Edition du 18-09-2018

Maladie d’Alzheimer: GE Healthcare renforce ses efforts de R&D

Publié le vendredi 13 avril 2012

Le département Diagnostics médicaux de GE Healthcare a initié une collaboration de recherche avec Clino, une entreprise de capital-risque japonaise émanant de l’Université du Tohoku, dans le but de découvrir des radiotraceurs in vivo pour les protéines tau qui s’accumulent dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Yukitsuka Kudo, responsable de l’imagerie chez Clino et professeur au Centre d’innovation en nouvelles technologies biomédicales de l’Université du Tohoku, explique l’importance du projet de recherche : « Le développement de radiotraceurs pour les examens tau comporte un certain nombre d’obstacles, et nous espérons que notre recherche conjointe avec les activités mondiales de GE nous permettra de faire office de lien qui accélérera l’évolution de ces produits pharmaceutiques ainsi que leur progression dans les essais cliniques et thérapeutiques ».

Le professeur Hiroyuki Arai de l’Institut du développement, du vieillissement et du cancer à l’Université du Tohoku est le principal chercheur du pays sur la maladie d’Alzheimer et la première personne au monde à avoir réussi à détecter les protéines tau dans le liquide céphalorachidien. Il soutient leur importance en tant que biomarqueur de substitution.

Vers des diagnostics de la phase préclinique de la maladie
Le Dr Arai insiste sur la nature cruciale de l’imagerie des protéines tau dans les diagnostics de la maladie d’Alzheimer : « Les données de recherche sur l’imagerie TEP de l’amyloïde s’accumulent actuellement et il y a lieu de penser aujourd’hui que si l’on est en mesure d’effectuer des imageries TEP tau supplémentaires sur des sujets sains ayant été testés positifs dans les examens TEP de l’amyloïde, il sera possible d’identifier ceux qui présentent un risque élevé de contracter la maladie d’Alzheimer. Cela pourrait conduire à des diagnostics de la phase préclinique de cette maladie, et permettre ainsi sa prévention avant même la survenue de symptômes ».

En 2010, le nombre total de cas confirmés de patients atteints de la maladie d’Alzheimer au niveau mondial était d’environ 35,6 millions. Des projections indiquent que le chiffre atteindra 115,4 millions à l’horizon 2050 (1). Au Japon, premier pays au monde en termes de progression du vieillissement de la population, on recensait environ 2 millions de cas en 2010. Les prévisions tablent sur 3,25 millions de cas d’ici à 2020 (2). On pense que la maladie d’Alzheimer est provoquée par l’accumulation dans le cerveau de protéines bêta-amyloïdes et tau. Les plaques bêta-amyloïdes sont suspectées de commencer à s’accumuler dans le cerveau 30 ans avant l’apparition de symptômes, et les protéines tau dix ans auparavant.

« La collaboration que nous annonçons aujourd’hui s’inscrit dans notre effort continu de comprendre et d’identifier la maladie d’Alzheimer dans ses phases très précoces », a déclaré Pascale Witz, directrice générale du département Diagnostics médicaux chez GE Healthcare. « La combinaison de nos différentes offres commerciales nous place en bonne position pour proposer une solution intégrée de diagnostic global pour la prochaine génération de thérapies. Nous travaillons conjointement avec des sociétés pharmaceutiques afin de comprendre leurs besoins stratégiques et de concevoir des solutions en conséquence ».

Le développement de thérapies avec les protéines tau
GE Healthcare fournit déjà l’approvisionnement mondial du 11C-PIB, un agent de contraste TEP pour la détection des protéines bêta-amyloïdes développé par l’Université de Pittsburgh en 2003 et pour lequel GE Healthcare a obtenu les droits d’utilisation exclusifs. En outre, si la nouvelle coentreprise avec Clino aboutit à l’identification d’agents susceptibles de distinguer l’accumulation de protéines tau, il deviendra possible de diagnostiquer le niveau de gravité des symptômes de la maladie d’Alzheimer. On pense aussi que cela permettrait le développement de médicaments par l’industrie pharmaceutique et les instituts de recherche qui cibleraient les protéines tau au niveau moléculaire.

Par ailleurs, GE Healthcare et Clino envisageront de collaborer avec d’autres sociétés et instituts de recherche développant des thérapies avec les protéines tau. Tout cela entre dans le cadre des nombreux efforts visant à contribuer au diagnostic précoce et précis ainsi qu’au traitement de la maladie d’Alzheimer.

En plus du développement de produits pharmaceutiques, GE Healthcare fournit actuellement des dispositifs d’imagerie de diagnostic tels que des scanners TEP et IRM pour soutenir la détection de maladies cognitives dont la maladie d’Alzheimer. La société a également soutenu depuis le début l’ADNI (Alzheimer’s Disease Neuroimaging Initiative), un projet de recherche clinique par observation conçu pour produire des normes destinées au diagnostic de la maladie d’Alzheimer et à l’évaluation du degré de progression de celle-ci. La société fournit tout un éventail d’efforts afin d’avancer en direction de l’évaluation par imagerie des maladies cognitives à travers le monde, y compris au Japon.

Notes

1. Source : « International Alzheimer’s Disease Report » (Rapport international sur la maladie d’Alzheimer), Alzheimer’s Disease International, http://www2f.biglobe.ne.jp/~boke/newsadi.htm

2. Source : « Epidemiological Statistics for Japan » (Statistiques épidémiologiques pour le Japon), Hiroshi Shimokata, Nippon Rinsho Extra Ed. on Dementia Studies 3 2004; 62, No. 4, pp. 121-125.

Source : GE Healthcare








MyPharma Editions

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Publié le 18 septembre 2018
Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Actelion, l’une des sociétés pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, a annoncé les résultats du premier essai contrôlé randomisé pour l’hypertension porto-pulmonaire (HPP), qui ont montré qu’OPSUMIT® (macitentan) avait permis d’améliorer considérablement la résistance vasculaire pulmonaire (RVP) par rapport au placebo, satisfaisant ainsi le critère d’évaluation principal de l’étude.

GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Publié le 18 septembre 2018
GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Servier et GeNeuro ont annoncé mardi que GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex US et Japon sur son produit dans la sclérose en plaques (SEP), GNbAC1. En 2014, Servier avait acquis une option de licence pour le développement et la commercialisation du GNbAC1 dans la SEP sur tous les territoires, à l’exception des États-Unis et du Japon, pour 37,5 millions d’euros.

Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Publié le 17 septembre 2018
Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Carenity, la première communauté de patients en ligne en Europe, vient d’annoncer la nomination de Lise Radoszycki au poste de Directrice Associée.

GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l’anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

Publié le 17 septembre 2018
GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l'anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant le récepteur II de l’hormone anti-müllerienne (AMHR2) pour le traitement du cancer, a annoncé avoir inclus le premier patient dans l’étude C201 de phase II. Cet essai clinique du GM102 en monothérapie et en association avec Lonsurf (trifluridine/tipiracil) porte sur des patients atteints de cancer colorectal de stade avancé ou métastatique.

L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

Publié le 17 septembre 2018
L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

L’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre le cancer, a annoncé le lancement de la société de biotechnologies Honing Biosciences. Il s’agit d’une plateforme technologique exclusive qui développe des solutions pour optimiser l’efficacité et la sécurité des thérapies cellulaires dans les cancers et les maladies chroniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions