Edition du 05-12-2021

Accueil » Et aussi » Médecine

Infarctus du myocarde : la prise en charge peut encore être améliorée selon la HAS

Publié le jeudi 2 avril 2009

Infarctus du myocarde : la prise en charge peut encore être améliorée selon la HASLa HAS avec les professionnels de santé concernés présentent aujourd’hui un bilan du programme d’amélioration de la prise en charge de l’infarctus du myocarde lancé en 2007 et insistent sur la nécessité de poursuivre les efforts engagés.

En France, chaque année 100 000 personnes sont atteintes d’infarctus du myocarde. Bien que la mortalité par infarctus ait fortement diminué en 10 ans, près de 13% des patients pris en charge en décèdent au cours de la première année dont 7% à la phase aiguë.

« Poursuivre l’amélioration des pratiques à chaque étape de la prise en charge, depuis l’appel au 15 jusqu’à la prévention secondaire après la sortie de l’hôpital, doit permettre d’améliorer la qualité de vie, de diminuer les récidives et les complications cardiovasculaires telles que l’accident vasculaire cérébral, et d’augmenter les chances de survie du patient. », estime la Haute Autorité de Santé .

Parmi les priorités d’améliorations identifiées par la HAS :
–  favoriser l’entrée des patients dans le parcours optimal par l’appel direct du SAMU (15) car seul un quart des infarctus du myocarde bénéficie du parcours optimal recommandé : appel du 15 (SAMU) et transfert direct en cardiologie interventionnelle ,
– développer le suivi partagé des pratiques au long du parcours du patient (observatoire, enquête, registre de pratiques….) car cela permet notamment d’améliorer jusqu’à plus de 90% le taux de reperfusion des infarctus,
–  évaluer et optimiser le traitement médicamenteux, car environ 30% des patients avec infarctus du myocarde, en particulier s’ils sont âgés, ne bénéficieraient pas de l’ensemble des prescriptions recommandées.
  – dépister et prendre en charge le diabète et le tabagisme qui concerneraient chacun jusqu’à 40% des patients avec infarctus.
  – améliorer le contrôle des facteurs de risque des patients en post-infarctus du myocarde, car les programmes de réadaptation et d’éducation thérapeutique réduisent la mortalité et les récidives.

30 indicateurs de pratique clinique
A l’initiative de la HAS, un groupe de coopération réunit les professionnels de santé en charge de l’infarctus du myocarde (médecins urgentistes des Samu et des services d’urgences, cardiologues hospitaliers et libéraux, médecins généralistes, infirmiers…) a défini 30 indicateurs de pratique clinique afin de suivre et de mesurer l’évolution des pratiques et la qualité des soins pour chacune de ces étapes : de la douleur à la reperfusion ; de la reperfusion à la sortie de l’hôpital ; le suivi postinfarctus après la sortie de l’hôpital.

La HAS et des membres du groupe de coopération présentent pour chacune de ces étapes de la prise en charge de l’infarctus, un bilan et les perspectives 2009-2010 : état des lieux des pratiques,  priorités d’amélioration, et actions en cours et à venir.

Pour plus d’informations, consulter l’espace thématique de la HAS








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents