Edition du 18-01-2022

Journée mondiale de la contraception : Marisol Touraine dresse l’état des lieux en France

Publié le jeudi 26 septembre 2013

A l’occasion de la Journée mondiale de la contraception, Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, a dressé l’état des lieux de la contraception en France en 2013. Ainsi, en 9 mois, les choix des femmes pour leur contraception ont connu une évolution sensible avec une baisse des pilules de 3ème et 4ème génération et une tendance vers une diversité contraceptive.

La fin de l’année 2012 et l’année 2013 ont été marquées par plusieurs événements : la gratuité de la contraception pour les mineures de plus de 15 ans, le déremboursement des pilules de 3ème génération, le débat médiatique autour des risques liés aux pilules de 3ème et 4ème génération, les nouvelles recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) en matière de contraception, la nouvelle campagne de communication lancée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES).

Ainsi, en 9 mois, les choix des femmes pour leur contraception ont connu une évolution sensible. De décembre 2012 à août 2013, les ventes totales de contraceptifs oraux combinés (COC) de 3ème et 4ème génération ont diminué de 36,6% comparativement à celles reportées sur la période décembre 2011‐août 2012.

Les femmes ont ainsi remplacé leurs pilules de 3ème et 4ème génération par d’autres modes de contraception notamment les pilules de 1ère et 2ème génération et les dispositifs intra‐utérins (stérilets). En effet, depuis décembre 2012, les ventes de contraceptifs oraux de 1ère et de 2ème génération augmentent avec une hausse globale de 24,3% sur les 9 mois considérés par rapport à la même période de l’année précédente.

Ainsi, en août 2013, le ratio de ventes de COC de 1ère et 2ème génération par rapport aux ventes de COC de 3ème et 4ème génération reporté était de 76% /24% alors qu’il était de 53% /47% un an auparavant.

Vers une diversité contraceptive
De plus, depuis le mois de décembre 2012, une augmentation des ventes des autres contraceptifs (dispositif intra utérin progestatif et au cuivre, implants) s’est amorcée. La hausse globale observée était de 26,1% sur la période étudiée (décembre 2012 – août 2013) comparativement aux ventes de la même période de l’année précédente.

Pour la première fois dans ce contexte, alors qu’aucune évolution du recours au dispositif intra utérin chez les jeunes et les femmes n’ayant jamais eu d’enfant n’avait été enregistrée entre 2000 et 2010, en dépit des recommandations émises par la HAS en 2004, on constate en 2013 que 4% des femmes de 20‐24 ans l’utilisent (contre 2% en 2010) et la hausse est encore plus marquée chez les 25‐29 ans (16% contre 8%).

Ainsi, l’augmentation la plus importante, de l’ordre de 45,1%, concerne la vente de dispositifs intra‐utérins non imprégnés de progestatifs (DIU au cuivre) qui occupent actuellement plus de 40% des ventes de cette catégorie « autres dispositifs » : une hausse supérieure à 50% est observée chez les femmes âgées de 20‐29 ans et 30‐39 ans, cette augmentation est de l’ordre de 30% chez les personnes âgées de 40 à 49 ans. La distribution d’âge se répartit de la manière suivante : 46% des
ventes est rapportée chez les 30‐39 ans (contre 44% en août 2012), 29% chez les 20‐29 ans (contre 22%) et 20% chez les 40‐49 ans (contre28%) en août 2013.

Enfin, les études montrent que le débat médiatique a conduit 20% des femmes à aller consulter un médecin et 25% d’entre elles à aller rechercher des informations sur Internet.

Globalement, et bien que de nombreux changements soient intervenus au cours des derniers mois avec près d’une femme sur cinq qui a changé sa situation contraceptive depuis janvier 2013, le taux de couverture contraceptive reste de très bon niveau en France (97% chez les femmes ne souhaitant pas de grossesse et ayant des rapports sexuels).

Source : Ministère de la Santé








MyPharma Editions

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Publié le 18 janvier 2022
Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College LondonStallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé un partenariat de recherche avec Imperial College London portant sur les biomarqueurs de l’efficacité de l’ITA. Imperial College London est l’une des dix meilleures universités au monde, internationalement réputée dans les domaines des sciences, de la médecine, de l’ingénierie et des affaires.

Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Publié le 17 janvier 2022
Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Seekyo, startup spécialisée dans le développement d’une Smart Chemotherapy, a annoncé la nomination de deux nouveaux membres au sein de son conseil scientifique : le Dr Jacques Medioni et le Dr Jean-Pierre Bizzari. Les thérapies développées par Seekyo ciblent de manière très sélective le microenvironnement tumoral, limitant ainsi les effets secondaires engendrés par les traitements classiques. Au côté des conjugués anticorps-médicaments (ADC-Antibody-Drug Conjugates), ces thérapies pourraient changer la donne pour les patients et praticiens en matière de traitement des tumeurs solides

OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

Publié le 17 janvier 2022
OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

OSE Immunotherapeutics a annoncé le départ d’Alexis Peyroles en tant que Directeur général de la société. Dominique Costantini, actuellement Présidente du Conseil d’administration d’OSE Immunotherapeutics et Directrice générale de 2012 à 2018, a été nommée Directrice générale intérimaire, avec effet immédiat. La recherche d’un nouveau Directeur général a démarré avec l’aide d’un cabinet de recrutement international de premier plan.

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Abivax reçoit l’avis scientifique de l’EMA soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 14 janvier 2022
Abivax reçoit l'avis scientifique de l'EMA soutenant l'avancement du programme clinique de phase 3 d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires et le cancer, a annoncé que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a délivré son avis scientifique soutenant l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), visant par la suite à l’obtention potentielle d’une autorisation de mise sur le marché et à la commercialisation d’ABX464.

Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Publié le 11 janvier 2022
Cellectis : levée de l’avis de suspension par la FDA des essais cliniques de son partenaire sous licence Allogene Therapeutics

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer des thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a déclaré que son partenaire sous licence, Allogene Therapeutics, Inc., a annoncé la levée de l’avis de suspension par la Food and Drug Administration (FDA) américaine de ses essais cliniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents