Edition du 17-08-2022

Maladie de Huntington : Medesis Pharma reçoit une subvention de l’AFM-Téléthon pour financer les 1ères phases du développement de NanosiRNA-HD

Publié le mercredi 20 juillet 2022

Maladie de Huntington : Medesis Pharma reçoit une subvention de l’AFM-Téléthon pour financer les 1ères phases du développement de NanosiRNA-HDMedesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire Aonys® d’administration de principes actifs dans des nano micelles par voie buccale, a annoncé la décision de l’AFM-Téléthon de participer à hauteur de 300 000 euros sur 24 mois pour contribuer aux premières phases de développement préclinique de son traitement pour la maladie de Huntington.

L’AFM-Téléthon, Association Française contre les Myopathies, a décidé de participer au financement du programme préclinique développé par Medesis Pharma

Le Conseil d’Administration de I ‘AFM-Téléthon, en sa séance du 7 juillet 2022, a donné un accord de principe pour le financement du projet NanosiRNA-HD : « Utilisation de NanosiRNA pour le traitement de la maladie de Huntington » pour une durée de 24 mois et un montant total de 300 000 euros HT, correspondant au 1/3 du coût total du développement préclinique.

Le projet en cours et objet du financement prévoit un développement préclinique de 24 mois (juillet 2022 – juillet 2024) avec une étude de pharmacocinétique / pharmaco distribution, une étude d’efficacité pharmacologique et une étude de toxicologie.

Les résultats positifs de ces phases de développement permettront la mise en œuvre d’une étude clinique de phase Ib/IIa sur des malades dans plusieurs pays européens, en accord avec le programme de développement validé par l’Agence Européenne du Médicament.

Ce projet donnerait naissance à la première thérapie de modification de l’évolution de la maladie de Huntington et ouvrirait de nouvelles perspectives pour le développement de traitements basés sur l’ARN interférence.

La Maladie de Huntington

La Maladie de Huntington est une maladie neurodégénérative du système nerveux central, rare et héréditaire. Elle se manifeste par des troubles moteurs, cognitifs et psychiatriques qui s’aggravent progressivement jusqu’à un état grabataire et une détérioration intellectuelle sévère. Le décès survient en moyenne vingt ans après le début des symptômes.

La maladie est due à une mutation, un grand nombre de répétitions du trinucléotidiques CAG sur un allèle du gène HTT. L’allèle sauvage (normal) possède un faible nombre (< 27) de répétitions, l’allèle mutant possède un plus grand nombre de répétitions (la sévérité de la maladie est corrélée au nombre de répétitions). Un test génétique (analyse du gène de la huntingtine à partir d’un prélèvement sanguin) permet de confirmer le diagnostic.

La prévalence de la maladie de Huntington est d’environ 8 cas pour 100 000 individus. Dans le monde, on estime à environ 100 000 le nombre de malades et à 200 000 les porteurs du gène anormal. Il n’existe aucun traitement contre la Maladie de Huntington, les traitements actuels sont strictement symptomatiques.

Medesis Pharma développe un programme de traitement génétique de la Maladie de Huntington alliant les technologies d’ARN interférences et sa plateforme de délivrance d’actif, Aonys

Les patients Huntington sont hétérozygotes : ils possèdent un allèle mutant, dominant, et un allèle sauvage. L’allèle mutant étant dominant, les thérapies efficaces devront être répressives. Mais, comme le gène HTT est essentiel, il est important de ne pas réprimer l’allèle de type sauvage, les thérapies efficaces doivent donc être sélectives. Les deux allèles peuvent être différenciés par la longueur des répétitions CAG mais aussi part la présence de certains nucléotides différents (single nucléotide polymorphisme).

Medesis Pharma utilisera des petits ARN interférents ciblant spécifiquement un nucléotide différent sur le gène muté, ce qui permettrait de diminuer spécifiquement la production de la protéine mutée et donc ses conséquences délétères. Le premier nucléotide ciblé pourrait être utilisé chez 50 % des patients en Union Européenne et en Amérique du Nord.

Aonys, la plateforme d’administration de principes actifs développée par MEDESIS PHARMA, permet d’administrer ces ARN interférents non modifiés par voie buccale en les protégeant de leur administration par un dépôt dans la bouche, un transport protégé dans les lipoprotéines HDL jusqu’à leur délivrance dans toutes les cellules du corps dont le cerveau (passage de la barrière hémato-encéphalique).

Source et visuel : Medesis Pharma








MyPharma Editions

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents