Edition du 08-08-2022

Accueil » Médecine » Recherche

Instituts hospitalo-universitaires: l’AP-HP s’implique dans huit projets

Publié le mardi 14 décembre 2010

Dans le cadre de l’appel à projets lancé par le Ministère de la recherche et de l’enseignement supérieur et l’Agence nationale de la recherche (ANR), pour la mise en place des Instituts hospitalo-universitaires (IHU), 8 projets d’IHU promus par des universités dont l’AP-HP est partenaire ont été déposés. Les futurs IHU doivent être financés par l’Etat à hauteur de 850 millions d’euros, dans le cadre du programme « investissements d’avenir », financé par le grand emprunt.

 L’une des priorités du plan stratégique de l’AP-HP vise à assurer la modernisation de ses services, la promotion du progrès médical et le rayonnement de la recherche biomédicale et en santé. C’est dans cette dynamique que l’AP-HP inscrira son implication dans les projets d’IHU qui seront retenus.
Dans l’attente des décisions du jury international appelé à se prononcer sur ces projets, Mireille Faugère, directrice générale de l’AP-HP, s’est, d’ores et déjà, félicitée des nombreuses initiatives prises par les équipes du CHU d’Ile-de-France. Elles témoignent de leur vitalité et de leur dynamisme.

 Liste des projets de candidatures à un IHU*

Les IHU ont pour vocation de devenir des pôles d’excellence en matière de soins, de recherche, de formation et de transferts de technologie dans une thématique bien définie. Ce regroupement de compétences devrait leur permettre de renforcer leur attractivité et d’acquérir une envergure internationale.

 Projet d’IHU Génétique (Imagine) à Necker
L’Institut des maladies génétiques a pour ambition de constituer un lieu unique et exceptionnel de recherche, de soins, de prévention des maladies génétiques axé sur l’amélioration de la compréhension des mécanismes physiopathologiques, l’apport de nouveaux outils diagnostiques et le développement de nouvelles solutions thérapeutiques telles que la thérapie cellulaire ou la thérapie génique. Les maladies rares affectent 3-4% de la population.

Projet d’IHU Neurosciences à la Pitié-Salpêtrière
L’Institut de Neurosciences Translationnelles de Paris a pour objectif de répondre aux défis posés par les maladies neurologiques qui touchent un nombre croissant de patients (en France, 2.9 millions souffrent de dépression et de troubles du comportement ; 860,000 de la maladie d’Alzheimer, 120,000 de la maladie de Parkinson, 450 000 d’épilepsie).

 Projet d’IHU hématologie à Saint-Louis
L’hématologie est une discipline mixte, phare de l’innovation médicale, irriguant les progrès en cancérologie, en pathologies vasculaires et inflammatoires (« premières » majeures telles que traitements individualisés, greffe de moelle). Les besoins de santé sont en expansion avec des défis liés au vieillissement (forte incidence des hémopathies chez les sujets âgés).

 Projet d’IHU Foie à Paul Brousse
L’objectif de l’IHU sera de stimuler, dans un contexte clinique et de recherche académique d’excellence, une approche transversale entre chercheurs et cliniciens afin de mieux comprendre les maladies du foie de l’adulte et de l’enfant et d’accélérer le passage de la recherche au traitement afin d’améliorer significativement la prise en charge des maladies du foie. Ces maladies ne cessent de croître à travers le monde avec les épidémies d’hépatites virales, le développement des cancers du foie et la très forte prévalence des maladies hépatiques dues à la consommation chronique d’alcool. L’ensemble des thématiques de recherche de ces unités est centré autour des maladies du foie, de la production et manipulation des cellules souches et des mécanismes de carcinogenèse hépatique.

 Projet d’IHU Handicap (HandiMedEx) à Raymond-Poincaré
L’objectif est de rassembler dans un centre d’excellence européen des chercheurs spécialisés dans le domaine du handicap moteur et neurologique. Les différents thèmes traités dans ce projet touchent toutes les complications médicales qui affectent les patients handicapés (dysfonctions urinaire, respiratoire, sexuelle ; maladies musculaires ; complications nutritionnelles et métaboliques ; douleurs etc.). L’hôpital Raymond Poincaré est le plus grand centre médico-chirurgical en France prenant en charge l’évaluation, la rééducation et le soin de patients adultes et enfants handicapés.

 Projet d’IHU cardiométabolisme (ICAN) à la Pitié-Salpêtrière
Les maladies cardiovasculaires et les désordres métaboliques sont étroitement liés. Le poids de l’obésité, des désordres métaboliques et des maladies cardiovasculaires justifie une approche intégrée des projets de recherche et de la clinique.

 Projet d’IHU cancérologie (IHU-Cancer) à l’Institut Gustave-Roussy
L’IHU cancer ou institut de médecine personnalisée en cancérologie s’articule autour de la prévention et de l’évaluation individuelle du risque, du développement d’une prise en charge personnalisée fondée sur la biologie et l’imagerie et de l’intégration du caractère chronique de la maladie cancéreuse.

 Les futurs IHU doivent être financés par l’Etat à hauteur de 850 millions d’euros, dans le cadre du programme « investissements d’avenir », financé par le « grand emprunt ». A cette fin, ils doivent inclure un cofinancement systématique par le secteur privé et se fixer un objectif de valorisation des recherches et de facilitation de leur transfert dans la sphère industrielle. La file active des patients et la qualité des soins seront également des facteurs de succès.
De nombreux autres projets, impliquant l’AP-HP, seront également candidats aux autres catégories d’appels à projets du programme «investissements d’avenir» : Laboratoires d’excellence, Equipements d’excellence, Sociétés d’accélération de transfert de technologie (SATT), Instituts de recherche technologique (IRT) et, notamment, le projet d’IRT Santé francilien fédéré par le pôle de compétitivité MEDICEN.

 SATT : Société d’Accélération du transfert de Technologie
IRT : Institut de Recherche Technologique
*portés à la connaissance de l’AP-HP le 5 novembre à 13 h

 D’après un article du webzine de l’AP-HP

Source : AP-HP








MyPharma Editions

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Celyad Oncology : la FDA lève la suspension clinique pour les essais de Phase 1b de CYAD-101-002

Publié le 2 août 2022
Celyad Oncology : la FDA lève la suspension clinique pour les essais de Phase 1b de CYAD-101-002

Celyad Oncology, une société de biotechnologie en phase clinique axée sur la découverte et le développement de traitements par lymphocytes T porteurs de récepteurs antigéniques chimériques (CAR-T) contre le cancer, vient d’annoncer que la U.S. Food and Drug Administration (FDA) a levé la suspension clinique pour les essais de Phase 1b de CYAD-101-002 (KEYNOTE-B79) après que la Société ait apporté des modifications aux critères d’admissibilité pour l’essai.

Cellectis : accord de la FDA pour démarrer un essai clinique sur UCART20x22 pour le traitement des tumeurs malignes à cellules B

Publié le 2 août 2022
Cellectis : accord de la FDA pour démarrer un essai clinique sur UCART20x22 pour le traitement des tumeurs malignes à cellules B

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a annoncé avoir obtenu l’accord de la Food and Drug Administration (FDA) américaine de démarrer un essai clinique de Phase 1/2a pour son produit candidat UCART20x22 dans le lymphome non-hodgkinien (LNH) en rechute ou réfractaire.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents