Edition du 23-01-2021

Le dossier médical personnel lancé avant la fin de l’année

Publié le mardi 14 décembre 2010

Trois ans et demi après la date prévue de son lancement, le dossier médical personnel(DMP) est enfin opérationnel et sa mise en place imminente. Prévu par la réforme de l’assurance maladie de 2004, cet outil de coordination des soins devait aussi « permettre d’économiser 3,5 milliards d’euros par an sur les dépenses de santé », rappelle aujourd’hui Le Figaro. L’Asip-santé devrait dresser un premier bilan d’ici 5 ans.

Selon le quotidien,  « chaque médecin pourra proposer à ses patients de leur ouvrir » un DMP « dans les jours qui viennent ». Le dossier pourra contenir des antécédents, des diagnostics, des ordonnances ou encore des résultats d’analyse et quelques radios ou scanner. Il sera accessible au patient comme aux professionnels de santé autorisés par le titulaire, grâce à sa carte Vitale, qu’ils soient médecins, pharmaciens, dentistes, infirmiers…
Relancé en 2009 par l’Agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip-santé), le DMP devrait être rendu compatible en deux ans « les 100 logiciels professionnels les plus courants ». A ce jour, seuls deux logiciels ont déjà été labellisés. En attendant, « chaque médecin pourra aller sur le site Internet dmp.gouv.fr pour créer le dossier de n’importe lequel de ses patients », précise le Figaro.A terme, les informations saisies au cabinet via le logiciel utilisé par le professionnel de santé seront transférées d’un simple clic vers le dossier du patient, sur un hébergeur de données.
L’Asip-santé devrait dresser un premier bilan d’ici 5 ans. Objectif : 2 millions de dossiers ouverts en 2011. Pour cela, l’agence dispose d’une enveloppe pour « cofinancer les filières de soins ou bassins de santé volontaires » qui devrait s’élever à 20 millions d’euros, d’après les engagements de l’ex-ministre de la Santé, Roselyne Bachelot. Parmi développer l’adhésion au DMP, l’agence veut « soutenir les réseaux spécialisés (cancer, diabète, accidents vasculaires cérébraux) partants pour s’équiper », indique enfin Le Figaro.

Source : Le Figaro








MyPharma Editions

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents