Edition du 10-12-2022

Hépatite C: le sofosbuvir de Gilead satisfait au critère principal dans une étude pivot de Phase 3

Publié le mardi 19 février 2013

Hépatite C : le sofosbuvir de Gilead satisfait au critère principal dans la 4e étude pivot de Phase 3La société biopharmaceutique californienne Gilead Sciences a annoncé mardi les premiers résultats de l’étude FUSION de Phase 3 évaluant des traitements de 12 et 16 semaines au nucléotide sofosbuvir en dose unique journalière, en combinaison avec la ribavirine (RBV), chez des patients souffrant d’une infection chronique par le virus de l’hépatite C (VHC) de génotype 2 ou 3, déjà traités auparavant mais dont les traitements ont jusqu’ici échoué.

Cette étude a répondu au principal critère d’efficacité de supériorité comparé à un taux de contrôle de réponse virologique soutenue (RVS) historique prédéfini de 25 %. Dans l’étude FUSION, 50 % des patients (n = 50/100) du groupe des 12 semaines et 73 % des patients (n = 69/95) du groupe des 16 semaines ont atteint RVS12 (p < 0,001 dans les deux groupes).

« Cette étude démontre que les traitements au sofosbuvir par voie orale uniquement présentent une efficacité considérable chez les patients atteints d’une hépatite C difficile à traiter, qui n’ont pu être soignés par les régimes précédents contenant de l’interféron pégylé et dont les options de traitements sont à présent limitées », a indiqué Norbert Bischofberger, PhD, vice-président directeur de la recherche et du développement et directeur scientifique. « Les quatre essais de Phase 3 ayant tous obtenu des résultats positifs, Gilead est en bonne voie pour répondre à son objectif de dépôt de demande d’homologation aux États-Unis et en Europe au deuxième trimestre. »

Dans l’étude FUSION, les patients présentant le VHC de génotypes 2 ou 3 et dont le traitement antérieur à base d’interféron a échoué, ont été assignés de manière aléatoire (1:1) pour recevoir soit une cure de 12 semaines (n = 103), soit une cure de 16 semaines (n = 98) de 400 mg de sofosbuvir en dose journalière unique plus RBV (1 000 ou 1 200 mg/jour). 63 % des patients présentaient une infection de génotype 3. Dans le groupe des 12 semaines, les taux de RVS12 étaient de 86 % parmi les patients de génotype 2 et de 30 % parmi ceux de génotype 3. Dans le groupe des 16 semaines, les taux de RVS12 étaient de 94 % parmi les patients de génotype 2 et de 62 % parmi ceux de génotype 3. Parmi les 34 % de participants à l’étude FUSION qui présentaient une cirrhose compensée à la base, 31 % ont atteint RVS12 dans le groupe des 12 semaines et 66 % ont atteint RVS12 dans le groupe des 16 semaines. Le VHC de tous les patients de cette étude est devenu négatif grâce au traitement et tous les échecs virologiques étaient attribuables à des rechutes.

Aucun patient n’a arrêté la prise de sofosbuvir ou de RBV à cause d’effets indésirables. Les effets indésirables les plus fréquents signalés chez ≥ 15 % des patients de l’étude étaient la fatigue, les maux de tête, l’insomnie et la nausée.

« Les résultats des quatre études pivots de Phase 3 de sofosbuvir (FUSION, POSITRON, FISSION et NEUTRINO) viendront appuyer le dépôt initial de demande d’homologation pour sofosbuvir, comme partie intégrante d’un traitement entièrement oral à la RBV, chez des patients atteints de VHC de génotypes 2 et 3 naïfs de traitement, déjà traités et intolérants à l’interféron, et pour le sofosbuvir en combinaison avec la RBV et l’interféron pégylé chez des patients naïfs de traitement de génotypes 1, 4, 5 et 6 », annonce la société dans son communiqué.

Source : Gilead Sciences








MyPharma Editions

Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

Publié le 9 décembre 2022
Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

La filière de bioproduction française, regroupée au sein du Campus Biotech Digital, consortium industriel de premier plan mené par bioMérieux, Sanofi et Servier, noue un partenariat avec Oteci (Organisation de la Transmission d’Expériences et de Compétences Intergénérationnelle), association d’experts seniors bénévoles. Ces derniers sont ainsi mobilisés afin de construire les modules de formation 100% digitaux de la plateforme immerscio.bio répondant aux critères de qualité et de conformité requis par l’industrie des biotechnologies.

PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l’ESMO-IO 2022

Publié le 9 décembre 2022
PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l'ESMO-IO 2022

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses, puissantes et facilement industrialisables, a annoncé les premiers résultats immunologiques de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 (NCT03970746) avec PDC*lung01, son candidat vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents