Edition du 01-12-2020

François Fillon annonce une réforme de la recherche biomédicale

Publié le vendredi 14 novembre 2008

À l’occasion de la célébration des 120 ans de l’Institut Pasteur, le Premier ministre a souhaité une réforme en profondeur de l’organisation de la recherche médicale en France. Annonce qui fait écho au récent rapport d’évaluation de l’INSERM par l’AERES.
« Je vous confirme la volonté du Gouvernement de voir évoluer le secteur de la recherche biomédicale », a déclaré le Premier ministre lors de la cérémonie d’ouverture. Le changement est « absolument vital pour renforcer la qualité de nos recherches (…), il est de notre responsabilité », a fait valoir François Fillon, « de prendre en compte ces recommandations formulées par de grands noms de la recherche en sciences du vivant et en médecine. »

 

Rapport d’évaluation de l’INSERM par l’AERES
Le premier ministre se base sur les recommandations du rapport d’Elias Zerhouni chargé par les ministères de la Recherche et de la Santé de faire le point sur l’organisation de la recherche médicale et des sciences de la vie en France. Son équipe, composée de chercheurs internationaux, a enquêté sous l’égide de l’Aeres sur le fonctionnement de l’Inserm.

 

Un institut unique pour les sciences de la vie et de la santé
Le rapport constate une trop grande « fragmentation du système » avec un grand nombre d’agences dans le secteur des sciences de la vie (Inserm, CEA, CNRS…) et souligne les trop nombreuses sources de financement. Il préconise de séparer recherche et fourniture des moyens, de distinguer « opérateur et gestionnaire », afin que les chercheurs soient libérés au « maximum de la bureaucratie. » Les auteurs du rapport prônent une « structure forte pour un management simplifié et unifié ». Ils recommandent  ainsi  la réduction du nombre des agences,  la centralisation des financements avec un seul institut national pour le financement et la réévaluation des statuts, rémunérations et carrières des chercheurs.
Par ailleurs, les auteurs du rapport soulignent qu’en dépit de « l’accroissement global des dépenses de recherche et développement en pharmacie et biotechnologie,  une diminution paradoxale de la mise sur le marché de nouveaux médicaments ». « Ceci démontre le besoin d’un plus fort investissement dans les recherches fondamentale, finalisée et clinique », analysent les auteurs.

Selon le François Fillon, Valérie Pecresse devrait mettre très rapidement en place un comité de suivi de ces propositions.
Consulter le rapport sur le site de l’AERES








MyPharma Editions

Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Publié le 1 décembre 2020
Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Situé à Evry-Courcouronnes (Essonne – Ile de France), Genopole, biocluster de tout premier plan en France, annonce le lancement d’un appel à candidatures pour son dispositif Shaker. Unique en France, Shaker est un tremplin à double détente, scientifique et entrepreneuriale, qui guide les projets biotech innovants sur le chemin de la création d’entreprise.

Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

Publié le 1 décembre 2020
Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

L’Inserm et le fonds de dotation Pfizer Innovation France ont annoncé la création d’un dispositif de formation à la recherche en biologie/santé à destination des élèves des écoles d’ingénieurs : l’École de l’Inserm-Pfizer Innovation (EIPI). Née de ce partenariat, l’EIPI alliera modules d’enseignement et soutien financier pour la réalisation d’une thèse de doctorat par des élèves désireux d’enrichir leur formation initiale par une spécialisation dans le domaine de la santé.

Yposkesi : Brian Mullan nommé directeur de l’innovation, du développement analytique et des procédés

Publié le 30 novembre 2020
Yposkesi : Brian Mullan nommé directeur de l'innovation, du développement analytique et des procédés

Yposkesi, un CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) leader sur son marché, offrant un accès privilégié et une capacité dédiée pour la production de vecteurs viraux aux normes BPF, a annoncé la nomination de Brian Mullan, PhD, au poste de directeur de l’innovation, du développement analytique et des procédés.

Sanofi : feu vert de l’UE pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 30 novembre 2020
Sanofi : feu vert de l'UE pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a étendu l’autorisation de mise sur le marché de Dupixent® (dupilumab) dans l’Union européenne (UE) aux enfants âgés de 6 à 11 ans présentant une forme sévère de dermatite atopique et nécessitant un traitement systémique. Dupixent est le seul médicament systémique approuvé dans l’UE pour le traitement […]

AB Science soutenu par la BEI dans son programme de développement Covid-19

Publié le 30 novembre 2020
AB Science soutenu par la BEI dans son programme de développement Covid-19

AB Science et la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union Européenne, ont annoncé la signature d’un accord de prêt d’un montant global de 15 millions d’euros. Le Prêt Covid-19 permettra à AB Science de financer le programme de développement clinique évaluant le masitinib dans le traitement de la Covid-19.

Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Publié le 27 novembre 2020
Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Suite à l’annonce du plan France Relance, les Pôles Santé en réseau, regroupant les six pôles de compétitivité en santé français – Atlanpole Biotherapies, Clubster NSL, Eurobiomed, Biovalley France, Lyonbiopôle et Medicen Paris Region, formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France face aux défis de la médecine actuels et futurs.

Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Publié le 27 novembre 2020
Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Le CHRU de Brest et Hemarina, entreprise de biotechnologie bretonne, ont annoncé avoir franchi la barre des 100 participants à l’étude OxyOp2 qui contribue au développement clinique du transporteur universel d’oxygène HEMO2life®.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents