Edition du 20-10-2019

Ksilink et CECS/I-Stem partenaires pour la recherche de traitements dans l’autisme et la dystrophie myotonique de Steinert

Publié le jeudi 7 février 2019

Ksilink et CECS/I-Stem partenaires pour la recherche de traitements dans l'autisme et la dystrophie myotonique de SteinertL’Institut public-privé de recherche translationnelle Ksilink et le CECS (Centre d’Etude des Cellules Souches) de l’Institut des cellules souches pour le traitement et l’étude des maladies monogéniques (I-Stem) ont conclu un partenariat stratégique pour développer de nouveaux principes actifs destinés au traitement des maladies musculaires et neurobiologiques, grâce au criblage moléculaire.

A travers ce partenariat inédit, les deux centres de recherches, Ksilink (Strasbourg – 67) et I-Stem (Corbeil-Essonnes – 91), fédèrent leurs domaines d’expertise pour identifier de nouvelles substances actives potentiellement efficaces dans le traitement de l’autisme et de la dystrophie myotonique de Steinert, une maladie neuromusculaire.

« I-Stem possède une forte expérience dans le développement de modèles de culture cellulaire spécifiques, basés sur le patient, et dans le développement d’essais précliniques notamment.» a déclaré le directeur général de Ksilink, le Dr Ulf Nehrbass. Pour Raymond Zakhia, Directeur général de CECS/I-Stem « Ksilink utilisera nos modèles de culture cellulaire, notamment de l’autisme d’origine génétique et de la dystrophie myotonique de Steinert, pour tester, automatiquement et avec l’aide de l’intelligence artificielle, des candidats- médicaments à partir d’une grande chimiothèque de substances de la société pharmaceutique Sanofi. Une étape dont nous avons besoin pour faire avancer nos recherches jusqu’aux malades. » En effet, les équipes d’I-Stem sont parvenues à reproduire des modèles cellulaires de ces deux pathologies à partir de tissus de malades grâce auxquels l’équipe d’Alexandra Benchoua a identifié une première molécule capable d’atténuer les symptômes de l’autisme d’origine génétique.

De son côté, Ksilink apportera à ce partenariat, la maitrise d’une technologie à haut débit entièrement automatisée indispensable pour faire interagir des modèles cellulaires et des chimiothèques géantes de substances et obtenir ainsi des résultats significatifs. Ksilink dispose par ailleurs de techniques d’imagerie permettant d’analyser les cultures de cellules automatiquement et avec l’utilisation d’algorithmes de deep learning (technologie d’intelligence artificielle) qui permet de détecter des changements structurels – même très légers et hétérogènes – dans les cellules lorsqu’elles sont exposées à une substance potentiellement active.

« Nous ne nous concentrons pas sur une molécule cible spécifique ou sur une voie de transduction du signal spécifique; nous testons plutôt les substances dans l’ensemble d’un système cellulaire complexe. Il y a ainsi de fortes chances d’identifier une nouvelle substance active qui représente une toute nouvelle classe de substances actives. La molécule cible et le mécanisme d’action exact seront ensuite déterminés en aval dans le cadre du développement du médicament.  » explique Mona Boyé, responsable du développement commercial chez Ksilink. « Le candidat-médicament passera en développement préclinique puis clinique. La probabilité que cette approche innovante d’identification de nouvelles substances actives aboutisse à un médicament est beaucoup plus élevée qu’avec les approches classiques», renchérit  le Directeur Général de Ksilink, Ulf Nehrbass.

Pour Raymond Zakhia, Directeur Général de CECS/I-Stem, ce partenariat est un pas de plus vers la mise à disposition de nouvelles solutions thérapeutiques pour les malades : « Notre collaboration avec Ksilink va contribuer à accélérer nos travaux pour faire émerger une médecine innovante au bénéfice des malades. En à peine 15 ans, I-Stem, pionnier dans le domaine, a permis de démontrer le potentiel des cellules souches comme médicaments mais également comme outils pour le repositionnement de molécules dans le traitements de maladies rares et ou génétiques ».

Source : Ksilink / I-Stem








MyPharma Editions

Stallergenes Greer et Anergis lancent une étude sur l’efficacité de l’immunothérapie allergénique de deuxième génération

Publié le 18 octobre 2019
Stallergenes Greer et Anergis lancent une étude sur l'efficacité de l’immunothérapie allergénique de deuxième génération

Stallergenes Greer, l’un des leaders mondiaux de l’immunothérapie allergénique (ITA), et Anergis, pionnier de la R&D en matière d’ITA ultra-rapide fondée sur les « Contiguous Overlapping Peptides* » (COP), ont annoncé le lancement d’une nouvelle étude visant à évaluer les effets de l’ITA de deuxième génération fondée sur les COP. Cette étude, basée sur un modèle thérapeutique de l’allergie au pollen de bouleau, a pour objectif de raccourcir la durée d’administration des traitements.

Lysogene : Stéphane Durant des Aulnois nommé Directeur Administratif et Financier

Publié le 18 octobre 2019
Lysogene : Stéphane Durant des Aulnois nommé Directeur Administratif et Financier

Lysogene, société biopharmaceutique pionnière de phase 3 spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination de Stéphane Durant des Aulnois en qualité de Directeur Administratif et Financier.

Onxeo, lauréat de l’appel à projets Innov’up Leader PIA, obtient un financement de 495 K€

Publié le 18 octobre 2019
Onxeo, lauréat de l’appel à projets Innov’up Leader PIA, obtient un financement de 495 K€

Onxeo, société de biotechnologie qui développe des médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé avoir signé un contrat de collaboration avec l’Etat français et la Région Île-de-France dans le cadre du programme Innov’up Leader PIA (Programme d’investissement d’avenir) doté d’un financement de 495 000 €.

Minoryx Therapeutics : désignation de médicament orphelin par la FDA pour le leriglitazone dans l’ataxie de Friedreich

Publié le 17 octobre 2019
Minoryx Therapeutics : désignation de médicament orphelin par la FDA pour le leriglitazone dans l’ataxie de Friedreich

Minoryx Therapeutics, une société spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies orphelines du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui que son principal candidat médicament, le leriglitazone (MIN-102) a reçu la désignation de médicament orphelin dans l’ataxie de Friedreich de la part de la FDA (Food and Drug Administration) américaine.

Sensorion : dernière visite du dernier patient dans l’essai clinique de Phase 2 du SENS-111

Publié le 17 octobre 2019
Sensorion : dernière visite du dernier patient dans l’essai clinique de Phase 2 du SENS-111

Sensorion, société biopharmaceutique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé aujourd’hui que le dernier patient a passé sa dernière visite dans l’essai clinique de phase 2 du SENS-111, destiné au traitement potentiel de la vestibulopathie unilatérale aiguë (AUV).

ASIT biotech : publication sur gp-ASIT+™, son produit phare pour l’allergie aux pollens de graminées, dans le JACI

Publié le 17 octobre 2019
ASIT biotech : publication sur gp-ASIT+™, son produit phare pour l’allergie aux pollens de graminées, dans le JACI

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge, a annoncé la publication d’une étude (1) mécanistique (mode d’action) de gp-ASIT+™, son produit candidat phare en Phase III pour traiter l’allergie aux pollens de graminées, dans la revue Journal of Allergy and Clinical Immunology (JACI), la revue avec comité de lecture la plus souvent citée dans le domaine de l’allergie et de l’immunologie clinique.

Sanofi sélectionne 14 projets de recherche innovants dans le cadre de son programme de partenariat académique Européen

Publié le 16 octobre 2019
Sanofi sélectionne 14 projets de recherche innovants dans le cadre de son programme de partenariat académique Européen

Sanofi a annoncé aujourd’hui la sélection de quatorze projets de recherche innovants dans le cadre du programme Sanofi Innovation Awards en Europe program (Sanofi iAwards Europe). Ce programme associe plusieurs instituts de recherche académique en tant que partenaires dès les premiers stades de la découverte de médicaments et du partage de l’expertise, afin de préparer une éventuelle collaboration pluriannuelle de recherche pour les projets les plus prometteurs.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents