Edition du 17-10-2021

Investissements d’avenir : l’effort de recherche sur l’obésité multiplié par six

Publié le mercredi 1 juin 2011

Valérie Pécresse, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a présenté, le 25 mai dernier, les projets lauréats des investissements d’avenir relatifs au volet recherche de la lutte contre l’obésité. Grâce aux investissements d’avenir, l’effort de recherche sera multiplié par six.

La France compte quatre fois plus de personnes obèses qu’il y a cinquante ans. Chaque année, on recense 5,9 % de personnes adultes obèses supplémentaires. Aujourd’hui, cet état concerne plus de 15 % des Français et 16 % des enfants sont en surpoids ou obèses. Avec des conséquences : l’obésité peut avoir des répercussions importantes sur la santé et être génératrice d’inégalités sociales. Un enjeu sanitaire et social pris en compte par le Gouvernement avec le Plan obésité 2011-2013, lancé en mai 2010 : la recherche, la prévention et la prise en charge constituent les grands axes du plan.

Aujourd’hui, la France fait partie des premiers contributeurs européens dans le domaine de la recherche contre l’obésité, avec près de 22 millions d’euros investis entre 2005 et 2010. Prévue dans le Plan obésité 2011-2013, la création d’une fondation de coopération scientifique associant l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (Aviesan) à des partenaires publics et privés verra le jour d’ici à la fin de l’année, a annoncé Valérie Pécresse qui souhaite que la recherche redouble d’efforts.

Un accroissement des forces de recherche
La ministre a insisté pour que soit développée une véritable recherche sur l’obésité. Car, a-t-elle déclaré, « jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons pas fait de l’obésité un objet d’études et de recherche [qui soit] au même niveau d’exigence et de rigueur scientifique [que] d’autres maladies. » En cause, « la représentation sommaire » de la pathologie à laquelle est apportée une simple réponse nutritionnelle pour rétablir un déséquilibre alimentaire, a déclaré la ministre, alors que les causes sont multiples (comportementales, génétiques…).

Et pourtant, la première vague d’appels à projets montre que « les ambitions de nos chercheurs en matière de lutte contre l’obésité figurent parmi les plus remarquables » a déclaré Valérie Pécresse. Des projets qui permettent d’entrevoir une « véritable révolution des méthodes d’analyse, de prévention et de soins », selon la ministre qui a mis en exergue trois projets auxquels plus de 71 millions d’euros sont consacrés :

– le projet d’Institut hospitalo-universitaire (IHU Ican). Pôle international de recherche et de soins dans les maladies cardiométaboliques (obésité, diabète, insuffisances cardiaques…). Unissant les expertises scientifiques et médicales des équipes de l’université Pierre et Marie Curie et de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, ce projet a pour objectif d’assurer une continuité entre les travaux de recherche et les soins appliqués aux patients. L’ambition est de prendre en charge les patients depuis « l’identification des susceptibilités individuelles jusqu’au traitement des récidives et des complications en passant par la prévention et le diagnostic précoce. » Sur le plan clinique, cela se traduira par des traitements personnalisés, adaptés aux déterminants génétiques, mais aussi psychologiques et sociaux des malades ;

– le projet Ligan (au titre des Equipements d’excellence) misera sur le séquençage à très haut débit pour mieux comprendre le rôle que jouent certains gènes dans le développement des maladies chroniques comme l’obésité ou la maladie d’Alzheimer. Avec, en perspective, une médecine personnalisée et des traitements adaptés aux caractéristiques génétiques ;

– le projet Egid (au titre des Laboratoires d’excellence) étudiera à très grande échelle l’ensemble des mécanismes qui concourent à l’apparition des désordres métaboliques observés chez un individu donné.

« Au total, l’exercice des investissements d’avenir va permettre de multiplier par six l’effort national de recherche sur l’obésité. Et nous n’en sommes aujourd’hui qu’à la mi-temps de ce vaste programme d’investissement public : au titre de la deuxième vague d’appels à projets, d’autres ambitions, d’autres initiatives pourraient voir le jour », a déclaré la ministre.

Source : Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche








MyPharma Editions

Ophtalmologie : Intellia Therapeutics et SparingVision collaborent pour le développement de nouvelles thérapies oculaires CRISPR/Cas9

Publié le 15 octobre 2021
Ophtalmologie : Intellia Therapeutics et SparingVision collaborent pour le développement de nouvelles thérapies oculaires CRISPR/Cas9

Intellia Therapeutics, société au stade clinique leader dans l’édition génomique, spécialisée dans le développement de traitements utilisant la technologie CRISPR/Cas9 in vivo et ex vivo, et SparingVision, société spécialisée en médecine génomique des maladies oculaires, ont annoncé avoir conclu un partenariat stratégique afin de développer de nouveaux traitements génomiques en ophtalmologie utilisant la technologie CRISPR/Cas9.

Onxeo étoffe son conseil d’administration avec deux personnalités reconnues du secteur de la santé

Publié le 15 octobre 2021
Onxeo étoffe son conseil d'administration avec deux personnalités reconnues du secteur de la santé

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé la nomination du Dr Robert L. Coleman et du Dr Jacques Mallet en tant que membres indépendants du conseil d’administration.

Néovacs annonce l’acquisition de l’ancien site du laboratoire Servier à Suresnes

Publié le 14 octobre 2021
Néovacs annonce l'acquisition de l'ancien site du laboratoire Servier à Suresnes

Néovacs vient d’annoncer l’acquisition de l’ancien immeuble du laboratoire Servier situé à Suresnes (92). Comme annoncé le 6 septembre 2021, dans le cadre de son programme pluriannuel d’investissements, Néovacs a décidé d’acquérir un site immobilier afin de regrouper l’ensemble de ses équipes ainsi qu’une pépinière d’entreprises évoluant dans le domaine de la recherche médicale (BioTech ou MedTech).

Adocia : son partenaire Tonghua Dongbao reçoit l’autorisation de débuter l’essai de Phase 3 de l’insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine

Publié le 14 octobre 2021
Adocia : son partenaire Tonghua Dongbao reçoit l'autorisation de débuter l'essai de Phase 3 de l'insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro en Chine

Adocia, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de formulations innovantes de protéines et de peptides, a annoncé que son partenaire Tonghua Dongbao a reçu l’autorisation du centre d’évaluation des médicaments (Center for Drug Evaluation – CDE) de l’administration nationale chinoise des produits médicaux (China National Medical Products Administration – NMPA) de mener l’essai de Phase 3 de BioChaperone® Lispro, une insuline ultra-rapide pour le traitement du diabète de type 1 et de type 2.

Le Leem signe une convention de partenariat avec le Pôle BFCare en région Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 14 octobre 2021
Le Leem signe une convention de partenariat avec le Pôle BFCare en région Bourgogne-Franche-Comté

L’écosystème des entreprises de santé en région Bourgogne-Franche-Comté, dont le Pôle BFCare est un acteur majeur, est très actif, et tout particulièrement la Métropole de Dijon dont le territoire regroupant 100 entreprises, 4000 emplois et 1,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires consolidé, est le premier pôle régional.

Genomic Vision : Thierry HUET nommé au poste de Directeur R&D

Publié le 14 octobre 2021
Genomic Vision : Thierry HUET nommé au poste de Directeur R&D

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui la nomination du Dr. Thierry HUET au poste de Directeur de la Recherche et du Développement.

Les Hospices Civils de Lyon et Sanofi signent un partenariat stratégique

Publié le 12 octobre 2021
Les Hospices Civils de Lyon et Sanofi signent un partenariat stratégique

Le 26 juillet 2021, les Hospices Civils de Lyon et Sanofi ont signé un accord-cadre, dans l’objectif de mettre en place des programmes de développement clinique et de santé publique, et de soutenir des projets scientifiques ambitieux d’intérêt commun, en particulier dans le domaine de la vaccinologie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents