Edition du 07-03-2021

Investissements d’avenir : l’effort de recherche sur l’obésité multiplié par six

Publié le mercredi 1 juin 2011

Valérie Pécresse, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a présenté, le 25 mai dernier, les projets lauréats des investissements d’avenir relatifs au volet recherche de la lutte contre l’obésité. Grâce aux investissements d’avenir, l’effort de recherche sera multiplié par six.

La France compte quatre fois plus de personnes obèses qu’il y a cinquante ans. Chaque année, on recense 5,9 % de personnes adultes obèses supplémentaires. Aujourd’hui, cet état concerne plus de 15 % des Français et 16 % des enfants sont en surpoids ou obèses. Avec des conséquences : l’obésité peut avoir des répercussions importantes sur la santé et être génératrice d’inégalités sociales. Un enjeu sanitaire et social pris en compte par le Gouvernement avec le Plan obésité 2011-2013, lancé en mai 2010 : la recherche, la prévention et la prise en charge constituent les grands axes du plan.

Aujourd’hui, la France fait partie des premiers contributeurs européens dans le domaine de la recherche contre l’obésité, avec près de 22 millions d’euros investis entre 2005 et 2010. Prévue dans le Plan obésité 2011-2013, la création d’une fondation de coopération scientifique associant l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) à des partenaires publics et privés verra le jour d’ici à la fin de l’année, a annoncé Valérie Pécresse qui souhaite que la recherche redouble d’efforts.

Un accroissement des forces de recherche
La ministre a insisté pour que soit développée une véritable recherche sur l’obésité. Car, a-t-elle déclaré, « jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons pas fait de l’obésité un objet d’études et de recherche [qui soit] au même niveau d’exigence et de rigueur scientifique [que] d’autres maladies. » En cause, « la représentation sommaire » de la pathologie à laquelle est apportée une simple réponse nutritionnelle pour rétablir un déséquilibre alimentaire, a déclaré la ministre, alors que les causes sont multiples (comportementales, génétiques…).

Et pourtant, la première vague d’appels à projets montre que « les ambitions de nos chercheurs en matière de lutte contre l’obésité figurent parmi les plus remarquables » a déclaré Valérie Pécresse. Des projets qui permettent d’entrevoir une « véritable révolution des méthodes d’analyse, de prévention et de soins », selon la ministre qui a mis en exergue trois projets auxquels plus de 71 millions d’euros sont consacrés :

– le projet d’Institut hospitalo-universitaire (IHU Ican). Pôle international de recherche et de soins dans les maladies cardiométaboliques (obésité, diabète, insuffisances cardiaques…). Unissant les expertises scientifiques et médicales des équipes de l’université Pierre et Marie Curie et de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, ce projet a pour objectif d’assurer une continuité entre les travaux de recherche et les soins appliqués aux patients. L’ambition est de prendre en charge les patients depuis « l’identification des susceptibilités individuelles jusqu’au traitement des récidives et des complications en passant par la prévention et le diagnostic précoce. » Sur le plan clinique, cela se traduira par des traitements personnalisés, adaptés aux déterminants génétiques, mais aussi psychologiques et sociaux des malades ;

– le projet Ligan (au titre des Equipements d’excellence) misera sur le séquençage à très haut débit pour mieux comprendre le rôle que jouent certains gènes dans le développement des maladies chroniques comme l’obésité ou la maladie d’Alzheimer. Avec, en perspective, une médecine personnalisée et des traitements adaptés aux caractéristiques génétiques ;

– le projet Egid (au titre des Laboratoires d’excellence) étudiera à très grande échelle l’ensemble des mécanismes qui concourent à l’apparition des désordres métaboliques observés chez un individu donné.

« Au total, l’exercice des investissements d’avenir va permettre de multiplier par six l’effort national de recherche sur l’obésité. Et nous n’en sommes aujourd’hui qu’à la mi-temps de ce vaste programme d’investissement public : au titre de la deuxième vague d’appels à projets, d’autres ambitions, d’autres initiatives pourraient voir le jour », a déclaré la ministre.

Source : Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche








MyPharma Editions

C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

Publié le 5 mars 2021
C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

C4Diagnostics, société de biotechnologie qui développe des tests de diagnostic in vitro (DIV) innovants pour les maladies infectieuses, a annoncé la nomination de Thomas Tran, MBA, au poste de Managing Director. Ses 20 ans de carrière dans l’industrie du diagnostic in vitro sont un atout clé pour structurer les activités de C4Diagnostics, dans un contexte où la société accélère son développement et déploie son portefeuille de produits et de services.

Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Publié le 5 mars 2021
Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Accure Therapeutics, entreprise espagnole de R&D translationnelle dans le domaine du système nerveux central (SNC), vient d’annoncer avoir inclut le premier patient de son essai clinique de phase II (ACUITY), portant sur des personnes atteintes de névrite optique aiguë (NOA).

Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Publié le 5 mars 2021
Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie,vient d’annoncer que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour conduire la partie chinoise de l’étude clinique en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470 pour la réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez […]

Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 5 mars 2021
Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé la cooptation de Jean-François Tiné en qualité d’administrateur indépendant.

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€ pour son lancement

Publié le 4 mars 2021
Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€  pour son lancement

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, vient d’annoncer son lancement avec une levée de fonds de 50 M€ réalisée auprès de Bpifrance, Kurma Partners, Angelini Pharma, Evotec et l’Institut Pasteur. Argobio aura pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu’à la création de sociétés et leur financement par une série A.

Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Publié le 4 mars 2021
Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent® (dupilumab) comme traitement additionnel de l’asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents