Edition du 21-08-2018

Les biotechs françaises menacées par la chute des investissements

Publié le mardi 3 mars 2009

Les biotechs françaises menacées par la chute des investissementsSelon une étude réalisée par France Biotech, le secteur des sciences de la vie a bénéficié en 2008 d’un forte progression grâce aux financements accrus des années 2005-2007. Néanmoins, la chute des investissements en 2008-2009 vient assombrir l’avenir du secteur.

Selon la 3ème édition de l‘étude « Products Pipeline Review », réalisée par France Biotech sur 85 entreprises des sciences de la vie, le nombre de PME développant entre 5 et 10 médicaments a été multiplié par 5 de 2006 à 2008. Parmi les 158 médicaments de l’étude, 85 sont au stade préclinique, 24 en phase 1, 33 en phase 2 et 16 en phase 3. Une majorité d’entre eux devrait arriver sur le marché en 2012 et 2013, estime France Biotech.

« Un réservoir pour le pipeline des laboratoires »
Parmi les principales aires thérapeutiques, la cancérologie (20 %), les maladies infectieuses (19 %) et la neurologie (11 %). Au total, 13 % des médicaments en développement ont au moins une maladie orpheline pour 1ère  ou 2ème indication. 64 % de ces médicaments sont protégés par au moins un brevet délivré, 24 % ont au moins un brevet déposé et seuls 12 % ne sont pas couverts. 84 % d’entre eux sont déposés et délivrés à la fois en Europe et aux Etats-Unis. Au total, seulement 28 % font l’objet d’au moins un partenariat de développement et 66 % sont disponibles pour une licence. « Les industries des biotechnologies françaises sont donc un réservoir pour le pipeline des laboratoires pharmaceutiques » estime ainsi France Biotech.

Vers un essor du marché des diagnostics in vitro
Selon l’étude, le marché des tests diagnostics devrait croître ces dix prochaines années, grâce à l’essor de la pharmacogénétique et aux perspectives de la médecine personnalisée. Parmi les 41 diagnostics in vitro inclus dans cette étude, 24 % sont en développement clinique. La plupart concernent les maladies infectieuses (25 %), la cancérologie (23 %), et la neurologie (11 %).

Des dispositifs médicaux plus complexes
Concernant les dispositifs médicaux, l’association constate une convergence naissante de la biologie, des biomatériaux, de la microélectronique, des nanotechnologies au profit de dispositifs médicaux plus complexes, notamment thérapeutiques. Parmi les 28 dispositifs étudiés, 32 % sont en développement clinique. Principalement développés pour la cancérologie (30 %) et la chirurgie (10 %), une majorité d’entre eux devrait arriver sur le marché avant 2011.

La chute des investissements dans les biotechs françaises
Malgré ces bons résultats, la conjoncture économique et la baisse des investissement en 2008 années viennent assombrir l’avenir du secteur. « Le bel essor de notre industrie des sciences de la vie, avec un nombre grandissant de produits très innovants en développement, risque de faiblir. En effet, avec une chute de 79% des investissements en 2008, nos PME innovantes vont difficilement pouvoir financer tous leurs produits en développement! », prévient Philippe Pouletty, Président de France Biotech. Ainsi, les financements ont chuté de 694 millions d’Euros en 2007 à 143 millions d’Euros en 2008 et la tendance début 2009 semble continuer à se dégrader.








MyPharma Editions

Adocia : le tribunal arbitral statue en sa faveur contre Lilly

Publié le 21 août 2018
Adocia : le tribunal arbitral statue en sa faveur contre Lilly

Adocia a annoncé que le tribunal arbitral en charge de la procédure d’arbitrage engagée par Adocia à l’encontre de Eli Lilly & Company a statué en sa faveur en ce qui concerne sa première demande, et a accordé à Adocia un montant de 11,6 millions de dollars, au titre d’un paiement d’étape contractuel qui était contesté par Lilly.

Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Publié le 21 août 2018
Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Transgene, la société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé la finalisation des transactions signées le 10 juillet 2018 avec Tasly Biopharmaceuticals.

Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Publié le 20 août 2018
Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Mainstay Medical, une société de dispositifs médicaux dédiée à la commercialisation de ReActiv8®, un dispositif de neurostimulation implantable destiné à traiter la lombalgie chronique invalidante, a annoncé la nomination de Matthew Onaitis au poste de Directeur financier à compter du 20 août 2018.

Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Publié le 20 août 2018
Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Sensorion a annoncé avoir reçu de la part du HMA (Heads of Medicines Agencies, le réseau d’agences européennes du médicament), l’approbation de mener son essai clinique de phase 2 avec son candidat-médicament SENS-401 pour le traitement des surdités brusques (SensoriNeural Hearing Loss, SSNHL) chez l’adulte dans le cadre d’une procédure harmonisée (VHP- Voluntary Harmonisation Procedure).

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions