Edition du 25-09-2021

Journée mondiale des donneurs de sang: la sécurisation de la chaîne transfusionnelle

Publié le vendredi 14 juin 2013

La journée mondiale est organisée chaque année le 14 juin, sous l’impulsion de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). A l’occasion de cette 10ème édition organisée cette année en France, l’agence du médicament (ANSM) rappelle qu’elle assure des missions de surveillance permettant de sécuriser l’ensemble de la chaîne transfusionnelle.

En France, l’Etablissement Français du Sang (EFS) a collecté, en 2012, plus de trois millions de dons, ce qui a permis de traiter un million de malades.

L’ANSM, dont une des missions principales, est la surveillance des produits sanguins labiles, soutient les initiatives de la journée mondiale des donneurs de sang. Les produits sanguins labiles sont des produits issus du sang d’un donneur, destinés à être transfusés à un patient. Il s’agit notamment du sang total, du plasma et des cellules sanguines.

La liste et les caractéristiques des produits sanguins labiles pouvant être distribués ou délivrés à des fins thérapeutiques sont fixées par décision de l’ANSM après avis de l’EFS ou du Centre de Transfusion Sanguine des Armées (CTSA). L’inscription d’un nouveau produit sanguin labile sur cette liste est possible à l’issue d’une évaluation menée par l’ANSM, notamment sur demande de l’EFS. L’ANSM assure également la surveillance, l’évaluation et la prévention des incidents et des effets indésirables survenant chez des donneurs ou des receveurs de produits sanguins labiles grâce au système d’hémovigilance.

Ce système comporte trois niveaux, le niveau national représenté par l’ANSM et l’Institut de Veille Sanitaire

(InVS)[1], le niveau régional par l’intermédiaire des coordinateurs régionaux d’hémovigilance et le niveau local par l’intermédiaire des correspondants d’hémovigilance des établissements de transfusion ou des établissements de santé.

Chaque niveau possède un rôle spécifique qui favorise une prise en charge efficace et rapide des signalements. En effet, les professionnels de santé doivent signaler tout effet indésirable ou tout incident dont ils ont connaissance, qu’il concerne le donneur ou le receveur de produits sanguins labiles, auprès des correspondants locaux d’hémovigilance des établissements de santé et de transfusion sanguine.

Les correspondants d’hémovigilance, qui sont des médecins, déclarent ensuite ces incidents/effets indésirables au coordonnateur régional d’hémovigilance, à l’ANSM et à l’EFS par le biais d’un outil informatique de télédéclaration. Cette télédéclaration est un maillon important de l’hémovigilance, car elle permet une remontée rapide des signalements et une interaction immédiate entre les trois niveaux organisationnels.

Les signalements sont ensuite analysés par l’ANSM en lien avec les différents acteurs du système. Si nécessaire, l’ANSM prend les mesures appropriées en vue d’assurer la sécurité de la chaine transfusionnelle. L’ensemble de ce système permet de garantir, tout au long de la chaîne transfusionnelle, la sécurité aussi bien du receveur que du donneur.

[1] Organisation notamment d’une surveillance épidémiologique des donneurs de sang

Source : ANSM








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents