Edition du 23-04-2021

Accueil » Médecine » Recherche

Instituts hospitalo-universitaires: l’AP-HP s’implique dans huit projets

Publié le mardi 14 décembre 2010

Dans le cadre de l’appel à projets lancé par le Ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur et l’Agence nationale de la recherche (ANR), pour la mise en place des Instituts hospitalo-universitaires (IHU), 8 projets d’IHU promus par des universités dont l’AP-HP est partenaire ont été déposés. Les futurs IHU doivent être financés par l’Etat à hauteur de 850 millions d’euros, dans le cadre du programme « investissements d’avenir », financé par le grand emprunt.

 L’une des priorités du plan stratégique de l’AP-HP vise à assurer la modernisation de ses services, la promotion du progrès médical et le rayonnement de la recherche biomédicale et en santé. C’est dans cette dynamique que l’AP-HP inscrira son implication dans les projets d’IHU qui seront retenus.
Dans l’attente des décisions du jury international appelé à se prononcer sur ces projets, Mireille Faugère, directrice générale de l’AP-HP, s’est, d’ores et déjà, félicitée des nombreuses initiatives prises par les équipes du CHU d’Ile-de-France. Elles témoignent de leur vitalité et de leur dynamisme.

 Liste des projets de candidatures à un IHU*

Les IHU ont pour vocation de devenir des pôles d’excellence en matière de soins, de recherche, de formation et de transferts de technologie dans une thématique bien définie. Ce regroupement de compétences devrait leur permettre de renforcer leur attractivité et d’acquérir une envergure internationale.

 Projet d’IHU Génétique (Imagine) à Necker
L’Institut des maladies génétiques a pour ambition de constituer un lieu unique et exceptionnel de recherche, de soins, de prévention des maladies génétiques axé sur l’amélioration de la compréhension des mécanismes physiopathologiques, l’apport de nouveaux outils diagnostiques et le développement de nouvelles solutions thérapeutiques telles que la thérapie cellulaire ou la thérapie génique. Les maladies rares affectent 3-4% de la population.

Projet d’IHU Neurosciences à la Pitié-Salpêtrière
L’Institut de Neurosciences Translationnelles de Paris a pour objectif de répondre aux défis posés par les maladies neurologiques qui touchent un nombre croissant de patients (en France, 2.9 millions souffrent de dépression et de troubles du comportement ; 860,000 de la maladie d’Alzheimer, 120,000 de la maladie de Parkinson, 450 000 d’épilepsie).

 Projet d’IHU hématologie à Saint-Louis
L’hématologie est une discipline mixte, phare de l’innovation médicale, irriguant les progrès en cancérologie, en pathologies vasculaires et inflammatoires (« premières » majeures telles que traitements individualisés, greffe de moelle). Les besoins de santé sont en expansion avec des défis liés au vieillissement (forte incidence des hémopathies chez les sujets âgés).

 Projet d’IHU Foie à Paul Brousse
L’objectif de l’IHU sera de stimuler, dans un contexte clinique et de recherche académique d’excellence, une approche transversale entre chercheurs et cliniciens afin de mieux comprendre les maladies du foie de l’adulte et de l’enfant et d’accélérer le passage de la recherche au traitement afin d’améliorer significativement la prise en charge des maladies du foie. Ces maladies ne cessent de croître à travers le monde avec les épidémies d’hépatites virales, le développement des cancers du foie et la très forte prévalence des maladies hépatiques dues à la consommation chronique d’alcool. L’ensemble des thématiques de recherche de ces unités est centré autour des maladies du foie, de la production et manipulation des cellules souches et des mécanismes de carcinogenèse hépatique.

 Projet d’IHU Handicap (HandiMedEx) à Raymond-Poincaré
L’objectif est de rassembler dans un centre d’excellence européen des chercheurs spécialisés dans le domaine du handicap moteur et neurologique. Les différents thèmes traités dans ce projet touchent toutes les complications médicales qui affectent les patients handicapés (dysfonctions urinaire, respiratoire, sexuelle ; maladies musculaires ; complications nutritionnelles et métaboliques ; douleurs etc.). L’hôpital Raymond Poincaré est le plus grand centre médico-chirurgical en France prenant en charge l’évaluation, la rééducation et le soin de patients adultes et enfants handicapés.

 Projet d’IHU cardiométabolisme (ICAN) à la Pitié-Salpêtrière
Les maladies cardiovasculaires et les désordres métaboliques sont étroitement liés. Le poids de l’obésité, des désordres métaboliques et des maladies cardiovasculaires justifie une approche intégrée des projets de recherche et de la clinique.

 Projet d’IHU cancérologie (IHU-Cancer) à l’Institut Gustave-Roussy
L’IHU cancer ou institut de médecine personnalisée en cancérologie s’articule autour de la prévention et de l’évaluation individuelle du risque, du développement d’une prise en charge personnalisée fondée sur la biologie et l’imagerie et de l’intégration du caractère chronique de la maladie cancéreuse.

 Les futurs IHU doivent être financés par l’Etat à hauteur de 850 millions d’euros, dans le cadre du programme « investissements d’avenir », financé par le « grand emprunt ». A cette fin, ils doivent inclure un cofinancement systématique par le secteur privé et se fixer un objectif de valorisation des recherches et de facilitation de leur transfert dans la sphère industrielle. La file active des patients et la qualité des soins seront également des facteurs de succès.
De nombreux autres projets, impliquant l’AP-HP, seront également candidats aux autres catégories d’appels à projets du programme «investissements d’avenir» : Laboratoires d’excellence, Equipements d’excellence, Sociétés d’accélération de transfert de technologie (SATT), Instituts de recherche technologique (IRT) et, notamment, le projet d’IRT Santé francilien fédéré par le pôle de compétitivité MEDICEN.

 SATT : Société d’Accélération du transfert de Technologie
IRT : Institut de Recherche Technologique
*portés à la connaissance de l’AP-HP le 5 novembre à 13 h

 D’après un article du webzine de l’AP-HP

Source : AP-HP








MyPharma Editions

COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, la biotech nantaise spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, vient d’annoncer l’initiation d’une étude pivot de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. L’étude de Phase 3 « Cov-Compare », (VLA2001-301) va comparer lors d’une étude-pivot d’immunogénicité le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

MedinCell, société qui développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d’ivermectine dont la plus avancée vise à prévenir de l’infection par le Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois, a annoncé que son essai clinique valide l’innocuité de l’ivermectine en prise quotidienne sous forme orale, pour simuler la libération continue du principe actif par une injection longue action. Aucun effet indésirable n’a été observé avec les trois doses d’ivermectine testées allant jusqu’à 100 μg/kg.

Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Publié le 22 avril 2021
Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le lancement du processus de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA américaine pour son produit phare, eryaspase, chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase, sur la base des résultats positifs de l’étude clinique de phase 2 conduite par NOPHO.

Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Publié le 21 avril 2021
Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Un premier patient a été traité à I-motion, la plateforme d’essais cliniques pédiatriques pour les maladies neuromusculaires situé à l’hôpital Trousseau, à Paris, dans le cadre de l’essai de thérapie génique mené par Généthon dans la myopathie de Duchenne.

COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 21 avril 2021
COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé qu’elle se focaliserait maintenant sur des discussions bilatérales, pays par pays, pour fournir son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001, et, en conséquence, ne donnerait plus la priorité aux discussions de fourniture centralisée actuellement en cours avec la Commission Européenne.

Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Publié le 21 avril 2021
Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Inventiva a annoncé la nomination de Martine Zimmermann comme administratrice indépendante de son Conseil d’Administration. A ce titre, elle remplacera Nawal Ouzren, qui a démissionné du Conseil d’Administration pour se consacrer pleinement à la croissance de Sensorion. La nomination de Martine Zimmerman sera soumise aux actionnaires pour ratification lors de la prochaine Assemblée Générale d’Inventiva.

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents