Edition du 23-02-2020

L’Afssaps recommande l’arrêt progressif de l’utilisation du plasma thérapeutique traité par bleu de méthylène

Publié le jeudi 13 octobre 2011

L’Afssaps a demandé l’arrêt progressif de la production de plasma traité par le bleu de méthylène (plasma BM), à la suite de la mise en évidence de réactions allergiques chez les patients transfusés avec du plasma BM, plus fréquentes qu’avec les plasmas traités par d’autres méthodes.
Dans son avis, l’Afssaps a également pris en compte la nécessité de produire des plasmas dont la composition est plus homogène. L’abandon du plasma BM est ainsi une mesure qui répond à une logique de sécurité renforcée mais aussi d’optimisation de la qualité des produits de transfusion. Dans l’intérêt des malades pour lesquels le recours à une transfusion de plasma constitue souvent un enjeu vital, la mise en application progressive est organisée, en concertation avec l’Etablissement Français du Sang (EFS), de manière à se prémunir de tout problème de disponibilité.

Le plasma[1] frais congelé est un produit de transfusion (produit sanguin labile), indispensable dans certaines situations pouvant engager le pronostic vital du malade (hémorragies, interventions chirurgicales, maladies sanguines…). Sa production est assurée grâce aux collectes réalisées auprès des donneurs de sang bénévoles. Chaque année, l’EFS distribue 370 000 poches de plasma thérapeutique aux hôpitaux et aux cliniques.
Il existe un dispositif commun à la préparation de tous les produits sanguins transfusés (globules rouges, plaquettes, plasma). Afin de prévenir la transmission de certaines maladies infectieuses, un entretien du donneur avec le médecin qui participe au prélèvement permet d’identifier des facteurs de risques, à la fois pour le donneur et le receveur, et des tests sont systématiquement réalisés sur chaque don. De plus, trois techniques de traitement du plasma étaient jusqu’à présent utilisées en France : par solvant-détergent, par l’amotosalen et par le bleu de méthylène.

Dans le cadre de ses missions de surveillance des produits sanguins labiles (hémovigilance), l’Afssaps a mis en évidence des manifestations allergiques rares survenant lors de la transfusion du plasma BM (1 cas sur environ 16 000 poches de plasmas transfusées). Ces manifestations sont plus fréquentes qu’avec les autres types de plasma [2].

Parallèlement, le contrôle continu de la qualité des produits sanguins labiles, réalisé conjointement par l’Afssaps et l’EFS, a permis d’identifier une plus grande variabilité de la concentration en fibrinogène dans le plasma BM que dans les autres plasmas thérapeutiques.
En conséquence, l’Afssaps a décidé de proposer le retrait du plasma BM de la liste des produits sanguins autorisés. Afin de garantir totalement la couverture des besoins en plasma, la substitution du plasma BM par les deux autres types de plasma est organisée de manière progressive jusqu’au mois de mars 2012, en étroite collaboration avec l’EFS.

L’Afssaps précise qu’il n’existe pas de risque de manifestations allergiques retardées, les malades ayant reçu du plasma BM ne nécessitent aucun suivi médical spécifique. L’Afssaps recommande cependant de ne pas renouveler une transfusion de plasma BM chez un sujet ayant présenté antérieurement une réaction allergique avec ce même type de plasma.

L’Afssaps a informé les professionnels de santé de l’arrêt progressif de l’utilisation du plasma thérapeutique traité par bleu de méthylène. Un questions/réponses à destination des patients est disponible sur le site internet de l’Afssaps.

[1] Le plasma est l’élément liquide du sang dans lequel circulent les cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes).

[2] Rapport annuel Hémovigilance 2010 (19/07/2011) (907 ko)

Source : Afssaps








MyPharma Editions

Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Publié le 21 février 2020
Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Les dirigeants des entreprises du G5 santé, le cercle de réflexion des industries de santé françaises, ont décidé, à l’unanimité, de nommer Didier Véron, Délégué Général de l’Association et Directeur des Affaires Corporate du LFB, Président par intérim du G5 Santé.

Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Publié le 21 février 2020
Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Patrice Carayon, Président de Chiesi France et administrateur du Leem, vient de prendre la présidence de Tulipe, l’association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé. Il succède ainsi à Michel Ginestet.

Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Publié le 21 février 2020
Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’un premier patient a reçu TG6002 par voie intra-artérielle hépatique (IAH), comme traitement locorégional des métastases hépatiques non opérables d’un cancer colorectal (CCR).

Erytech signe un partenariat stratégique d’approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Publié le 21 février 2020
Erytech signe un partenariat stratégique d'approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Erytech Pharma a annoncé la signature d’un partenariat stratégique avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande de Baden-Württemberg-Hessen (GRCBDS), afin d’utiliser les globules rouges, provenant de dons de sang collectés par l’établissement, pour la production de ses candidats-médicaments, dont eryaspase, sur les futures sites de fabrication en Europe.

Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Publié le 20 février 2020
Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Sanofi Pasteur, l’entité mondiale Vaccins de Sanofi, va mettre à profit ses recherches antérieures sur le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pour tenter d’accélérer le développement d’un vaccin contre le COVID-19. Pour ce faire, Sanofi collaborera avec la BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority), qui relève de l’Office chargé des préparatifs et réponses aux situations d’urgence en santé publique (ASPR) du ministère américain de la Santé, étoffant ainsi le partenariat de longue date qui lie Sanofi à cette autorité.

Cellectis et Servier étendent leur collaboration sur les produits UCART19

Publié le 19 février 2020
Cellectis et Servier étendent leur collaboration sur les produits UCART19

Cellectis, société biopharmaceutique qui développe des immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques génétiquement modifiées (UCART), et le laboratoire pharmaceutique Servier ont annoncé la signature d’une lettre d’intention engageant les parties à signer un avenant à l’accord initialement signé par les deux entités en 2014.

Sensorion : le Dr Géraldine Honnet nommée Directrice Médicale

Publié le 19 février 2020
Sensorion : le Dr Géraldine Honnet nommée Directrice Médicale

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé la nomination du Dr Géraldine Honnet, experte en thérapie génique, au poste de Directrice Médicale.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents