Edition du 12-04-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Celgene : feu vert européen pour Revlimid® pour le traitement du lymphome à cellules du manteau en rechute ou réfractaire

Publié le jeudi 21 juillet 2016

Celgene : feu vert européen pour Revlimid® pour le traitement du lymphome à cellules du manteau en rechute ou réfractaireCelgene France a annoncé que la Commission Européenne (CE) vient d’autoriser Revlimid® (lénalidomide) pour le traitement des patients adultes présentant un lymphome à cellules du manteau (LCM) en rechute ou réfractaire.

Le LCM est un sous-type rare de lymphome non hodgkinien (LNH) agressif, qui débute dans les ganglions lymphatiques mais qui peut s’étendre à d’autres organes, provoquant des tumeurs connues sous le nom de lymphomes. Entre 3 et 6 % des patients atteints de LNH présentent un LCM. Le LCM s’accompagne de la survie la plus mauvaise à long terme parmi tous les sous-types de lymphomes à cellules B, avec moins de 50 % de patients survivant à 5 ans (1). En Europe, 93 433 nouveaux cas de lymphome non hodgkinien et 37 900 décès ont été enregistrés en 2012 (2). Le LCM touche plus souvent les hommes que les femmes[3], et l’âge médian d’apparition de la maladie est de 70 ans.

“Nous avons cruellement besoin de nouvelles options thérapeutiques pour modifier l’évolution du LCM, compte tenu de la gravité de la maladie, or les options existantes sont encore limitées”, a indiqué le Pr Marek Trneny, Université Charles de Prague. “Le lénalidomide est un médicament qui a démontré son efficacité dans le LCM en rechute ou réfractaire, avec à une amélioration de la survie sans progression (SSP), critère principal de l’étude MCL-002 .”

Franck Auvray, directeur général de Celgene France, ajoute : “Cette autorisation marque une étape importante dans notre combat pour de nouvelles options thérapeutiques pour les patients atteints de LCM, une maladie difficile à traiter, avec un important besoin médical non satisfait. L’autorisation accordée par la Commission Européenne pour Revlimid® dans le LCM en rechute ou réfractaire nous donne l’occasion de soutenir les patients dans leur combat contre cette maladie. Cette nouvelle indication n’est que le début de nos efforts pour répondre aux besoins des patients atteints de lymphomes : Celgene dispose d’un solide programme d’études cliniques dans les lymphomes, qui porte sur des patients du monde entier et qui vise à trouver de nouvelles options thérapeutiques dans de nombreux types de lymphomes.”

La décision de la CE est basée sur les données de l’étude MCL-002, étude de phase II, multicentrique, randomisée, en ouvert, dont l’objectif était d’évaluer l’efficacité et la tolérance de Revlimid® versus un traitement au choix de l’investigateur (CI) chez 254 patients, réfractaires à leur dernier traitement ou ayant présenté une à trois rechutes. Dans cette étude, Revlimid® a montré une amélioration significative de la SSP avec 8,7 mois dans le bras Revlimid versus 5,2 mois dans le bras témoin traité par CI (HR = 0,61, valeur de p = 0,004)[4]. Dans cette étude, les effets indésirables les plus souvent observés, survenus plus fréquemment dans le bras Revlimid® que dans le bras CI, ont été les suivants : neutropénie (50,9 %), anémie (28,7 %), diarrhée (22,8 %), fatigue (21,0 %), constipation (17,4 %), pyrexie (16,8 %) et éruptions cutanées (16,2 %).

Au-delà de cette autorisation dans l’UE, Revlimid® est indiqué pour le traitement du LCM en rechute ou réfractaire aux États-Unis, en Suisse, en Israël, en Turquie, en Australie et dans de nombreux pays d’Amérique Latine. Revlimid® est également indiqué dans divers pays, y compris l’UE, pour le traitement du myélome multiple nouvellement diagnostiqué et en rechute/réfractaire et des syndromes myélodysplasiques.

(1) Leukemia and Lymphoma Society. Mantle Cell Lymphoma Facts. July 2012.
(2) http://eco.iarc.fr/EUCAN/Cancer.aspx?Cancer=38
(3) Smedby KE, Hjalgrim H. Epidemiology and etiology of mantle cell lymphoma and other non-Hodgkin lymphoma subtypes. Semin Cancer Biol. 2011 Nov; 215:293-8.
COM/16005








MyPharma Editions

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Biogen : AMM européenne pour TYSABRI® sous-cutanée dans la SEP récurrente-rémittente

Publié le 8 avril 2021

Biogen vient d’annoncer que la Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’administration par voie sous-cutanée (SC) de TYSABRI® (natalizumab) pour traiter les adultes présentant des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente.

Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

Publié le 7 avril 2021
Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

OncoDNA, une société de théranostique et de génomique spécialisée dans la médecine de précision, et myNEO, une société d’intelligence artificielle spécialisée dans l’identification de cibles en immuno-oncologie, viennent de dévoiler une collaboration qui entend révolutionner le traitement du cancer. Les deux entreprises ont convenu de consolider leurs technologies afin de faciliter la production de vaccins personnalisés pour les patients à court de traitements.

Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Publié le 7 avril 2021
Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Paul Hudson, Directeur général de Sanofi, a présenté plusieurs projets clés que le groupe mettra en œuvre pour amplifier l’impact de sa stratégie de Responsabilité Sociétale. Intégré à la stratégie long terme de Sanofi, l’engagement de l’entreprise repose sur 4 piliers essentiels où Sanofi dispose des meilleurs atouts pour faire la différence : l’accès aux médicaments, le soutien aux communautés vulnérables, la préservation de l’environnement et l’inclusion et la diversité de ses collaborateurs.

Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Publié le 7 avril 2021
Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a coopté, le 6 avril 2021, une nouvelle administratrice : Anna Braeken, Directrice générale la division Pharma France chez Bayer, dans la famille des laboratoires européens, en remplacement de Jost Reinhard.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents