Edition du 24-05-2022

Accueil » Industrie » Recherche » Stratégie

GSK donne le coup d’envoi au Discovery Fast Track Challenge 2014

Publié le mercredi 26 février 2014

Le groupe pharmaceutique britannique invite les scientifiques universitaires à soumettre leurs propositions de recherche pharmacologique les plus innovantes dans le cadre de son Discovery Fast Track Challenge 2014 – un programme conçu pour accélérer la traduction des recherches au stade précoce en nouveaux médicaments.

Suite au succès de son premier programme mis en œuvre aux États-Unis et au Canada en 2013, GSK lance le challenge pour une deuxième année et l’étend pour inclure l’Europe. Les scientifiques qui participent au challenge sont invités à soumettre des détails sur les voies ou cibles biologiques qu’ils recherchent et sur la logique scientifique en détaillant comment ces recherches au stade précoce peuvent orienter le développement de médicaments à l’avenir.

Les scientifiques dont les candidatures sont sélectionnées collaboreront avec l’équipe Discovery Partnerships with Academia (DPAc) de GSK, promoteur du challenge, pour tester leurs hypothèses sur des cibles ou des voies de maladies potentielles contre la bibliothèque de principes actifs extensive de GSK. Si un composé identifié durant ce processus indique une activité contre ces voies ou ces cibles, et présente le potentiel de constituer le point de départ du développement d’un médicament, les investigateurs gagnants se verront offrir un partenariat DPAc formel et l’occasion de collaborer sur le développement d’un nouveau médicament potentiel.

Le challenge 2013 a reçu près de 150 candidatures de 70 universités, institutions de recherche universitaire, cliniques et hôpitaux des États-Unis et du Canada dans 17 domaines thérapeutiques. Les candidatures sélectionnées l’année dernière étaient centrées sur des domaines thérapeutiques, dont le paludisme, la résistance aux antibiotiques et certains types de cancer.

Le challenge offre un nouveau modèle pour la découverte de médicaments visant à découvrir les meilleures possibilités de recherche axée sur la découverte en seulement deux à trois mois.

DPAc, lancé fin 2010 au Royaume-Uni, constitue une nouvelle approche envers la découverte de médicaments dans laquelle des partenaires universitaires deviennent les principaux membres d’équipes de chasseurs de médicaments. GSK et le partenaire universitaire partagent le risque et la récompense de l’innovation où GSK financera les activités dans les laboratoires du partenaire et fournira des ressources en espèces pour faire progresser un programme d’une idée à un médicament candidat. La portée de DPAc est mondiale. À ce jour, GSK a initié 11 collaborations dans 11 domaines thérapeutiques aux États-Unis, au Canada et en Europe.

« Grâce à ce challenge, nous frayons le chemin pour de nouvelles collaborations innovantes entre des scientifiques universitaires et des investigateurs dans l’équipe DPAc de GSK », a déclaré Pearl Huang, directrice mondiale de DPAc. « Cela signifie que les candidats gagnants auront accès aux collections de principes actifs uniques et très diverses de GSK et à notre expertise en découverte de médicaments ».

Un des huit scientifiques sélectionnés dans le challenge de l’année dernière, le Dr Rahul Kohli, professeur adjoint au Département de médecine de l’Université de Pennsylvanie, a proposé une nouvelle approche potentielle à la conception d’antibiotiques. Il a confié, « Nous avons désormais une façon de prendre une idée présentant un bon potentiel et de la faire passer de la théorie académique au domaine pratique, pour en faire éventuellement bénéficier les patients ». Le Dr Kohli collabore aujourd’hui avec GSK afin d’identifier de nouveaux principes actifs pour combattre les bactéries résistantes aux antibiotiques.

Duncan Holmes, chef de DPAc en Europe, a ajouté quant à lui, « Le challenge Discovery Fast Track est ouvert à tous les principaux investigateurs et n’est pas restreint à un certain type de maladie ou à une certaine stratégie de cible ; il nous permet d’identifier et de former des partenariats avec des universitaires dont les idées et les capacités sont les plus innovantes et les plus originales ».

L’enregistrement au challenge consiste à soumettre un résumé du nouveau concept de développement de médicaments, y compris les détails non exclusifs de la cible biologique. Un groupe expert de juges de GSK sélectionne alors jusqu’à 20 finalistes, qui présenteront leurs propositions en personne.

L’enregistrement sera clos le 23 avril 2014 en Europe et le 16 mai 2014 en Amérique du Nord. Jusqu’à dix scientifiques de chaque région seront sélectionnés et annoncés fin 2014. D’autres informations sont disponibles en ligne sur www.gsk.com/discoveryfasttrack.








MyPharma Editions

Pierre Fabre et l’EORTC débutent une vaste étude clinique de phase III sur le traitement adjuvant du mélanome de stade IIB-C

Publié le 24 mai 2022
Pierre Fabre et l’EORTC débutent une vaste étude clinique de phase III sur le traitement adjuvant du mélanome de stade IIB-C

Pierre Fabre et l’Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (EORTC) ont annoncé aujourd’hui la sélection du premier patient atteint d’un mélanome réséqué de stade IIB-C avec mutation BRAF V600E/K pour l’étude de phase III COLUMBUS-AD (NCT05270044 ; EORTC-2139-MG).

Sanofi : la FDA approuve Dupixent® pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’adulte et de l’enfant à partir de 12 ans

Publié le 23 mai 2022
Sanofi : la FDA approuve Dupixent® pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles de l’adulte et de l’enfant à partir de 12 ans

Sanofi vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) 300 mg une fois par semaine pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles des patients à partir de l’âge de 12 ans, pesant au moins 40 kg. Avec cette approbation, Dupixent devient le premier et le seul médicament expressément indiqué pour le traitement de l’œsophagite à éosinophiles aux États-Unis.

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Publié le 20 mai 2022
Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Professeur en hématologie à Aix-Marseille Université (AMu) et praticien hospitalier (PU-PH), le Pr Norbert VEY a pris ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), le 13 mai 2022. Il succède au Pr Patrice VIENS qui a dirigé l’Institut Paoli-Calmettes depuis 2007.

MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

Publié le 20 mai 2022
MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

A l’issue de la 7ème édition de MEET2WIN, sa Convention Partnering Européenne dédiée à la lutte contre les cancers, qui s’est tenue les 12 & 13 mai derniers à Bordeaux, la plateforme MATWIN (filiale d’Unicancer) a annoncé les différents lauréats des sessions de présentation de projets qui ont eu lieu pendant ces deux jours.

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents