Edition du 17-10-2018

Accueil » Industrie » Recherche » Stratégie

GSK donne le coup d’envoi au Discovery Fast Track Challenge 2014

Publié le mercredi 26 février 2014

Le groupe pharmaceutique britannique invite les scientifiques universitaires à soumettre leurs propositions de recherche pharmacologique les plus innovantes dans le cadre de son Discovery Fast Track Challenge 2014 – un programme conçu pour accélérer la traduction des recherches au stade précoce en nouveaux médicaments.

Suite au succès de son premier programme mis en œuvre aux États-Unis et au Canada en 2013, GSK lance le challenge pour une deuxième année et l’étend pour inclure l’Europe. Les scientifiques qui participent au challenge sont invités à soumettre des détails sur les voies ou cibles biologiques qu’ils recherchent et sur la logique scientifique en détaillant comment ces recherches au stade précoce peuvent orienter le développement de médicaments à l’avenir.

Les scientifiques dont les candidatures sont sélectionnées collaboreront avec l’équipe Discovery Partnerships with Academia (DPAc) de GSK, promoteur du challenge, pour tester leurs hypothèses sur des cibles ou des voies de maladies potentielles contre la bibliothèque de principes actifs extensive de GSK. Si un composé identifié durant ce processus indique une activité contre ces voies ou ces cibles, et présente le potentiel de constituer le point de départ du développement d’un médicament, les investigateurs gagnants se verront offrir un partenariat DPAc formel et l’occasion de collaborer sur le développement d’un nouveau médicament potentiel.

Le challenge 2013 a reçu près de 150 candidatures de 70 universités, institutions de recherche universitaire, cliniques et hôpitaux des États-Unis et du Canada dans 17 domaines thérapeutiques. Les candidatures sélectionnées l’année dernière étaient centrées sur des domaines thérapeutiques, dont le paludisme, la résistance aux antibiotiques et certains types de cancer.

Le challenge offre un nouveau modèle pour la découverte de médicaments visant à découvrir les meilleures possibilités de recherche axée sur la découverte en seulement deux à trois mois.

DPAc, lancé fin 2010 au Royaume-Uni, constitue une nouvelle approche envers la découverte de médicaments dans laquelle des partenaires universitaires deviennent les principaux membres d’équipes de chasseurs de médicaments. GSK et le partenaire universitaire partagent le risque et la récompense de l’innovation où GSK financera les activités dans les laboratoires du partenaire et fournira des ressources en espèces pour faire progresser un programme d’une idée à un médicament candidat. La portée de DPAc est mondiale. À ce jour, GSK a initié 11 collaborations dans 11 domaines thérapeutiques aux États-Unis, au Canada et en Europe.

« Grâce à ce challenge, nous frayons le chemin pour de nouvelles collaborations innovantes entre des scientifiques universitaires et des investigateurs dans l’équipe DPAc de GSK », a déclaré Pearl Huang, directrice mondiale de DPAc. « Cela signifie que les candidats gagnants auront accès aux collections de principes actifs uniques et très diverses de GSK et à notre expertise en découverte de médicaments ».

Un des huit scientifiques sélectionnés dans le challenge de l’année dernière, le Dr Rahul Kohli, professeur adjoint au Département de médecine de l’Université de Pennsylvanie, a proposé une nouvelle approche potentielle à la conception d’antibiotiques. Il a confié, « Nous avons désormais une façon de prendre une idée présentant un bon potentiel et de la faire passer de la théorie académique au domaine pratique, pour en faire éventuellement bénéficier les patients ». Le Dr Kohli collabore aujourd’hui avec GSK afin d’identifier de nouveaux principes actifs pour combattre les bactéries résistantes aux antibiotiques.

Duncan Holmes, chef de DPAc en Europe, a ajouté quant à lui, « Le challenge Discovery Fast Track est ouvert à tous les principaux investigateurs et n’est pas restreint à un certain type de maladie ou à une certaine stratégie de cible ; il nous permet d’identifier et de former des partenariats avec des universitaires dont les idées et les capacités sont les plus innovantes et les plus originales ».

L’enregistrement au challenge consiste à soumettre un résumé du nouveau concept de développement de médicaments, y compris les détails non exclusifs de la cible biologique. Un groupe expert de juges de GSK sélectionne alors jusqu’à 20 finalistes, qui présenteront leurs propositions en personne.

L’enregistrement sera clos le 23 avril 2014 en Europe et le 16 mai 2014 en Amérique du Nord. Jusqu’à dix scientifiques de chaque région seront sélectionnés et annoncés fin 2014. D’autres informations sont disponibles en ligne sur www.gsk.com/discoveryfasttrack.








MyPharma Editions

Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

Publié le 17 octobre 2018
Theranexus prévoit de renforcer son pipeline de phase 2 avec un troisième programme

À l’occasion de la Journée Mondiale contre la Douleur, Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, annonce son objectif de lancer au premier semestre 2019 une étude clinique de phase 2 dans le traitement des douleurs neuropathiques avec son candidat médicament THN 101.

GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

Publié le 17 octobre 2018
GeNeuro confirme le potentiel de nouveaux anticorps ciblant les HERV-K dans la maladie de Charcot

GeNeuro, a annoncé, suite aux données positives résultant de sa collaboration avec le NINDS, un organisme faisant partie du NIH (National Institutes of Health) aux États-Unis, sur des modèles précliniques de sclérose latérale amyotrophique (SLA), que la société a signé une licence exclusive mondiale portant sur un programme de développement d’anticorps bloquant l’activité des pHERV-K Env, une protéine d’enveloppe rétrovirale codée par un membre pathogène de la famille des rétrovirus endogènes humains HERV-K, jouant potentiellement un rôle clé dans la pathogénie de la SLA.

Sarepta et Lysogene signent un accord de licence exclusif pour la thérapie génique LYS-SAF302

Publié le 17 octobre 2018
Sarepta et Lysogene signent un accord de licence exclusif pour la thérapie génique LYS-SAF302

Sarepta Therapeutics, une société américaine leader dans la médecine de précision génétique pour traiter des maladies rares, a annoncé la signature d’un accord de licence avec Lysogene, une société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), pour développer LYS-SAF302, une thérapie génique visant à traiter la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Nanobiotix reçoit un versement initial de 16 millions d’euros au titre du prêt accordé par la BEI

Publié le 16 octobre 2018
Nanobiotix reçoit un versement initial de 16 millions d’euros au titre du prêt accordé par la BEI

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé avoir reçu le versement d’un montant initial de 16 millions d’euros au titre du prêt non-dilutif conclu avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) annoncé le 26 juillet 2018.

Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Publié le 16 octobre 2018
Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Le prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018* a été attribué le 16 octobre 2018 au Professeur Michel Sadelain, Directeur du centre d’ingénierie cellulaire au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center (New York).

Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Publié le 16 octobre 2018
Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Oncodesign et le Centre Georges François Leclerc (CGFL), centre de lutte contre le cancer de Bourgogne, ont annoncé aujourd’hui la présentation des résultats détaillés des deux premières étapes de leur étude clinique dans le cancer du poumon à l’occasion de la 31e édition de l’EANM1 qui se tient du 13 au 17 Octobre 2018 à Düsseldorf en Allemagne.

Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Publié le 16 octobre 2018
Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Inventiva, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la sclérodermie systémique (SSc) et les mucopolysaccharidoses (MPS), a annoncé la dernière visite du dernier patient inclus dans l’étude de Phase IIb FASST (For A Systemic Sclerosis Treatment), ainsi que la deuxième analyse positive du Data Safety Monitoring Board (DSMB) concernant son étude de Phase IIb NATIVE (NASH Trial to Validate IVA337 Efficacy), ces deux études étant menées avec le lanifibranor.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions