Edition du 22-09-2020

Maladie de Parkinson : Prexton Therapeutics finalise son essai clinique de phase 1

Publié le lundi 19 septembre 2016

Maladie de Parkinson : Prexton Therapeutics finalise son essai clinique de phase 1Prexton Therapeutics, société biopharmaceutique suisse, a annoncé lundi la fin de son essai clinique de phase 1 portant sur PXT002331, sa molécule principale. Au total, 64 volontaires sains ont été recrutés pour évaluer l’effet de plusieurs doses de PXT002331. La molécule s’est révélée sûre et a été bien tolérée par les patients. Un essai clinique de phase 2 chez des patients atteints de la maladie de Parkinson devrait démarrer au premier semestre 2017. 

Prexton Therapeutics était la première société à entrer en essai clinique chez l’homme avec un modulateur allostérique positif de type 4 (mGluR4). Les études randomisées, en double aveugle versus placebo, à dose unique et à doses multiples croissantes, visaient à évaluer l’innocuité et la tolérance de PXT002331 administré par voie orale. L’étude a été finalisée à la date prévue et a montré que PXT002331 était sûre et bien tolérée, même à des doses bien supérieures aux doses efficaces dans les modèles animaux de la maladie de Parkinson.

« Nous sommes très heureux d’avoir terminé ce premier essai clinique de notre molécule phare PXT002331, le premier modulateur allostérique positif de type 4 à entrer en essai clinique. Il s’agit d’une étape majeure pour Prexton », déclare François Conquet, Président fondateur de Prexton Therapeutics. « Cet essai réussi permet à Prexton d’envisager sereinement le développement clinique de PXT002331 comme traitement innovant de la maladie de Parkinson et nous mettrons tout en œuvre pour y parvenir. »

L’approche innovante de Prexton dans le traitement de la maladie de Parkinson est unique car il vient stimuler un système neuronal compensatoire qui n’est pas touché par la maladie. Dans cette indication, les sociétés concurrentes ciblent généralement le système dopaminergique, ce qui ne permet pas de traiter tous les symptômes de la maladie. Par ailleurs, cette approche entraîne un certain nombre d’effets secondaires. La molécule développée par Prexton active une cible spécifique du système glutamatergique, afin de produire un effet thérapeutique important sans déclencher d’effets secondaires. Ainsi, le traitement « first-in-class » de Prexton peut offrir aux patients parkinsoniens un meilleur ratio bénéfice/risque que les thérapies existantes.

La société prévoit de développer une nouvelle classe de molécules ciblant le récepteur métabotropique du glutamate de type 4 (mGluR4), une protéine appartenant à la famille des récepteurs métabotropiques du glutamate. Les données précliniques montrent l’efficacité de la molécule développée par Prexton. Elle peut diminuer les problèmes moteurs en modulant le glutamate en fonction de l’activité du système nerveux central des patients parkinsoniens.

La société lancera un essai clinique de phase 2 dans la maladie de Parkinson au premier semestre 2017. L’essai visera à démontrer l’efficacité de la molécule chez les patients.

Source : Prexton Therapeutics








MyPharma Editions

Advanced BioDesign : le Pr. Pierre Tambourin rejoint son conseil scientifique

Publié le 22 septembre 2020
Advanced BioDesign : le Pr. Pierre Tambourin rejoint son conseil scientifique

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, vient d’annoncer que le professeur Pierre Tambourin rejoint la société en tant que membre du conseil scientifique.

Nicox : approbation de la demande d’autorisation d’étude clinique pour ZERVIATE en Chine

Publié le 22 septembre 2020
Nicox : approbation de la demande d’autorisation d’étude clinique pour ZERVIATE en Chine

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour mener des études cliniques de phase 3 sur ZERVIATE™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Neuraxpharm acquiert Buccolam® auprès de Takeda

Publié le 22 septembre 2020
Neuraxpharm acquiert Buccolam® auprès de Takeda

Le groupe Neuraxpharm, société pharmaceutique européenne de premier plan, spécialisée dans le système nerveux central (SNC), a annoncé l’acquisition du médicament de prescription, Buccolam® (midazolam, solution buccale) auprès du laboratoire japonais, Takeda. L’accord entre Neuraxpharm et Takeda comprend les droits mondiaux de Buccolam®. La transaction devrait se conclure d’ici fin 2020, conformément aux conditions légales et réglementaires habituelles.

Ceva Santé animale : Jean-Marcel Ciet nommé Chief Digital Officer

Publié le 21 septembre 2020
Ceva Santé animale : Jean-Marcel Ciet nommé Chief Digital Officer

Pour piloter sa nouvelle direction “Digital & Smart Solutions Accelerator”, Ceva Santé Animale, 5e laboratoire vétérinaire au monde et 1er français, vient de nommer Jean-Marcel Ciet, 33 ans, en qualité de Chief Digital Officer. Il rejoint à ce titre le Comité exécutif pour mener la transformation digitale interne et externe du Groupe.

LEO Pharma vend un portefeuille de quatre produits à Cheplapharm

Publié le 21 septembre 2020
LEO Pharma vend un portefeuille de quatre produits à Cheplapharm

LEO Pharma vient d’annoncer la vente d’un portefeuille de quatre produits non-stratégiques à la société Cheplapharm, une entreprise pharmaceutique familiale basée en Allemagne, pour un montant de 300 millions d’euros. Cet accord représente une étape importante dans le déploiement de la stratégie de LEO Pharma pour 2030, qui renforce l’orientation de la société vers de nouvelles solutions innovantes.

Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Publié le 18 septembre 2020
Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Servier et Precision BioSciences, une société biotechnologique développant des traitements par correction génique in vivo et à base de cellules CAR T allogéniques avec sa plateforme d’édition de génomes ARCUS®, ont annoncé que les sociétés avaient ajouté deux cibles supplémentaires pour le cancer hématologique au-delà de la protéine CD19 ainsi que deux cibles de tumeurs solides à son accord de développement et de licence commerciale concernant son traitement à base de cellules CAR T.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu’à 300 millions de doses de leur vaccin à l’UE

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin à l'UE

Sanofi et GSK ont signé le 18 septembre 2020 un accord définitif avec la Commission européenne (CE) en vue de la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin contre la COVID-19, dès lors que celui-ci sera approuvé. Le candidat-vaccin repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur l’adjuvant développé par GSK.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents