Edition du 20-01-2019

L’EFPIA dénonce l’amendement Avastin/Lucentis

Publié le jeudi 10 juillet 2014

Dans un communiqué publié mercredi, la fédération européenne des associations et des industries pharmaceutiques (EFPIA) a critiqué la volonté du gouvernement français d’étendre largement l’utilisation hors AMM de médicaments dans certaines indications pour des raisons économiques, alors qu’il existe un médicament autorisé pour ces mêmes indications.

L’Assemblée nationale a voté mardi 8 juillet 2014 son projet de loi de Sécurité Sociale rectificatif, qui pourrait autoriser les médecins à prescrire des médicaments hors du cadre des indications de leur AMM, même dans le cas où il existe sur le marché un médicament disponible dans ces indications. Ce projet de loi doit passer en deuxième lecture au Sénat et probablement devant le Conseil constitutionnel.

Le projet de loi cible spécifiquement un médicament anti-cancéreux du Laboratoire Roche (Avastin), comme solution alternative à un médicament utilisé  pour soigner la forme humide de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), une indication pour laquelle il n’a pas été approuvé, alors qu’il existe deux médicaments autorisés dans cette indication.

S’exprimant sur ce sujet, Richard Bergström, Directeur général de l’EFPIA, a affirmé : « il y a une tendance croissante préoccupante des gouvernements européens à contourner les mesures de protection de la santé et à prendre des décisions impactant la santé publique sur des fondements purement économiques de court-terme. Cette décision est une violation grave des dispositions réglementaires en vigueur, créées pour préserver en Europe le meilleur niveau de sécurité possible pour les patients.»

Et Richard Bergström ajoute : « il s’agit d’un vrai problème sanitaire dont doit se saisir la Commission européenne dans les plus brefs délais avant que ce mouvement ne prenne davantage d’ampleur. Les Etats membres de l’Union européenne ne devraient pas créer une autre voie d’autorisation nationale de mise sur le marché remettant en cause le cadre réglementaire européen et pouvant menacer la sécurité des malades pour n’apporter que des avantages économiques de court terme.»

« Si les autorités publiques encouragent ouvertement le recours croissant à l’utilisation hors AMM de médicaments moins chers, mais qui n’ont pas passé les filtres rigoureux de l’appréciation de leur  sécurité et de leur efficacité,  les industriels du médicament n’auront aucune incitation à entreprendre le processus long et coûteux d’autorisation de mise sur le marché pour de nouvelles indications.» a conclu Richard Bergström.

Dans son communiqué, l’EFPIA appelle ainsi « la Commission européenne à se porter garante de l’adhésion de tous les Etats membres au cadre réglementaire en vigueur et à faire en sorte que les considérations financières ne l’emportent pas sur la sécurité des patients ».

Source : Leem








MyPharma Editions

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

Publié le 17 janvier 2019
WeHealth by Servier lance Cardioskin™, un dispositif médical ambulatoire connecté

WeHealth by Servier, la Direction e-santé du groupe Servier, a annoncé le lancement en France de Cardioskin™, un dispositif ambulatoire connecté qui permet d’enregistrer en continu l’activité cardiaque grâce à un monitorage ECG qui comporte 15 dérivations. Cette annonce intervient dans le cadre du congrès annuel des Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie qui se tient à Paris du 16 au 19 janvier 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions