Edition du 27-01-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie de l’IMBRUVICA® en association avec le rituximab dans la LLC précédemment traitée

Publié le vendredi 31 juillet 2020

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie de l'IMBRUVICA® en association avec le rituximab dans la LLC précédemment traitéeJanssen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l’autorisation de mise sur le marché d’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’association avec le rituximab dans le traitement de patients adultes atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC) précédemment traitée.

L’avis favorable se base sur les données de l’étude E1912 de Phase 3, conçue et réalisée aux États-Unis par le groupe de recherche sur le cancer ECOG-ACRIN (ECOG-ACRIN) et sponsorisée par le National Cancer Institute (NCI), qui fait partie des National Institutes of Health aux États-Unis. L’étude a évalué 529 patients atteints d’une LLC non précédemment traitée âgés de 70 ans au plus (58 ans d’âge médian) qui ont été randomisés selon un ratio 2:1 pour recevoir de l’ibrutinib plus rituximab (n=354) ou la norme de soins de chimio-immunothérapie avec fludarabine, cyclophosphamide et rituximab (FCR) (n=175). Les résultats primaires de l’étude ont été publiés dans The New England Journal of Medicine, et les résultats de suivi médian à quatre ans ont été présentés lors du congrès annuel 2019 de l’American Society of Hematology (ASH).1,2

« Associé au rituximab, l’ibrutinib représente une importante nouvelle option ciblée sans chimiothérapie pour les patients atteints de LLC », déclare John Gribben, DM, DSc, professeur en oncologie médicale au St Bartholomew’s Hospital, Barts Cancer Institute, Queen Mary, Université de Londres. « Pour les personnes atteintes de LLC, la rechute est souvent inévitable. Cette combinaison dans un contexte de première intention a le potentiel de prolonger la vie, mais offre également un profil de tolérabilité avec une quantité moindre des événements connus liés à la chimiothérapie ».

L’avis favorable du CHMP fait suite à l’approbation de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) pour cette indication élargie de l’ibrutinib en avril 2020. La soumission sera examinée à présent par la Commission européenne (CE).

« L’ibrutinib a déjà été utilisé pour traiter plus de 200 000 personnes dans le monde, et cette nouvelle étape souligne à nouveau son potentiel pour les patients atteints de LLC », déclare le Dr Patrick Laroche, chef de la division des thérapies en hématologie pour la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) de Janssen-Cilag. « Nous nous réjouissons de travailler avec la Commission européenne pour proposer cette nouvelle option thérapeutique de première intention basée sur l’ibrutinib et sans chimiothérapie aux patients adultes atteints de LLC ».

« Cette étude parallèle de premier rang, réalisée par le groupe de recherche sur le cancer ECOG-ACRIN et le National Cancer Institute, a produit d’importants résultats en modifiant la pratique qui remettent en question le FCR, la référence absolue, depuis plus d’une décennie, des traitements basés sur une chimiothérapie adaptée aux patients plus jeunes et admissibles atteints d’une LLC non précédemment traitée », déclare Craig Tendler, D.M., vice-président, développement clinique et affaires médicales mondiales, oncologie, Janssen Research & Development. « Nous sommes heureux de renforcer ce corpus de données éprouvées soutenant l’inhibiteur BTK le plus largement étudié, à l’heure où nous continuons d’étudier plus en détail les protocoles à base d’ibrutinib dansle cadre de notre mission, qui consiste à améliorer la vie des patients atteints de cancers du sang complexes, comme la LLC ».

___________________

1 Shanafelt TD, Wang XV, Kay NE, Hanson CA, O’Brien S, Barrientos J, Jelinek DF, Braggio E, Leis JF, Zhang CC, Coutre SE. Ibrutinib–rituximab or chemoimmunotherapy for chronic lymphocytic leukemia. New England Journal of Medicine. 2019 Aug 1;381(5):432-43.

2 Shanafelt TD, Wang V, Kay NE, Hanson CA, O’Brien SM, Barrientos JC, Jelinek DF, Braggio E, Leis JF, Zhang CC, Coutre S. Ibrutinib and Rituximab Provides Superior Clinical Outcome Compared to FCR in Younger Patients with Chronic Lymphocytic Leukemia (CLL): Extended Follow-up from the E1912 Trial. ASH 2019 Oral Presentation. Abstract #33.

Source : Janssen

 








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Publié le 27 janvier 2021
COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Sanofi et BioNTech ont conclu aujourd’hui un accord aux termes duquel le laboratoire français prêtera son concours à la biotech allemande pour la fabrication et la fourniture de son vaccin COVID-19 qui est codéveloppé avec Pfizer. Sanofi donnera à BioNTech l’accès à son outil de production et à son savoir-faire afin de produire plus de 125 millions de doses du vaccin COVID-19 de BioNTech en Europe.

Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Publié le 26 janvier 2021
Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Le 26 janvier 2021, Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’Amgen France, devient la nouvelle Présidente de l’Agipharm (Association des Groupes Internationaux pour la Pharmacie de Recherche) pour un mandat d’un an. Elle succède ainsi à Pierre-Claude Fumoleau, ex-Président France d’AbbVie.

COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

A la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur a annoncé l’arrêt du développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole. L’Institut Pasteur a confirmé la poursuite du développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase préclinique, et le maintien de sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents