Edition du 13-08-2022

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie de l’IMBRUVICA® en association avec le rituximab dans la LLC précédemment traitée

Publié le vendredi 31 juillet 2020

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie de l'IMBRUVICA® en association avec le rituximab dans la LLC précédemment traitéeJanssen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l’autorisation de mise sur le marché d’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’association avec le rituximab dans le traitement de patients adultes atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC) précédemment traitée.

L’avis favorable se base sur les données de l’étude E1912 de Phase 3, conçue et réalisée aux États-Unis par le groupe de recherche sur le cancer ECOG-ACRIN (ECOG-ACRIN) et sponsorisée par le National Cancer Institute (NCI), qui fait partie des National Institutes of Health aux États-Unis. L’étude a évalué 529 patients atteints d’une LLC non précédemment traitée âgés de 70 ans au plus (58 ans d’âge médian) qui ont été randomisés selon un ratio 2:1 pour recevoir de l’ibrutinib plus rituximab (n=354) ou la norme de soins de chimio-immunothérapie avec fludarabine, cyclophosphamide et rituximab (FCR) (n=175). Les résultats primaires de l’étude ont été publiés dans The New England Journal of Medicine, et les résultats de suivi médian à quatre ans ont été présentés lors du congrès annuel 2019 de l’American Society of Hematology (ASH).1,2

« Associé au rituximab, l’ibrutinib représente une importante nouvelle option ciblée sans chimiothérapie pour les patients atteints de LLC », déclare John Gribben, DM, DSc, professeur en oncologie médicale au St Bartholomew’s Hospital, Barts Cancer Institute, Queen Mary, Université de Londres. « Pour les personnes atteintes de LLC, la rechute est souvent inévitable. Cette combinaison dans un contexte de première intention a le potentiel de prolonger la vie, mais offre également un profil de tolérabilité avec une quantité moindre des événements connus liés à la chimiothérapie ».

L’avis favorable du CHMP fait suite à l’approbation de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) pour cette indication élargie de l’ibrutinib en avril 2020. La soumission sera examinée à présent par la Commission européenne (CE).

« L’ibrutinib a déjà été utilisé pour traiter plus de 200 000 personnes dans le monde, et cette nouvelle étape souligne à nouveau son potentiel pour les patients atteints de LLC », déclare le Dr Patrick Laroche, chef de la division des thérapies en hématologie pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) de Janssen-Cilag. « Nous nous réjouissons de travailler avec la Commission européenne pour proposer cette nouvelle option thérapeutique de première intention basée sur l’ibrutinib et sans chimiothérapie aux patients adultes atteints de LLC ».

« Cette étude parallèle de premier rang, réalisée par le groupe de recherche sur le cancer ECOG-ACRIN et le National Cancer Institute, a produit d’importants résultats en modifiant la pratique qui remettent en question le FCR, la référence absolue, depuis plus d’une décennie, des traitements basés sur une chimiothérapie adaptée aux patients plus jeunes et admissibles atteints d’une LLC non précédemment traitée », déclare Craig Tendler, D.M., vice-président, développement clinique et affaires médicales mondiales, oncologie, Janssen Research & Development. « Nous sommes heureux de renforcer ce corpus de données éprouvées soutenant l’inhibiteur BTK le plus largement étudié, à l’heure où nous continuons d’étudier plus en détail les protocoles à base d’ibrutinib dansle cadre de notre mission, qui consiste à améliorer la vie des patients atteints de cancers du sang complexes, comme la LLC ».

___________________

1 Shanafelt TD, Wang XV, Kay NE, Hanson CA, O’Brien S, Barrientos J, Jelinek DF, Braggio E, Leis JF, Zhang CC, Coutre SE. Ibrutinib–rituximab or chemoimmunotherapy for chronic lymphocytic leukemia. New England Journal of Medicine. 2019 Aug 1;381(5):432-43.

2 Shanafelt TD, Wang V, Kay NE, Hanson CA, O’Brien SM, Barrientos JC, Jelinek DF, Braggio E, Leis JF, Zhang CC, Coutre S. Ibrutinib and Rituximab Provides Superior Clinical Outcome Compared to FCR in Younger Patients with Chronic Lymphocytic Leukemia (CLL): Extended Follow-up from the E1912 Trial. ASH 2019 Oral Presentation. Abstract #33.

Source : Janssen

 








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents