Edition du 22-05-2018

Accueil » Alzheimer » Médecine » Recherche

Maladies neurodégénératives : leurs protéines ont une structure commune

Publié le mercredi 5 mai 2010

Parkinson, Alzheimer, syndrome d’Huntington… Les protéines des maladies neurodégénératives ont une unité structurelle commune. C’est ce que viennent de découvrir Andrey Kajava, chercheur au Centre de recherche biochimie macromoléculaire (CNRS/Universités Montpellier 1 et 2), en collaboration avec le National Institute of Health (Etats-Unis). Ce point commun devrait permettre de mieux diagnostiquer le risque de développer ces maladies mais aussi de concevoir des inhibiteurs à but thérapeutique.

Certaines maladies sont caractérisées par la présence de dépôts insolubles de protéines dans les tissus, qui entraînent des lésions irréversibles aux organes affectés. Ces dépôts de fibrilles amyloïdes sont généralement liés à un changement de conformation d’une protéine normalement inoffensive. Ils sont retrouvés dans des pathologies neurodégénératives telles que les maladies d’Alzheimer, de Parkinson et le syndrome d’Huntington, mais aussi des maladies à prions infectieuses.

Actuellement, de nombreuses recherches sont entreprises pour déterminer la structure atomique en 3D de ces fibrilles et comprendre le mécanisme moléculaire de repliement des protéines amyloïdes et de leur assemblage en fibre. Une analyse des données structurales de ces différentes fibrilles a montré que ces dernières étaient très polymorphes : le nombre de proto-fibrilles assemblées par fibrille varie, ainsi que la structure des proto-fibrilles. Mais Andrey Kajava du Centre de recherche biochimie macromoléculaire (CNRS/Universités Montpellier 1 et 2) et ses collègues du National Institute of Health (Etats-Unis) ont identifié une unité structurelle commune pour toutes les fibrilles liées aux maladies connues qu’ils ont appelé « β-arcade » ou arcade β. Des considérations de conformation et de thermodynamique indiquent qu’un complexe de deux ou plusieurs arches β peut déclencher la croissance rapide des fibrilles. Les chercheurs ont également retrouvé cette « signature » dans d’autres protéines dites « dangereuses » responsables de maladies virales et bactériennes.

La détection du «coeur pathogène» des fibrilles amyloïdes pourrait permettre de diagnostiquer de façon spécifique le risque de développer des maladies neurodégénératives ou liées au vieillissement chez le patient. Cette découverte facilitera également l’identification de sites plus appropriés localisés sur les fibrilles amyloïdes pour développer des médicaments capables d’enrayer leur formation.

Références : Beta-arcades: recurring motifs in naturally occurring and disease-related amyloid fibrils, Andrey V. Kajava, Ulrich Baxa and Alasdair C. Steven, FASEB J, mai 2010.

Source : CNRS








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l’EMA (avril 2018)

Publié le 18 mai 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l'EMA (avril 2018)

Dans un point d’information, l’ANSM revient sur la réunion du 24-27 avril 2018 du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 4 avis favorables de PIPs, dans les indications suivantes :

Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Publié le 18 mai 2018
Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Le groupe Pierre Fabre a annoncé l’extension de son accord de partenariat avec Roche dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie pour W0101, un anticorps conjugué (ADC). Cet ADC, découvert et développé par l’Institut de Recherche Pierre Fabre, cible le récepteur du facteur de croissance analogue à l’insuline de type 1 (IGF-1R).

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l’eczéma chez les adolescents

Publié le 17 mai 2018
Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l'eczéma chez les adolescents

Sanofi et Regeneron ont annoncé qu’un essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’adolescents (de 12 à 17 ans) souffrant de dermatite atopique modérée à sévère a atteint son critère d’évaluation principal et plusieurs critères d’évaluation secondaires importants. Une demande d’approbation réglementaire devrait être présentée aux États-Unis au 3ème trimestre 2018 pour les patients âgés de 12 à 17 ans.

Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Publié le 17 mai 2018
Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Yannick Jégou a succédé le 17 avril dernier à Matthieu Guéry à la présidence de DASTRI*, l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des déchets de soins perforants des patients en auto-traitement et des utilisateurs d’autotests de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles. Yannick Jégou est Directeur de la qualité au sein du laboratoire Teva Santé, et administrateur de DASTRI depuis 2012.

Ipsen : feu vert de l’UE pour Cabometyx® en traitement de 1ère ligne du cancer du rein avancé

Publié le 17 mai 2018
Ipsen : feu vert de l'UE pour Cabometyx® en traitement de 1ère ligne du cancer du rein avancé

Le groupe pharmaceutique Ipsen a annoncé jeudi que la Commission européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40 et 60 mg pour le traitement de première ligne des adultes atteints d’un cancer du rein avancé (aRCC) à risque intermédiaire ou élevé.

Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Publié le 17 mai 2018
Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé que de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec seront présentées à la réunion annuelle de l’ASCO (American Society for Clinical Oncology), qui se tiendra à Chicago du 1er au 5 juin 2018.

Gilead : sa société Kite annonce de nouveaux sites industriels mondiaux

Publié le 17 mai 2018
Gilead : sa société Kite annonce de nouveaux sites industriels mondiaux

Kite, la société du groupe américain Gilead qui se consacre au développement d’immunothérapies innovantes contre le cancer, vient d’annoncer la mise à disposition d’un nouveau site aux Pays-Bas afin de produire des thérapies cellulaires en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions