Edition du 25-01-2022

Interdiction de fumer dans les lieux de convivialité, un an après

Publié le jeudi 8 janvier 2009

Interdiction de fumer dans les lieux de convivialité, un an aprèsRoselyne Bachelot a fait le bilan le 7 janvier de l’application de l’interdiction de fumer dans les lieux de convivialité, un an après sa mise en place. Selon une enquête menée par l’INPES, la quasi-totalité de la population juge que les établissements appliquent l’interdiction.
Selon la ministre de la Santé, les résultats des études menées par l’Inpes semblent mettre en évidence, un an après la mise en application de la loi, le 1er janvier 2008, le respect de l’interdiction de fumer dans les cafés, les bars et les restaurants, ainsi que l’adhésion majoritaire des Français :

–   94 % des fumeurs et 95 % des non-fumeurs déclarent ne plus être exposés à la fumée de tabac dans les bars et restaurants ;
–   l’interdiction est approuvée à 95 % par la clientèle non-fumeuse et à 85 % par la clientèle fumeuse des restaurants. Pour les bars et les discothèques, cette proportion est respectivement de 90 % et 60 %.

Un progrès sanitaire
Lors de son discours, la ministre de la Santé a souligné les conséquences positives sur le tabagisme passif. L’impact sanitaire fera l’objet de deux études menées par la Société française de cardiologie et une étude menée par l’INVS dont les résultats seront disponibles fin 2009. D’ores et déjà, les résultats d’études réalisées auprès de salariés des secteurs exposés (cafés, bars, hôtels, restaurants) établissent une diminution des symptômes de difficulté respiratoires et oculaires.
La campagne de communication 2009
La campagne est articulée autour de trois objectifs. Le premier, favoriser la perception individuelle de la dangerosité du tabac. Les fumeurs sous-évaluent les risques pour eux-mêmes. La communication s’attachera à augmenter la perception de ce risque et à lutter contre les stratégies de contournement.
Deuxième axe, inciter les fumeurs à s’arrêter et valoriser les structures d’aide. L’objectif est de promouvoir le dispositif d’information et d’aide à l’arrêt « Tabac Info Service » accessible sur internet et par téléphone (0825 309 310). Un numéro qui passera à quatre chiffres, en mars prochain, afin de le mémoriser plus facilement.
Enfin dernier objectif : informer les professionnels de santé accompagnant les femmes enceintes. En 2005, une femme sur cinq continue de fumer pendant la grossesse. Les professionnels de santé auront à leur disposition, pour la fin du 1er semestre 2009, des outils d’éducation à la santé des femmes enceintes (fiches synthétiques, documents à destination des parents…).








MyPharma Editions

Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 25 janvier 2022
Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen vient d’annoncer l’approbation par Santé Canada de Sohonos (capsules de palovarotène), un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d’ossification hétérotopique (OH ; formation d’os) chez l’adulte et l’enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).1 Sohonos a été approuvé comme traitement de fond et des poussées chez les patients atteints de FOP.

Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Publié le 25 janvier 2022
Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Rafal Kaminski vient d’être nommé Directeur scientifique et R&D d’Angelini Pharma, société pharmaceutique internationale appartenant au groupe privé italien Angelini Industries. Fort d’une solide expérience à l’international en matière d’innovation et de R&D, Rafal Kaminski prendra ses fonctions en janvier 2022.

Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Publié le 25 janvier 2022
Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges (GR), a annoncé la présentation des résultats de deux études évaluant eryaspase dans le traitement du cancer du pancréas avancé au Symposium sur les cancers Gastro-Intestinaux de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO GI), le 21 janvier 2022.

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents