Edition du 16-01-2021

Genomic Vision accélère son programme clinique dans le cancer du col de l’utérus

Publié le jeudi 21 juillet 2016

Genomic Vision accélère son programme clinique dans le cancer du col de l'utérusGenomic Vision, société spécialisée dans le peignage moléculaire de l’ADN, qui développe des tests pour le marché du diagnostic et des applications pour les laboratoires de recherche, a annoncé les premières inclusions dans l’étude clinique mise en place en République tchèque qui vise à valider l’intégration du papillomavirus humain oncogène dit à haut risque (HPV-HR) comme indicateur de sévérité des lésions cervicales.

L’étude est menée dans deux centres cliniques renommés, le Centre de gynécologie ambulatoire de Brno (Dr. Vladimír Dvořák) et le Centre Hospitalier universitaire de Brno (Prof. Pavel Ventruba) et prévoit l’inclusion de 993 patientes. L’objectif primaire de l’étude est de démontrer que l’intégration d’HPV est un biomarqueur diagnostique des lésions précancéreuses à haut risque, nécessitant une prise en charge adaptée à définir. Les premiers résultats de cette étude pilote sont attendus au début de l’année 2017.

« Nous avons souhaité lancer cette étude, en parallèle de l’étude IDAHO actuellement menée avec le CHU de Reims et d’autres centres français, afin d’accélérer et d’internationaliser notre programme de développement du test HPV. En effet, suite aux retours des cliniciens, nous constatons qu’il existe un réel besoin pour des tests de diagnostic plus spécifiques et capables de détecter des lésions précancéreuses de haut grade susceptibles d’évoluer vers des lésions cancéreuses du col de l’utérus. Grâce à un très bon rythme d’inclusions, nous pourrions disposer de premiers résultats au début de l’année 2017. », commente Aaron Bensimon, Cofondateur et Président du Directoire de Genomic Vision

L’intégration de l’ADN des HPV dans le génome de l’hôte est considérée comme une des étapes importantes de la progression de lésions précancéreuses en lésions cancéreuses du col de l’utérus. Cette étude a pour objectif de déterminer si l’intégration de l’ADN des HPV-HR dans le génome des patientes est un indicateur suffisant de diagnostic c’est-à-dire de sévérité des lésions. La technique du peignage moléculaire de Genomic Vision est aujourd’hui la seule qui permet de détecter la fréquence de l’intégration de ces HPV-HR, de manière directe et à haute résolution.

Le Dr. Dvořák, médecin-chef du Centre de gynécologie ambulatoire de Brno et principal investigateur de l’étude, précise : « L’infection par HPV, à l’origine du cancer du col de l’utérus dans certains cas, est l’une des menaces majeures pour la santé des femmes. Toute avancée dans le diagnostic est ainsi très importante, dans la mesure où cela peut influencer le programme de traitement pour chaque patiente. C’est pour ces raisons que j’ai accepté de participer à l’étude HPV menée par Genomic Vision. Si les résultats positifs se confirment, les médecins disposeront d’un nouvel outil qui leur permettra d’évaluer avec plus de précision la sévérité de l’infection par HPV pouvant conduire au développement du cancer du col de l’utérus.»

Source : Genomic Vision








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents