Edition du 20-09-2021

Gustave Roussy, TheraPanacea et CentraleSupelec créent un laboratoire commun alliant IA et lutte contre le cancer

Publié le mardi 4 décembre 2018

Gustave Roussy, TheraPanacea et CentraleSupelec créent un laboratoire commun alliant IA et lutte contre le cancerGustave Roussy s’associe à la startup TheraPanacea, société de technologies médicales en intelligence artificielle, et à CentraleSupélec pour développer un laboratoire de recherche commun alliant expertises en oncologie, radiothérapie et intelligence artificielle pour développer des outils de nouvelle génération pour lutter plus efficacement contre le cancer. Cette annonce suit de peu l’entrée de Gustave Roussy au capital de TheraPanacea.

Gustave Roussy, 1er centre de lutte contre le cancer en Europe, très engagé dans la recherche de nouvelles solutions pour faire progresser la prise en charge des patients atteints de cancers, soigne environ 12 000 nouveaux patients par an.  CentraleSupélec, grande école d’ingénieurs, a fait de la santé un de ses domaines d’excellence. Spécialiste des systèmes complexes, l’école est engagée, via la quasi-totalité de ses laboratoires, dans le domaine de la santé et des sciences du vivant et propose plusieurs formations dans le domaine.

L’exploitation des données des  patients par des algorithmes qui utilisent l’intelligence artificielle, associée à l’expertise et à l’expérience des médecins oncologues de Gustave Roussy est extrêmement prometteuse pour le progrès de la recherche contre le cancer. Elle devrait notamment permettre à terme de mieux comprendre les effets des différentes stratégies thérapeutiques sur le développement des différents types de tumeurs et d’identifier, de manière personnalisée, pour chaque patient la prescription la plus à même de garantir le contrôle tumoral et les effets secondaires.

Gustave Roussy, CentraleSupélec et TheraPanacea, startup issue des laboratoires de recherche de CentraleSupélec et spécialisée dans la conception de solutions logicielles intelligentes en cancérologie et oncologie-radiothérapie, font union pour relever ensemble ce défi.

« Nous portons un espoir fort sur le fait que la recherche contre le cancer fera plus de progrès en deux ou trois années que dans les dernières décennies, grâce à la combinaison de plusieurs disciplines que sont la médecine et plus particulièrement l’oncologie, la science des données et l’intelligence artificielle. Nous espérons que notre laboratoire commun apportera une pierre à l’édifice », explique le professeur Eric Deutsch, chef du département de radiothérapie à Gustave Roussy.

La création d’un centre de recherche commun dédié à la cancérologie, à l’oncologie -radiothérapie et à l’intelligence artificielle, dans lequel Gustave Roussy et TheraPanacea collaboreront également avec les équipes de recherche de CentraleSupélec au cœur de l’Université Paris Saclay, permettra d’étendre et de prolonger cette collaboration stratégique à tous les axes pertinents de l’oncologie pour l’invention des outils de lutte contre le cancer de demain, qui se doivent d’être encore plus efficaces au vu des projections de croissance des nouveaux cas diagnostiqués.

« Le domaine du vivant, la santé et l’intelligence artificielle sont des priorités de l’Ecole en recherche et en enseignement. Nous sommes fiers que l’excellence, l’ambition et l’engagement de nos chercheurs et de nos étudiants contribuent à l’émergence de solutions disruptives pour la prise en charge du cancer. D’autant plus lorsqu’elles sont catalysées par l’une de nos startups » – Romain Soubeyran, Président de CentraleSupélec

« Les possibilités offertes par les technologies liées à l’intelligence artificielle sont encore largement sous-exploitées en médecine et pourtant déjà applicables dans des domaines critiques pour la santé publique comme la lutte contre le cancer. Notre laboratoire commun nous permet de créer une synergie très forte entre des centres de recherche d’excellence basés en France ayant toutefois une réputation mondiale dans leurs disciplines respectives, pour développer de nouveaux outils de rupture en diagnostic et en traitement du cancer, et d’assurer leur arrivée sur le terrain clinique beaucoup plus rapidement », indique le professeur Nikos Paragios, président de TheraPanacea.

Par ailleurs, les perspectives prometteuses de ce rapprochement ont amené Gustave Roussy (via sa filiale Gustave Roussy Transfert) et TheraPanacea à décider de la prise de participations de Gustave Roussy au capital de Therapanacea ainsi qu’une présence active au Conseil d’Administration de la startup. Cette opération s’est conclue à la fin du mois de septembre dernier.

« Cette prise de participations dans la startup TheraPanacea renforcera notre position parmi les leaders de la médecine de précision du cancer sur la scène internationale. Elle catalysera également la valorisation des projets à grande valeur sociétale et économique issus de notre excellence en recherche », – Pr. Alexander Eggermont – Directeur Général de Gustave Roussy.

Source : Gustave Roussy








MyPharma Editions

Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Publié le 20 septembre 2021
Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Le Pr Fabrice Barlesi, directeur général de Gustave Roussy a nommé Sylvain Ducroz directeur général adjoint de l’Institut, après avis favorable du Conseil d’Administration. Il prend ses fonctions le 20 septembre et appuiera le Pr Barlesi aux côtés du directeur de la recherche et de la directrice médicale.

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

Publié le 20 septembre 2021
AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l'étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation du Ministère de la Santé russe (MoH) de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19 (AB20001).

Innate Pharma : présentation de données issues de l’essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l’ESMO 2021

Publié le 20 septembre 2021
Innate Pharma : présentation de données issues de l'essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l'ESMO 2021

Innate Pharma a annoncé la présentation par AstraZeneca des résultats de l’essai randomisé de Phase 2 COAST au congrès annuel de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) le 17 septembre 2021.

Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Publié le 20 septembre 2021
Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé une série de recrutements afin d’accélérer le développement de son principal candidat médicament lanifibranor pour le traitement de la NASH.

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents