Edition du 21-02-2019

Accueil » Et aussi » Industrie » Produits

ERYtech Pharma : essai clinique crucial pour GRASPA® dans le traitement de la leucémie lymphoblastique aiguë

Publié le vendredi 6 novembre 2009

ERYtech Pharma : essai clinique crucial pour GRASPA® dans le traitement de la leucémie lymphoblastique aiguëERYtech Pharma annonce le démarrage de son essai clinique crucial pour GRASPA®, son produit phare pour le traitement de la leucémie lymphoblastique aiguë. Cet essai de phase III a débuté en France et sera élargi à l’échelle européenne.

GRASPA® est une nouvelle formulation à base d’enzymes asparaginase conçue pour un éventail d’utilisations cliniques élargies et plus sûres, comparé aux formules existantes, grâce à l’encapsulation et à la protection de l’enzyme à l’intérieur d’érythrocytes homologues. Cet essai va concerner jusqu’à 80 patients, âgés de 1 à 55 ans, ayant subi une rechute de leucémie lymphoblastique aiguë. Le but recherché combine sécurité et efficacité à propos du niveau de déplétion en asparagine.

Le professeur Yves Bertrand, chef du service d’oncohématologie pédiatrique à Lyon et principal chercheur impliqué, a déclaré : « Je serais vraiment heureux de voir les résultats très encourageants de l’essai de phase II avec GRASPA® confirmés. Nous avons conçu cet essai pour satisfaire des besoins médicaux avérés. »

Selon ERYtech Pharma ,l’intérêt de GRASPA® (encapusation d’asparaginase dans les érythrocytes) réside dans sa capacité à outrepasser toutes les restrictions existantes associées aux enzymes asparaginase conventionnels grâce à une efficacité prolongée, une meilleure conformité, un dosage réduit et un niveau de sécurité supérieur, ce qui le rend acceptable par tous les patients, y compris les patients à haut risque (patients hypersensibles ou âgés) ou les patients produisant des anticorps neutralisants.

L’asparaginase est un composant crucial et irremplaçable de toute polychimiothérapie et est utilisée en milieu clinique depuis plus de 30 ans. L’enzyme épuise l’acide asparagine-aminosuccinique, dont les cellules leucémiques ont besoin pour poursuivre leur croissance maligne rapide. Alors que les cellules saines sont capables de produit une quantité suffisante d’asparagine par elles-mêmes, les cellules leucémiques en sont incapables. L’infusion d’asparaginase détruit la source externe d’asparagine, ce qui prive les cellules leucémiques de cet acide aminé et provoque leur mort.

Le docteur Yann Godfrin, cofondateur et directeur général d’ERYtech Pharma, revendique : « Je suis fier de pouvoir annoncer que cet essai est le fruit d’une solide collaboration entre les médecins, les experts de l’EMEA et notre équipe de développement clinique. Cet essai est une excellente occasion pour les médecins de plusieurs pays européens de pouvoir utiliser GRASPA®. C’est très excitant, au moment où la société fête son cinquième anniversaire, d’entamer cet essai crucial, avec à la clé la possible obtention d’une autorisation de mise sur le marché. »

Source : ERYtech Pharma








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions