Edition du 17-05-2022

Mediator : Jacques Servier se défend à l’Assemblée nationale

Publié le vendredi 4 mars 2011

Le Figaro a rapporté dans son édition de jeudi l’audition à huis clos à l’Assemblée nationale de Jacques Servier et de son équipe dirigeante. Le patron du deuxième groupe pharmaceutique français a indiqué mercredi devant les parlementaires que l’affaire du Mediator constituait pour lui « une préoccupation majeure » et que les laboratoires « assumeront leur responsabilité » à l’égard des patients.

« Nous avons obtenu l’autorisation de mise sur le marché du Mediator en 1974 (…). En réalité, il avait été très soigneusement contrôlé par les autorités depuis 1976 (date du début de sa commercialisation). Nous avons eu toutes les autorisations ministérielles, super ministérielles nécessaires », a déclaré Jacques Servier rapporte Le Figaro.
« Il s’est passé en octobre 2009 quelque chose de tout à fait remarquable, l’agence a autorisé deux génériques un mois avant le retrait du Mediator. C’est un point sur lequel il faut insister parce que l’octroi d’un générique veut dire que l’on reconnaît qu’un produit soumis aux autorités est identique à la spécificité existante », a poursuivi M. Servier, âgé de 89 ans, qui estime avoir fais les frais d' »une campagne d’une violence et d’une agressivité assez extraordinaires ».

L’homme de 89 ans a par ailleurs attaqué l’Inspection générale des affaires sociales. « Nous n’avons jamais été reçus par l’Igas malgré notre insistance. C’est tellement contraire au droit contradictoire des démocraties que c’est un peu surprenant. L’Igas tire des conclusions qui n’appartiendraient qu’à l’autorité de la justice. L’Igas a enquêté en dehors de son champ de compétence », déclare-t-il dans l’enregistrement que s’est procuré Le Figaro. Des accusations que l’Igas a formellement démenties.
Autre point contesté par Jacques Servier : « l’appartenance du Mediator à la famille des amphétamines ». Selon lui, la « multiplication extraordinaire des cas de valvulopathies depuis une trentaine d’années est due au mérite des cardiologues. Ils ont bien travaillé et se sont servi d’instruments raffinés. Cela a permis de découvrir de plus en plus de valvulopathies peu importantes, quelquefois peu graves et parfois aussi complètement réversibles. Ceci a complètement changé la vision que l’on pouvait se faire il y a 50 ans des valvulopathies. A l’époque elles étaient peu nombreuses et on les détectait simplement à l’auscultation ».

Source : Le Figaro








MyPharma Editions

Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Publié le 17 mai 2022
Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Thabor Therapeutics, société développant une approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques des muqueuses, vient d’annoncer la nomination de Jérémie Mariau au poste de directeur général.

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le 17 mai 2022
Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Inserm Transfert vient d’annoncer la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères.

2022 : essai transformé pour la Recherche Clinique

Publié le 17 mai 2022
2022 : essai transformé pour la Recherche Clinique

Le 20 mai célèbre la Journée internationale des essais cliniques. La recherche clinique représente des milliers de femmes et d’hommes qui conçoivent et transforment un concept en médicaments, vaccins, dispositifs médicaux « actifs », Appli « thérapeutiques » et qui en évaluent l’efficacité et la tolérance pour l’humain. La recherche clinique contribue quotidiennement à la qualité et à l’espérance de vie des patients dans le monde entier.

Deinove atteint les premiers jalons du projet Boost-ID, sélectionné dans le cadre du plan France Relance

Publié le 17 mai 2022
Deinove atteint les premiers jalons du projet Boost-ID, sélectionné dans le cadre du plan France Relance

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé avoir atteint les premiers objectifs et jalons fixés dans le projet Boost-ID (Bacteria Optimum Output Screening Tool for treating Infectious Diseases), sélectionné début 2021 par le plan […]

Sanofi : résultats positifs pour Sarclisa® en association dans le myélome multiple

Publié le 16 mai 2022
Sanofi : résultats positifs pour Sarclisa® en association dans le myélome multiple

Sanofi a annoncé que les derniers résultats de l’essai clinique IKEMA de phase III évaluant Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (Kd) montrent que cette association thérapeutique a permis d’obtenir une survie médiane sans progression de 35,7 mois (Hazard Ratio [HR] 0,58 ; intervalle de confiance [IC] à 95 % : 25,8 à 44,0 ; n=179), comparativement à 19,2 mois chez les patients ayant reçu le traitement Kd seulement (IC à 95 % : 15,8 à 25,1 ; n=123), selon l’évaluation réalisée par un comité indépendant.

Nicox annonce une nouvelle structure de gouvernance

Publié le 16 mai 2022
Nicox annonce une nouvelle structure de gouvernance

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que son Conseil d’administration a décidé le 13 mai 2022 de nommer Andreas Segerros Directeur Général de Nicox à effet du 1er juin 2022 suite à sa décision de mettre fin au mandat de Michele Garufi, co-fondateur de Nicox et Président Directeur Général depuis sa création en 1996. Michele Garufi restera membre du Conseil d’administration.

COVID-19 : Valneva reçoit de la Commission Européenne un avis d’intention de résiliation de son contrat de fourniture de vaccins

Publié le 16 mai 2022
COVID-19 : Valneva reçoit de la Commission Européenne un avis d’intention de résiliation de son contrat de fourniture de vaccins

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé avoir reçu de la Commission Européenne un avis d’intention de résiliation de l’accord de fourniture de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents