Edition du 04-07-2022

Investissements d’avenir : l’effort de recherche sur l’obésité multiplié par six

Publié le mercredi 1 juin 2011

Valérie Pécresse, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a présenté, le 25 mai dernier, les projets lauréats des investissements d’avenir relatifs au volet recherche de la lutte contre l’obésité. Grâce aux investissements d’avenir, l’effort de recherche sera multiplié par six.

La France compte quatre fois plus de personnes obèses qu’il y a cinquante ans. Chaque année, on recense 5,9 % de personnes adultes obèses supplémentaires. Aujourd’hui, cet état concerne plus de 15 % des Français et 16 % des enfants sont en surpoids ou obèses. Avec des conséquences : l’obésité peut avoir des répercussions importantes sur la santé et être génératrice d’inégalités sociales. Un enjeu sanitaire et social pris en compte par le Gouvernement avec le Plan obésité 2011-2013, lancé en mai 2010 : la recherche, la prévention et la prise en charge constituent les grands axes du plan.

Aujourd’hui, la France fait partie des premiers contributeurs européens dans le domaine de la recherche contre l’obésité, avec près de 22 millions d’euros investis entre 2005 et 2010. Prévue dans le Plan obésité 2011-2013, la création d’une fondation de coopération scientifique associant l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) à des partenaires publics et privés verra le jour d’ici à la fin de l’année, a annoncé Valérie Pécresse qui souhaite que la recherche redouble d’efforts.

Un accroissement des forces de recherche
La ministre a insisté pour que soit développée une véritable recherche sur l’obésité. Car, a-t-elle déclaré, « jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons pas fait de l’obésité un objet d’études et de recherche [qui soit] au même niveau d’exigence et de rigueur scientifique [que] d’autres maladies. » En cause, « la représentation sommaire » de la pathologie à laquelle est apportée une simple réponse nutritionnelle pour rétablir un déséquilibre alimentaire, a déclaré la ministre, alors que les causes sont multiples (comportementales, génétiques…).

Et pourtant, la première vague d’appels à projets montre que « les ambitions de nos chercheurs en matière de lutte contre l’obésité figurent parmi les plus remarquables » a déclaré Valérie Pécresse. Des projets qui permettent d’entrevoir une « véritable révolution des méthodes d’analyse, de prévention et de soins », selon la ministre qui a mis en exergue trois projets auxquels plus de 71 millions d’euros sont consacrés :

– le projet d’Institut hospitalo-universitaire (IHU Ican). Pôle international de recherche et de soins dans les maladies cardiométaboliques (obésité, diabète, insuffisances cardiaques…). Unissant les expertises scientifiques et médicales des équipes de l’université Pierre et Marie Curie et de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, ce projet a pour objectif d’assurer une continuité entre les travaux de recherche et les soins appliqués aux patients. L’ambition est de prendre en charge les patients depuis « l’identification des susceptibilités individuelles jusqu’au traitement des récidives et des complications en passant par la prévention et le diagnostic précoce. » Sur le plan clinique, cela se traduira par des traitements personnalisés, adaptés aux déterminants génétiques, mais aussi psychologiques et sociaux des malades ;

– le projet Ligan (au titre des Equipements d’excellence) misera sur le séquençage à très haut débit pour mieux comprendre le rôle que jouent certains gènes dans le développement des maladies chroniques comme l’obésité ou la maladie d’Alzheimer. Avec, en perspective, une médecine personnalisée et des traitements adaptés aux caractéristiques génétiques ;

– le projet Egid (au titre des Laboratoires d’excellence) étudiera à très grande échelle l’ensemble des mécanismes qui concourent à l’apparition des désordres métaboliques observés chez un individu donné.

« Au total, l’exercice des investissements d’avenir va permettre de multiplier par six l’effort national de recherche sur l’obésité. Et nous n’en sommes aujourd’hui qu’à la mi-temps de ce vaste programme d’investissement public : au titre de la deuxième vague d’appels à projets, d’autres ambitions, d’autres initiatives pourraient voir le jour », a déclaré la ministre.

Source : Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche








MyPharma Editions

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d’une persistance potentiellement améliorée

Publié le 1 juillet 2022
Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d'une persistance potentiellement améliorée

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, vient de publier des données de recherche sur ses nouvelles cellules CAR T universelles aux propriétés immuno-évasives dans Nature Communications, suite à sa présentation orale à l’American Society of Cell and Gene Therapy (ASGCT) le 16 mai dernier.

NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Publié le 30 juin 2022
NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Lors de son Assemblée générale annuelle, NèreS (ex. AFIPA), organisation professionnelle qui représente les laboratoires pharmaceutiques produisant et commercialisant des produits de santé et de prévention de premier recours disponibles en pharmacie sans ordonnance (médicaments, dispositifs médicaux et compléments alimentaires), a élu son nouveau Conseil d’administration pour les deux prochaines années. A cette occasion, Vincent COTARD a été reconduit comme Président de NèreS à l’unanimité.

Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Publié le 30 juin 2022
Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Galapagos, CellPoint et AboundBio ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord définitif avec Galapagos, propulsant Galapagos dans la thérapie cellulaire de nouvelle génération tout en élargissant considérablement son portefeuille de recherche et ses capacités.

Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 30 juin 2022
Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes rares, a annoncé le recrutement de Mark Sumeray, M.D., MS, FRCS, figure du secteur des biotechnologies, au poste de Chief Medical Officer. Mark Sumeray occupait la fonction de Chief Medical Officer d’Amryt Pharmaceuticals, depuis septembre 2016.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents