Edition du 25-11-2020

L’Institut Curie et LEO Pharma lancent un projet d’intelligence artificielle

Publié le mardi 12 mars 2019

L'Institut Curie et LEO Pharma lancent un projet d’intelligence artificielleLEO Pharma et l’Institut Curie initient une collaboration pour identifier les facteurs de risque de survenue de thrombose chez les patients atteints de cancer. Le projet vise à évaluer dans quelle mesure l’intelligence artificielle peut compléter l’expérience du médecin pour comprendre comment certains facteurs amènent des patients atteints de cancer à développer une Maladie Thromboembolique Veineuse.

Les patients atteints de cancer présentent un risque multiplié par 4 de développer une Maladie Thromboembolique Veineuse (MTEV), ou thrombose, qui se caractérise par la formation d’un caillot au sein du système veineux, au cours de leur traitement[i]. Le cancer constitue d’ailleurs à lui seul un des facteurs de risque les plus fréquents de survenue de MTEV en raison de plusieurs facteurs [ii] :

. Du cancer lui-même, le sang ayant tendance à coaguler plus facilement chez le patient atteint de cancer, ce qui a pour conséquence le risque de formation d’un caillot,
. Des cathéters veineux centraux qui sont souvent posés chez les patients pour faciliter l’administration de la chimiothérapie,
. De certains traitements anti-cancéreux (chimiothérapie, traitements hormonaux, radiothérapie, chirurgie).

LEO Pharma est impliqué depuis 80 ans dans le domaine de la thrombose avec le développement de molécules pour traiter ou prévenir les maladies thromboemboliques. L’objectif de cette étude rétrospective dont les résultats sont attendus dans le courant de l’année 2019, intitulée DASTO, consiste à évaluer dans quelle mesure la « Science des données » ou « Data Science » peut compléter l’expérience du médecin pour aider à comprendre comment certains facteurs connus, et d’autres facteurs encore inconnus, peuvent amener des patients atteints de cancer à développer une MTEV. Si tel était le cas, de nouvelles recommandations pour prévenir le développement de ces thromboses pourraient être envisagées ainsi que l’identification d’un ou de plusieurs profils de patients à risque. Afin de répondre à ce défi, LEO Pharma soutient l’initiative des chercheurs et cliniciens de l’Institut Curie afin de développer de nouvelles approches innovantes d’intelligence artificielle.

Pour le Dr Alain Livartowski, Directeur des Données de l’Ensemble Hospitalier à l’Institut Curie : « L’Institut Curie travaille depuis de nombreuses années sur cette question médicale mais l’utilisation de nouvelles technologies en science des données pourrait améliorer la prise en charge de la maladie thromboembolique chez les patients suivis en cancérologie. En réunissant les savoir-faire de cliniciens de l’Institut Curie (anesthésiste et pneumologue) et de la direction des données de l’Institut Curie, ce partenariat pourrait répondre à un besoin médical non couvert ».

Selon le Dr Nadia Spiess, Directeur Médical Thrombose chez LEO Pharma : « Avec son soutien à l’Institut Curie, LEO Pharma poursuit son engagement pour faire avancer la recherche sur les liens entre cancers et thrombose. Aujourd’hui, le risque de thrombose est souvent sous-estimé en France, la prévention et la prise en charge des patients sont complexes et nécessitent de nouvelles données pour comprendre quels sont les facteurs de risque à prendre en compte. Le projet DASTO a pour objectif d’apporter des éclaircissements à ces questions. »

Amaury Martin, Directeur Valorisation et Partenariats Industriels de l’Institut Curie et Directeur de l’Institut Carnot Curie Cancer conclut : « Cet accord entre un laboratoire pharmaceutique et l’Institut Curie (Carnot Curie Cancer) est un exemple emblématique de la stratégie de l’Institut Curie dans le domaine de l’analyse des données. L’Institut Curie se positionne comme un acteur de référence dans le développement et l’application de nouvelles technologies visant à améliorer la prise en charge des patients ».

[i] Alok A Khorana et al. Incidence and Predictors of Venous Thromboembolism (VTE) Among Ambulatory High-Risk Cancer Patients Undergoing Chemotherapy in the United States. Cancer 2013;119:648-55

[ii] Heit JA, Silverstein MD, Mohr DN. Risk factors for deep Vein Thrombosis and Pulmonary Embolism – A Population-Based Case-control Study. Arch Intern Med 2000;160:809-815

Source : LEO Pharma








MyPharma Editions

AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

Publié le 24 novembre 2020
AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

La biotech française AlgoTherapeutix qui développe un traitement topique innovant des neuropathies périphériques induites par la chimiothérapie (NPIC), réalise une levée de Série A de 12 millions d’euros auprès de Bpifrance, qui mène ce tour via son fonds InnoBio 2, et de Omnes. Des investisseurs privés historiques et nouveaux ont également participé à cette levée. Les fonds levés permettront d’amener le programme phare ATX01 à une preuve de concept clinique.

Alnylam : approbation de l’UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 24 novembre 2020
Alnylam : approbation de l'UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l'hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé aujourd’hui l’autorisation de mise sur le marché accordée par la Commission européenne (CE) à OXLUMO™ (lumasiran), un ARNi thérapeutique, pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1) dans toutes les tranches d’âge.

DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

Publié le 24 novembre 2020
DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

DBV Technologies, entreprise biopharmaceutique au stade clinique, a annoncé aujourd’hui, que le Dr Hugh Sampson a décidé de quitter son poste de Directeur Scientifique chez DBV, à compter du 1er décembre 2020, pour reprendre son programme de recherche au Jaffe Food Allergy Institute du Mount Sinaï de New York (États-Unis).

COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

Publié le 23 novembre 2020
COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

AstraZeneca et l’Université d’Oxford viennent d’annoncer les résultats positifs d’une analyse intermédiaire des essais du candidat vaccin, au Royaume-Uni et au Brésil. Les données montrent que le vaccin a été très efficace pour prévenir l’infection par COVID-19, le critère d’évaluation principal, et qu’aucune hospitalisation ni aucun cas grave de maladie n’a été signalé chez les participants ayant reçu le vaccin.  

Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Publié le 23 novembre 2020
Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Medicen Paris Region, premier pôle de compétitivité d’Europe en santé, et IBEC (Institute for Bioengineering of Catalonia), ont annoncé leur collaboration dans le cadre de l’organisation d’un événement numérique les 24 et 25 novembre 2020, rassemblant des acteurs medtech et biotech du secteur de l’oncologie. Cet événement est organisé en lien avec Biocat, La Caixa Foundation, Meditecnologia et avec le support d’EIT Health.

Sanofi : la Commission européenne approuve MenQuadfi®, son vaccin méningococcique indiqué à partir de l’âge de 12 mois

Publié le 23 novembre 2020
Sanofi : la Commission européenne approuve MenQuadfi®, son vaccin méningococcique indiqué à partir de l’âge de 12 mois

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé MenQuadfi® pour l’immunisation active, à partir de 12 mois, contre les infections invasives à méningocoques causées par les sérogroupes A, C, W et Y de Neisseria meningitidis (9).

BrainEver : désignation de médicament orphelin de la FDA pour BREN-02 dans le traitement de la SLA

Publié le 23 novembre 2020
BrainEver : désignation de médicament orphelin de la FDA pour BREN-02 dans le traitement de la SLA

BrainEver, société biotechnologique dédiée à la recherche et au développement de thérapies innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives, annonce aujourd’hui que la FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis a accordé la désignation de médicament orphelin à son produit BREN-02, l’homéoprotéine humaine recombinante Engrailed-1 (rhEN1), dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents