Edition du 25-05-2020

L’AP-HP et Owkin s’associent pour accélérer la recherche clinique grâce à l’intelligence artificielle

Publié le mercredi 30 octobre 2019

L’AP-HP et Owkin s’associent pour accélérer la recherche clinique grâce à l’intelligence artificielleL’AP-HP et Owkin, start-up française spécialisée dans l’apprentissage automatique (machine learning) appliqué à la recherche clinique, lancent ensemble une première série de projets de recherche sur données. Ces derniers ont pour objectifs d’améliorer la prise en charge des patients, et de faciliter le développement de nouveaux médicaments dans trois domaines principaux : l’oncologie, l’immunologie, et la cardiologie.

La signature de l’accord-cadre résulte d’un travail effectué en amont entre Owkin et différents hôpitaux de l’AP-HP. Déjà en collaboration pour divers projets, dont Healthchain, Owkin va désormais travailler avec l’ensemble des hôpitaux de l’AP-HP.

Un partenariat au service du patient alliant l’expertise médicale de l’AP-HP et l’IA de Owkin

Trois des sept premiers projets de recherche – oncologie, immunologie, cardiologie – sur données retenus par l’AP-HP et Owkin débuteront dans les semaines à venir. Ils visent à  mieux comprendre l’hétérogénéité des maladies, prédire leur évolution ainsi que la réponse aux traitements.

Pour le Dr Julien Calderaro, anatomo-cyto-pathologiste à l’hôpital Henri-Mondor AP-HP, qui débute avec son équipe un projet de recherche sur les images de pathologie digitale (lames anatomopathologiques numérisées) et les caractéristiques cliniques de patients atteints de cancer du foie, « l’idée est de combiner l’expertise d’Owkin et la nôtre afin de prédire plus finement la survie de nos patients après résection pour carcinome hépatocellulaire » en identifiant de nouveaux critères anatomopathologiques de pronostic et de réponse aux traitements.

Un autre projet de recherche sur les images de radiologie classique, les images de pathologie digitale (qui utilise des échantillons de pathologie traditionnels et les transforme en images numériques à très haute définition) et les caractéristiques cliniques de patients atteints de cancer du foie, sera mené par la Pr Valérie Vilgrain, cheffe du service de radiologie de l’Hôpital Beaujon AP-HP. Il s’agira de mieux personnaliser le traitement de chimio embolisation hépatique (TACE) dont les critères de réponse tumorale après traitement sont clairement définis. « En revanche, les critères prédictifs de réponse ne sont pas bien connus. Une meilleure connaissance pourrait permettre de mieux personnaliser les indications de la TACE. La collaboration avec Owkin va tenter de répondre à cette question en analysant les données du scanner baseline (avant tout traitement) ainsi que les données histopathologiques de la biopsie de la tumeur en utilisant des outils d’intelligence artificielle. » précise le Pr Valérie Vilgrain.

Le Pr Eric Daugas, du service de néphrologie de l’Hôpital Bichat AP-HP, le Pr Anne Couvelard, cheffe du service d’anatomo-pathologie de l’Hôpital Bichat AP-HP, et leurs équipes, mèneront un projet de recherche sur les images de pathologie digitale et les caractéristiques cliniques de patients atteints de néphrite lupique de classe III et IV. L’objectif est d’identifier de nouvelles données pertinentes issues des images d’histologie rénale des néphropathies lupiques et jusqu’alors négligées par l’interprétation médicale en dépit d’un haut niveau d’expertise selon le Pr Eric Daugas. Le but est in fine de proposer un traitement et une surveillance de la maladie personnalisés aux patients.

Pour le Pr Eric Daugas, « Actuellement, les meilleures prises en charge des patients ayant une atteinte rénale sévère au cours du lupus systémique souffrent de l’absence de prédiction individuelle de l’échec des traitements standards. Le projet proposé en collaboration avec Owkin doit déterminer l’apport d’une interprétation sans a priori des données cliniques et histologiques rénales recueillies au diagnostic pour améliorer la prise en charge de patients atteints de néphropathies lupiques graves. Un tel projet n’aurait pu naître rapidement – il a été construit en moins de six mois – sans notre rencontre avec les équipes d’Owkin. »

Un accord-cadre de recherche avec l’ensemble des hôpitaux de l’AP-HP

Le lancement de ces projets de recherche sur données intervient après la signature d’un accord-cadre entre l’AP-HP et Owkin le 14 février 2019 pour une durée de trois ans. Cet accord-cadre prévoit que l’AP-HP et Owkin pourront décliner rapidement et dans des conditions facilitées des études cliniques collaboratives. « Nous sommes ravis de pouvoir travailler avec l’ensemble des hôpitaux de l’AP-HP. En s’associant, nous allons pouvoir conjuguer toutes nos actions en un effort collectif alliant recherche médicale et intelligence artificielle » se réjouit Thomas Clozel, co-fondateur et CEO de Owkin. « La démocratisation de l’accès à l’IA aux chercheurs va permettre la réalisation de grandes avancées ! »

La signature de l’accord-cadre résulte du travail effectué en amont entre les cliniciens chercheurs de différents hôpitaux de l’AP-HP et les spécialistes en IA de Owkin. Le projet collaboratif « Healthchain », par exemple, financé par Bpifrance et dont Owkin et l’AP-HP sont partenaires, vise à sécuriser le partage des données sensibles de santé.

Les équipes feront appel à différentes technologies permettant d’optimiser leurs recherches, comme le « federated learning », le « transfer learning », les registres distribués et la cryptographie avancée.

Source : AP-HP / Owkin








MyPharma Editions

Sanofi : l’essai de Dupixent® dans l’œsophagite à éosinophile atteint les deux critères d’évaluation co-principaux

Publié le 25 mai 2020
Sanofi : l'essai de Dupixent® dans l'œsophagite à éosinophile atteint les deux critères d'évaluation co-principaux

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals ont annoncé les résultats positifs de la partie A de l’essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement de l’œsophagite à éosinophiles chez des patients âgées de 12 ans et plus. L’essai a atteint ses deux principaux critères d’évaluation composites, de même que l’ensemble de ses critères d’évaluation secondaires.

Abivax : feu vert allemand pour l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le Covid-19

Publié le 25 mai 2020
Abivax : feu vert allemand pour l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le Covid-19

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que les autorités réglementaires allemandes, BfArM (Bundesinstitut für Arnzeimittel und Medizinprodukte), ont autorisé l’étude de Phase 2b/3 d’ABX464 chez les patients COVID-19.

Bristol Myers Squibb France : Jehan-Michel Béhier nommé Directeur Médical

Publié le 22 mai 2020
Bristol Myers Squibb France : Jehan-Michel Béhier nommé Directeur Médical

Jehan-Michel Béhier est le nouveau Directeur Médical de Bristol Myers Squibb France depuis le 15 avril 2020. Il succède et rapporte au Pr Pascal Piedbois, qui occupe désormais les fonctions de Vice President Major Markets Medical Head.

bioMérieux : marquage CE des tests sérologiques VIDAS® pour le SARS-CoV-2

Publié le 22 mai 2020
bioMérieux : marquage CE des tests sérologiques VIDAS® pour le SARS-CoV-2

bioMérieux, acteur majeur dans le domaine du diagnostic in vitro, a annoncé le marquage CE des tests sérologiques VIDAS® anti-SARS-CoV-2 pour la détection des anticorps chez les personnes qui ont été exposées au virus SARS-CoV-2 responsable de la maladie COVID-19.

Transgene et NEC publient des données sur la précision de l’IA utilisée pour la personnalisation du vaccin thérapeutique TG4050

Publié le 20 mai 2020
Transgene et NEC publient des données sur la précision de l’IA utilisée pour la personnalisation du vaccin thérapeutique TG4050

Transgene, une société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux et NEC Corporation, un leader des technologies de l’information et de la biométrie, ont présenté des données supportant la pertinence de la sélection par IA des mutations visée par le vaccin TG4050, même parmi un grand nombre de cibles potentielles.

Bristol Myers Squibb France : Romain Lescœur nommé Directeur des Ressources Humaines

Publié le 19 mai 2020
Bristol Myers Squibb France : Romain Lescœur nommé Directeur des Ressources Humaines

Romain Lescœur est le nouveau Directeur des Ressources Humaines de Bristol Myers Squibb France depuis le 2 avril 2020. Il rapporte à Jonelle Parker, Vice President, Human Resources, Major Markets.

Horama : Benedikt Timmerman nommé à la tête de son Conseil d’Administration

Publié le 19 mai 2020
Horama : Benedikt Timmerman nommé à la tête de son Conseil d'Administration

Horama, société française de biotechnologie spécialisée dans la thérapie génique pour le traitement de maladies génétiques rares en ophtalmologie, a annoncé la nomination du Dr. Benedikt Timmerman, un dirigeant d’entreprise reconnu pour ses succès dans les sciences de la vie, en tant que Président de son Conseil d’Administration.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents