentation par rapport à 2007 (19,9%)

Sur les 3 595 déclarations en 2008, 2 025 concernent des dommages corporels et sont à l’origine de 97 plaintes pénales, 226 plaintes ordinales, 483 assignations en référé civiles ou administratives, 731 réclamations orales écrites ou par mandataire et de 520 saisines auprès des commissions régionales de conciliation et d’indemnisation (CRCI). Ces procédures gratuites permettent une indemnisation rapide des accidents médicaux et sont de plus en plus utilisées par les victimes. A signaler également la sévérité des magistrats puisqu’une condamnation d’un professionnel de santé intervient dans 66 % des dossiers examinés au fond par une juridiction.

Source : le Sou médical








MyPharma Editions

Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Publié le 21 septembre 2018
Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Numab Therapeutics, une société biopharmaceutique suisse qui développe des immunothérapies multispécifiques de nouvelle génération basées sur des anticorps, pour traiter le cancer, a annoncé avoir nommé le Dr Ignacio Javier Melero Bermejo au poste de conseiller.

Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Publié le 21 septembre 2018
Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre a annoncé que la Commission européenne (CE) a délivré l’autorisation de mise sur le marché pour l’association de Braftovi® (encorafenib) et Mektovi® (binimetinib) dans le traitement des patients adultes atteints d’un mélanome non résécable ou métastatique porteur d’une mutation BRAFV600 détectée par un test approuvé.

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Publié le 21 septembre 2018
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Le groupe Ipsen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP), comité scientifique de l’Agence européenne du médicament (EMA) a émis un avis favorable pour Cabometyx® (cabozantinib) en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) de l’adulte traité antérieurement par sorafénib.

Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Publié le 20 septembre 2018
Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé la présentation de données de son programme de développement de NBTXR3 à l’International Conference on Immunotherapy Radiotherapy Combinations qui se tient du 20 au 22 septembre 2018 à Paris, France.

Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Publié le 20 septembre 2018
Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Corinne Morel, 50 ans, est nommée Directrice Marketing Digital et Retail Alliance Healthcare Group France, à compter du 3 septembre. Membre de Walgreens Boots Alliance, Alliance Healthcare Group France est un des leaders de la répartition pharmaceutique et de la distribution de produits et services de santé en France.

Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Publié le 20 septembre 2018
Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Le laboratoire pharmaceutique Servier et Poietis, une société de biotechnologie française spécialisée dans la production de tissus vivants bio-imprimés, viennent de signer un partenariat scientifique portant sur l’utilisation de la technologie de bio-impression 4D de Poietis pour le développement et la production de tissus hépatiques.

Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Publié le 20 septembre 2018
Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement des trois premiers patients pour son étude clinique de Phase 3, nommée TRYbeCA1, évaluant l’efficacité d’eryaspase, son produit candidat phare, dans le traitement en seconde ligne du cancer métastatique du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions