Edition du 20-09-2018

L’ANSM installe ses commissions et ses groupes de travail

Publié le mardi 12 février 2013

L’ANSM installe ses commissions et ses groupes de travailL’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) va désormais s’appuyer sur le fonctionnement de 4 commissions, 4 comités techniques de vigilance, 25 groupes de travail (à ce jour) et 4 groupes d’interface pour asseoir son expertise interne. Les décisions de création de ces derniers ont été publiées au Journal Officiel le 9 février 2013, et ont donné lieu à la nomination de 270 experts externes.

L’ANSM rappelle dans un point d’information que les ordres du jour seront rendus publics ainsi que les comptes rendus de séances. Les commissions seront filmées. Les enregistrements des séances concerneront à la fois les commissions et les groupes de travail. Ce nouveau processus de décision, ouvert et transparent, impose des contraintes déontologiques plus fortes qui seront appliquées avec rigueur et transparence.

Elle rappelle également que les personnalités qui composent les commissions consultatives et les groupes de travail ont été choisies à la suite d’un appel à candidature publié par l’ANSM en juin 2012.

Commissions consultatives

Les commissions consultatives sont chargées d’apporter au directeur général un éclairage supplémentaire, collégial, sur des dossiers qui présentent des enjeux importants en termes de santé publique et notamment de sécurité sanitaire. 4 commissions consultatives ont été créées le 1er février 2013 par décision du directeur général de l’ANSM :

– la commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de produits de santé (14 membres – environ 10 séances par an)
– la commission de suivi du rapport entre les bénéfices et les risques des produits de santé (14 membres – environ 10 séances par an)
– la commission des stupéfiants et des psychotropes (14 membres – environ 6 séances par an)
– la commission de prévention des risques liés à l’utilisation des catégories de produits de santé (16 membres – environ 6 séances par an)

Leurs avis sont rendus en toute transparence au regard de l’expertise scientifique sur une instruction de dossier ou une proposition de décision. Ils doivent garantir que les décisions prises par l’Agence concernant notamment l’utilisation des produits de santé, intègrent les points de vue des différentes parties concernées. Pour chaque commission, l’ANSM publiera l’ordre du jour, un compte-rendu de la séance ainsi que des extraits vidéo des débats et un communiqué de presse.

Les commissions sont créées pour une durée de 6 ans. Leurs membres ont été nommés le 11 février 2013 par le directeur général de l’ANSM pour une durée de 3 ans renouvelable une fois. Les 58 membres de ces commissions ont été choisis par un jury pluridisciplinaire, composé de personnes internes et externes à l’Agence. Ces commissions permettront de rendre public l’avancement des processus de travail et de décision sous la responsabilité de l’agence. Un rapport sur les processus et les décisions traités et pris hors des présentations en commission, sera transmis de façon périodique au Conseil d’administration.

Les missions, la composition des commissions, ainsi que les Curriculum vitae et les déclarations publiques d’intérêts des membres sont disponibles sur le site Internet de l’Agence .

 Groupes de travail

Les groupes de travail sont des instances d’expertise réunissant des experts externes, consultées sur sollicitation de l’ANSM pour répondre aux questions soulevées par l’évaluation préalable des dossiers réalisée en interne, ou en cas de difficulté particulière identifiée à l’issue de cette évaluation. Les premiers groupes de travail sont listés ci-dessous. D’autres groupes pourront être créés et leur composition pourra évoluer au cours du temps. A ce jour, 25 groupes de travail ont été créés par décision du directeur général 11 février 2013 :

– Conditions de prescription et délivrance des médicaments (12 membres)
– Médicaments génériques et qualité pharmaceutique des médicaments chimiques (13 membres)
– Interactions médicamenteuses (11 membres)
– Pédiatrie (12 membres)
– Médicaments à base de plantes et médicaments homéopathiques (7 membres)
– Recherche biomédicale (7 membres)
– Sécurité non clinique (7 membres)
– Médicaments de diagnostic et de médecine nucléaire (10 membres)
– Médicaments du système cardiovasculaire et médicaments indiqués dans la thrombose (7 membres)
– Médicaments de diabétologie, endocrinologie, urologie, gynécologie (8 membres)
– Médicaments de neurologie, psychiatrie, anesthésie (13 membres)
– Médicaments de pneumologie, oto-rhino-laryngologie (ORL) (8 membres)
– Médicaments de rhumatologie et d’antalgie (8 membres)
– Médicaments des maladies infectieuses (12 membres)
– Médicaments de dermatologie (6 membres)
– Produits sanguins (7 membres)
– Receveurs de produits du corps humain (10 membres)
– Thérapies innovantes (13 membres)
– Vaccins (8 membres)
– Dispositifs médicaux de diagnostic et plateau technique (11 membres)
– Produits cosmétiques, substances et produits biocides et produits de tatouage (7 membres)
– Dispositifs médicaux implantables et invasifs thérapeutiques (13 membres)
– Études épidémiologiques des produits de santé (13 membres)
– Erreurs Médicamenteuses (16 membres)
– Reproduction, Allaitement et Grossesse (13 membres)

Le nombre de membres ainsi que la liste des groupes de travail seront amenés à évoluer en fonction des besoins. Les experts, des groupes de travail participent au processus d’instruction des dossiers soumis par l’agence auquel ils apportent leur expertise et un éclairage collectif.

Les groupes de travail sont créés pour une durée de 6 ans. Leurs membres ont été nommés le par le directeur général de l’ANSM pour une durée de 3 ans renouvelable une fois.

Pour chaque groupe de travail, l’ANSM publiera l’ordre du jour, un compte-rendu. Les missions, la composition des groupes de travail, ainsi que les Curriculum vitae et les déclarations publiques d’intérêts des membres sont disponibles sur le site Internet de l’Agence .

Source: ANSM








MyPharma Editions

Horama clôture son tour de table de « Série B » à 22,5 millions d’euros

Publié le 19 septembre 2018
Horama clôture son tour de table de « Série B » à 22,5 millions d'euros

Horama, société française de biotechnologie basée à Paris et à Nantes et spécialisée dans la thérapie génique pour le traitement de maladies génétiques rares en ophtalmologie, vient d’annoncer que le fonds belge V-Bio Ventures rejoint le cycle de financement « Série B » de la société. Willem Broekaert, Directeur Associé chez V-Bio Ventures, sera également nommé au Conseil d’Administration d’Horama. Partager la publication « Horama clôture son tour […]

VIH : Gilead Sciences lance la campagne #PasseLeMotPasLeVirus

Publié le 19 septembre 2018

Afin de mieux comprendre le quotidien des personnes vivant avec le VIH, Gilead Sciences a annoncé le lancement d’une campagne #PasseLeMotPasLeVirus qui met en avant leurs témoignages et dévoile, dans le même temps, les résultats d’une étude* menée en partenariat avec l’institut Ipsos auprès de 200 personnes vivant avec le VIH.

Pharnext : David Stout rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 19 septembre 2018
Pharnext : David Stout rejoint le Conseil d’Administration

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé la cooptation de David Stout en tant qu’administrateur indépendant de Pharnext.

Valbiotis lance sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique

Publié le 19 septembre 2018
Valbiotis lance sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique

Valbiotis, entreprise française de R&D engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce le lancement de sa nouvelle plateforme de Discovery et de Recherche Préclinique à Riom (Puy-de-Dôme, France), après 10 mois de travaux.

Cap Digital et Medicen Paris Région s’associent à Oncodesign, Servier et Intersystems autour du projet Hu-PreciMED

Publié le 19 septembre 2018
Cap Digital et Medicen Paris Région s’associent à Oncodesign, Servier et Intersystems autour du projet Hu-PreciMED

Les deux pôles de compétitivité franciliens Medicen Paris Region et Cap Digital ont annoncé la mobilisation de leur écosystème autour du projet Hu-PreciMED (Human Precision MEDicine) en vue de structurer la filière industrielle de la médecine de précision en France. Initié conjointement par les groupes Oncodesign, Servier et Intersystems, le projet Hu-PreciMED mobilise d’ores et déjà 45 entreprises innovantes du numérique et du médical.

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions