Edition du 01-10-2020

Grippe H1N1 : l’OMS fait le point sur la mutation du virus détectée en Norvège

Publié le mardi 24 novembre 2009

Grippe H1N1 : l'OMS fait le point sur la mutation du virus détectée en NorvègeL’Institut norvégien de la santé publique a informé vendredi dernier l’OMS d’une mutation détectée pour 3 virus H1N1. Ces virus ont été isolés chez les deux premiers cas mortels de grippe pandémique en Norvège et chez un patient présentant une forme grave de la grippe.

Les chercheurs norvégiens ont analysé les échantillons de plus de 70 patients atteints d’une forme clinique de la maladie et n’ont pas trouvé d’autres cas de cette mutation. Ce résultat semble indiquer qu’elle n’est pas répandue dans le pays. Selon l’OMS, le virus porteur de cette mutation reste sensible aux médicaments antiviraux, oseltamivir et zanamivir, et les études montrent que les vaccins actuellement disponibles contre la grippe pandémique ont un effet protecteur.

À l’échelle mondiale, la surveillance en laboratoire des virus grippaux a détecté une mutation semblable des virus dans d’autres pays, la première de ces détections ayant eu lieu en avril. En dehors de la Norvège, on l’a observée au Brésil, en Chine, aux États-Unis, au Japon, au Mexique et en Ukraine.

Bien que les informations sur tous ces cas soient incomplètes, on a retrouvé cette même mutation chez certains cas mortels et aussi certains cas bénins. Dans de nombreux cas mortels du monde entier, cette mutation n’a pas été mise en évidence. L’importance de ces observations pour la santé publique n’est donc pas encore claire.

Il semble que les mutations surviennent sporadiquement et spontanément. À ce jour, on n’a pas établi de liens entre le petit nombre de patients infectés par le virus mutant et la mutation ne semble pas se propager.

L’OMS évalue l’importance de cette mutation
Les chercheurs du réseau OMS de laboratoires travaillant sur la grippe sont en train d’évaluer l’importance de cette mutation. Il faut surveiller en permanence les modifications génétiques du virus, mais il est difficile d’évaluer l’importance de ces changements. De nombreuses mutations n’altèrent pas les caractéristiques fondamentales du virus ou de la maladie qu’il provoque. Pour cette raison, l’OMS se sert des données cliniques et épidémiologiques pour évaluer le risque.

Bien que de nouvelles investigations soient en cours, rien n’indique actuellement que ces mutations entraînent une augmentation inhabituelle du nombre des cas d’infection par le virus H1N1 ou un accroissement du nombre des cas mortels.  Selon l’OMS, les laboratoires du Réseau mondial de surveillance de la grippe « surveillent attentivement les virus grippaux dans le monde entier et restent vigilants pour détecter tout nouveau changement qui pourrait être importants pour la santé publique ».

Source : OMS








MyPharma Editions

NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Publié le 30 septembre 2020
NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques et LabCorp®, leader international des sciences de la vie focalisée sur l’amélioration de la santé et l’aide décisionnelle à la prise en charge des patients, ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif d’une durée de cinq ans pour la technologie NIS4™ de Genfit visant à faciliter l’identification des patients atteints de NASH à risque.

PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

Publié le 30 septembre 2020
PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anticancéreuses puissantes et facilement industrialisables, vient d’annoncer aujourd’hui que deux nouvelles cohortes de patients ont été ouvertes dans le cadre de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) (NCT03970746).

Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Publié le 30 septembre 2020
Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Celyad Oncology, société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (chimeric antigen receptor) pour le traitement du cancer, vient d’annoncer qu’elle avait conclu un accord de collaboration d’essai clinique avec une filiale de MSD (dénomination commerciale de Merck & Co, Inc, Kenilworth, NJ, USA).

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents