Edition du 02-07-2022

Accueil » Recherche

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le mardi 17 mai 2022

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec NovartisInserm Transfert vient d’annoncer  la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères. Cette annonce intervient alors que l’autorisation de mise sur le marché américain de cette molécule vient d’être octroyée par la FDA faisant suite aux études cliniques effectuées, notamment à l’hôpital Necker.

Une maladie rare

Les syndromes d’hypercroissance dysharmonieuse liés à une mutation PIK3CA dont fait partie le syndrome de CLOVES (Congenital Lipomatous Overgrowth, Vascular Malformation, Epidermal Nævi) sont un groupe de maladies rares dont les symptômes se traduisent par le développement d’excroissances (tumeur bénigne) déformant certaines parties du corps, responsables de nombreux symptômes tels que des douleurs intenses, des saignements, des thromboses, de la fatigue et parfois pouvant engager le pronostic vital des patients. Ces pathologies sont responsables de handicaps sévères et jusqu’à présent ne faisaient l’objet que de traitements symptomatiques, de radiologie interventionnelle ou de chirurgies souvent mutilantes.

En 2015, grâce à un premier patient atteint d’une forme très grave de cette pathologie qui vient le consulter, le Professeur Guillaume Canaud s’intéresse à cette maladie. Le Dr Canaud connait bien cette voie de signalisation sur laquelle il travaille dans d’autres contextes.

Une molécule pour le traitement du cancer du sein repositionnée

Au même moment, Novartis développe en clinique un inhibiteur spécifique de PIK3-alpha et réalise un essai clinique dans le cancer du sein. Le Professeur Canaud obtient les autorisations nécessaires pour un usage compassionnel de cette molécule auprès de ce premier patient. Les premiers résultats sont très encourageants avec une amélioration significative du patient. Avec son équipe, il développe alors le premier modèle expérimental préclinique de la pathologie, démontre l’intérêt de l’inhibiteur pharmacologique dans ce modèle puis traitent 18 patients supplémentaires dont des enfants grâce à un protocole d’utilisation compassionnel. Les résultats spectaculaires obtenus sont publiés dans la revue Nature en 2018. Fort de ces résultats, de multiples autres patients ont été traités à travers le monde en suivant ce protocole et ont ensuite donné naissance à l’essai clinique EPIK P1 (données de vie réelle).

Une étude clinique à l’hôpital Necker

« L’étude clinique en données réelles a été menée par les équipes du Pr Guillaume Canaud chez 57 patients, dont 44 hospitalisés à l’hôpital Necker – Enfants malades AP-HP, et a démontré l’efficacité de l’Alpelisib (médicament utilisé dans le cancer du sein) dans les syndromes d’hypercroissance dysharmonieuse liés à des mutations activatrices de la voie PIK3CA.

Cette étude a montré que les patients atteints du syndrome de CLOVES ou de troubles apparentés qui ont été traités avec cette molécule ont connu une réduction du volume de la lésion cible et une amélioration significative des symptômes et des manifestations liées au PROS (PIK3CA-related Overgrowth Spectrum), voyant leur état de santé et leur qualité de vie s’améliorer de manière significative ».

Un projet accompagné par les multiples savoir-faire d’Inserm Transfert

Inserm Transfert a accompagné le Pr. Canaud et ses équipes tout au long du projet en protégeant les premiers résultats par le dépôt d’un brevet dans cette nouvelle indication et en aidant les équipes à renforcer le rationnel scientifique. Novartis a commencé à collaborer avec le Pr. Canaud et l’AP-HP pour la recherche clinique et Inserm Transfert a débuté les discussions sur un accord de licence concernant la propriété intellectuelle générée.

Les relations entre le Pr. Canaud et Inserm Transfert s’approfondissent en 2019 via l’accompagnement du projet collaboratif RHU COSY qui a pour objectif d’améliorer le parcours médical ainsi que le devenir des patients atteints de syndrome d’hypercroissance dysharmonieuse.

Une nouvelle étude est publiée par l’équipe du Pr Canaud en octobre 2021 au sein de la revue Science Translational Medicine puis plus récemment chez des nourrissons dans la revue Journal of Experimental Medicine (2022)

Une licence négociée par Inserm Transfert avec Novartis

Des droits exclusifs sont octroyés à Novartis sur le brevet géré par Inserm Transfert. Cela se traduit par la signature, en février 2022, d’un contrat de licence exclusif. S’ensuit, le 5 avril dernier, l’autorisation réglementaire aux US de la part de la FDA. Par ailleurs un essai clinique est toujours en cours au niveau européen.

« Nous nous félicitons de ce double succès pour Inserm Transfert avec d’une part le fait d’avoir soutenu un médecin chercheur, le Pr. Canaud, et son équipe, en l’accompagnant avec nos différents savoir-faire dans un projet permettant de changer la vie de nombreux patients et d’autre part avec la valorisation d’un des brevets issus de l’Inserm et de ses partenaires via la signature d’un accord de licence exclusif. » se félicite Pascale Augé, Présidente du Directoire d’Inserm Transfert.

« Je suis fier de cet aboutissement exceptionnel qui va offrir une possibilité de traitement médicamenteux pour les patients atteints de syndrome de surcroissance ou d’anomalies vasculaires liées à une mutation PI3KCA. Il s’agit du fruit d’un travail pour lequel de multiples équipes de l’hôpital Necker – Enfants malades – AP-HP et également au sein du laboratoire de recherche (Institut Necker – Enfants malades – AP-HP – Inserm – Université Paris Cité) ont travaillé main dans la main avec le laboratoire propriétaire de la molécule (Novartis), les associations de patients et la FDA. Les résultats de l’étude EPIK-P1 découlent de nos découvertes précliniques antérieures », indique le Professeur Guillaume Canaud (Hôpital Necker – Enfants malades AP-HP / INEM – Centre de Médecine Moléculaire – Inserm / Institut Imagine / Université Paris Cité), qui ajoute « Nous avons été accompagnés à toutes les phases de ce développement par les équipes d’Inserm Transfert qui ont toujours été à nos côtés pour nous aider à valoriser au mieux notre travail de recherche. Nous nous félicitons de ce résultat qui représente une avancée majeure pour l’amélioration de la prise en charge des patients. »

Source : Inserm Transfert








MyPharma Editions

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d’une persistance potentiellement améliorée

Publié le 1 juillet 2022
Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d'une persistance potentiellement améliorée

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, vient de publier des données de recherche sur ses nouvelles cellules CAR T universelles aux propriétés immuno-évasives dans Nature Communications, suite à sa présentation orale à l’American Society of Cell and Gene Therapy (ASGCT) le 16 mai dernier.

NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Publié le 30 juin 2022
NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Lors de son Assemblée générale annuelle, NèreS (ex. AFIPA), organisation professionnelle qui représente les laboratoires pharmaceutiques produisant et commercialisant des produits de santé et de prévention de premier recours disponibles en pharmacie sans ordonnance (médicaments, dispositifs médicaux et compléments alimentaires), a élu son nouveau Conseil d’administration pour les deux prochaines années. A cette occasion, Vincent COTARD a été reconduit comme Président de NèreS à l’unanimité.

Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Publié le 30 juin 2022
Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Galapagos, CellPoint et AboundBio ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord définitif avec Galapagos, propulsant Galapagos dans la thérapie cellulaire de nouvelle génération tout en élargissant considérablement son portefeuille de recherche et ses capacités.

Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 30 juin 2022
Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes rares, a annoncé le recrutement de Mark Sumeray, M.D., MS, FRCS, figure du secteur des biotechnologies, au poste de Chief Medical Officer. Mark Sumeray occupait la fonction de Chief Medical Officer d’Amryt Pharmaceuticals, depuis septembre 2016.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents