Edition du 03-08-2021

Journée mondiale de la contraception : Marisol Touraine dresse l’état des lieux en France

Publié le jeudi 26 septembre 2013

A l’occasion de la Journée mondiale de la contraception, Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, a dressé l’état des lieux de la contraception en France en 2013. Ainsi, en 9 mois, les choix des femmes pour leur contraception ont connu une évolution sensible avec une baisse des pilules de 3ème et 4ème génération et une tendance vers une diversité contraceptive.

La fin de l’année 2012 et l’année 2013 ont été marquées par plusieurs événements : la gratuité de la contraception pour les mineures de plus de 15 ans, le déremboursement des pilules de 3ème génération, le débat médiatique autour des risques liés aux pilules de 3ème et 4ème génération, les nouvelles recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) en matière de contraception, la nouvelle campagne de communication lancée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES).

Ainsi, en 9 mois, les choix des femmes pour leur contraception ont connu une évolution sensible. De décembre 2012 à août 2013, les ventes totales de contraceptifs oraux combinés (COC) de 3ème et 4ème génération ont diminué de 36,6% comparativement à celles reportées sur la période décembre 2011‐août 2012.

Les femmes ont ainsi remplacé leurs pilules de 3ème et 4ème génération par d’autres modes de contraception notamment les pilules de 1ère et 2ème génération et les dispositifs intra‐utérins (stérilets). En effet, depuis décembre 2012, les ventes de contraceptifs oraux de 1ère et de 2ème génération augmentent avec une hausse globale de 24,3% sur les 9 mois considérés par rapport à la même période de l’année précédente.

Ainsi, en août 2013, le ratio de ventes de COC de 1ère et 2ème génération par rapport aux ventes de COC de 3ème et 4ème génération reporté était de 76% /24% alors qu’il était de 53% /47% un an auparavant.

Vers une diversité contraceptive
De plus, depuis le mois de décembre 2012, une augmentation des ventes des autres contraceptifs (dispositif intra utérin progestatif et au cuivre, implants) s’est amorcée. La hausse globale observée était de 26,1% sur la période étudiée (décembre 2012 – août 2013) comparativement aux ventes de la même période de l’année précédente.

Pour la première fois dans ce contexte, alors qu’aucune évolution du recours au dispositif intra utérin chez les jeunes et les femmes n’ayant jamais eu d’enfant n’avait été enregistrée entre 2000 et 2010, en dépit des recommandations émises par la HAS en 2004, on constate en 2013 que 4% des femmes de 20‐24 ans l’utilisent (contre 2% en 2010) et la hausse est encore plus marquée chez les 25‐29 ans (16% contre 8%).

Ainsi, l’augmentation la plus importante, de l’ordre de 45,1%, concerne la vente de dispositifs intra‐utérins non imprégnés de progestatifs (DIU au cuivre) qui occupent actuellement plus de 40% des ventes de cette catégorie « autres dispositifs » : une hausse supérieure à 50% est observée chez les femmes âgées de 20‐29 ans et 30‐39 ans, cette augmentation est de l’ordre de 30% chez les personnes âgées de 40 à 49 ans. La distribution d’âge se répartit de la manière suivante : 46% des
ventes est rapportée chez les 30‐39 ans (contre 44% en août 2012), 29% chez les 20‐29 ans (contre 22%) et 20% chez les 40‐49 ans (contre28%) en août 2013.

Enfin, les études montrent que le débat médiatique a conduit 20% des femmes à aller consulter un médecin et 25% d’entre elles à aller rechercher des informations sur Internet.

Globalement, et bien que de nombreux changements soient intervenus au cours des derniers mois avec près d’une femme sur cinq qui a changé sa situation contraceptive depuis janvier 2013, le taux de couverture contraceptive reste de très bon niveau en France (97% chez les femmes ne souhaitant pas de grossesse et ayant des rapports sexuels).

Source : Ministère de la Santé








MyPharma Editions

Le Pr Fabrice Barlesi nommé directeur général de Gustave Roussy

Publié le 3 août 2021
Le Pr Fabrice Barlesi nommé directeur général de Gustave Roussy

Le Ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a nommé par arrêté le Professeur Fabrice Barlesi, Directeur Général de Gustave Roussy pour une durée de cinq ans à compter du 1er aout 2021. Il succède au Professeur Jean-Charles Soria qui quittera ses fonctions avant la fin de son mandat pour des raisons familiales.

Sanofi va acquérir Translate Bio, spécialiste de l’ARN messager, pour 3,2 milliards de dollars

Publié le 3 août 2021
Sanofi va acquérir Translate Bio, spécialiste de l’ARN messager, pour 3,2 milliards de dollars

Sanofi a annoncé mardi avoir conclu un accord définitif avec Translate Bio, une entreprise américaine spécialisée dans le développement clinique de médicaments à ARN messager, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français va se porter acquéreur de la totalité des actions en circulation de Translate Bio au prix de 38 dollars par action, soit une transaction en numéraire valorisée approximativement à 3,2 milliards de dollars.

Ipsen conclut un partenariat exclusif avec Exicure dans les maladies neurodégénératives rares

Publié le 2 août 2021
Ipsen conclut un partenariat exclusif avec Exicure dans les maladies neurodégénératives rares

Ipsen et Exicure, une société de biotechnologie américaine, ont signé un accord de collaboration exclusif pour la recherche, le développement et la commercialisation de nouveaux acides nucléiques sphériques (SNA) dans le traitement potentiel de la maladie de Huntington et du syndrome d’Angelman.

Erytech : désignation Fast Track de la FDA américaine pour eryaspase dans le traitement de la LAL hypersensible

Publié le 30 juillet 2021
Erytech : désignation Fast Track de la FDA américaine pour eryaspase dans le traitement de la LAL hypersensible

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé à eryaspase la désignation « Fast Track » pour le traitement des patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à l’asparaginase pégylée dérivée d’E. coli (PEG-ASNase).

Onxeo : le Dr Shefali Agarwal nommée présidente du conseil d’administration

Publié le 30 juillet 2021
Onxeo : le Dr Shefali Agarwal nommée présidente du conseil d'administration

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé la nomination du Dr Shefali Agarwal en tant que présidente du conseil d’administration de la société.

COVID-19 : GSK et Vir Biotechnology signent un accord d’achat conjoint avec la Commission européenne pour le sotrovimab

Publié le 30 juillet 2021
COVID-19 : GSK et Vir Biotechnology signent un accord d'achat conjoint avec la Commission européenne pour le sotrovimab

GlaxoSmithKline (GSK) et Vir Biotechnology viennent d’annoncer la conclusion d’un accord d’achat conjoint avec la Commission européenne pour le traitement COVID-19, le sotrovimab.

Takeda et Frazier collaborent afin de développer un vaccin candidat en phase clinique contre les norovirus

Publié le 30 juillet 2021
Takeda et Frazier collaborent afin de développer un vaccin candidat en phase clinique contre les norovirus

Takeda et Frazier Healthcare Partners ont annoncé une collaboration pour lancer HilleVax, une société biopharmaceutique, dans le but de développer et de mettre sur le marché le vaccin candidat de Takeda contre les norovirus.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents