Edition du 29-11-2022

Médicament : la Mutualité Française étend son service d’information « Priorité Santé Mutualiste »

Publié le lundi 19 avril 2010

Bon usage du médicament, taux de remboursement à 15 %, automédication, génériques et dénomination commune internationale, la Mutualité Française a décidé d’étendre son service d’information sur les questions de santé, Priorité Santé Mutualiste, à la thématique du médicament.

Depuis le 19 avril 2010, en composant le 39 35(1), les 24 millions de Français qui bénéficient de Priorité Santé Mutualiste, peuvent s’informer sur le médicament. Une thématique qui vient compléter les cinq existantes : la santé visuelle, le cancer, les maladies cardiovasculaires, les addictions et le maintien de l’autonomie des personnes âgées ou en situation de handicap. 

 En France, la consommation de médicaments est l’une des plus élevées du monde. 62 % des Français déclarent pratiquer l’automédication. 14% des Français achèteraient déjà des médicaments sur internet avec les risques que cela comportent, puisque 50 à 90 % des médicaments vendus en ligne sont des contrefaçons. « L’usage des médicaments concerne donc tous nos concitoyens. De nombreuses questions ont d’ailleurs été posées par les adhérents mutualistes au 39 35 sur ce thème depuis le lancement de Priorité Santé Mutualiste en juin 2009 », explique la Mutualité Française dans un communiqué.

C’est pourquoi, les médecins de Priorité Santé Mutualiste apportent désormais des informations claires et validées scientifiquement par les autorités sanitaires(3) sur les médicaments, en répondant aux questions qu’ils pourraient se poser sur :

les médicaments remboursés à 15%, en expliquant les raisons de la baisse du remboursement de certains médicaments et en informant sur les différentes solutions thérapeutiques disponibles,

les médicaments et leurs effets, en informant sur les effets indésirables connus, les contre-indications et le mode d’administration,

la pratique de l’automédication en toute sécurité, en aidant à mieux connaître les maux bénins que l’on peut soigner soi-même pour les différencier des signes pour lesquels il est nécessaire de recueillir un avis médical, en expliquant les différentes méthodes thérapeutiques disponibles, notamment les règles hygiéno-diététiques, et en dernier lieu en donnant la liste de l’ensemble des traitements médicamenteux(4) avec une indication de la fourchette de prix constatée dans les pharmacies,

les médicaments génériques, en rassurant sur leur efficacité et leur sécurité et en informant sur la correspondance entre le nom de marque du médicament prescrit par le médecin et la dénomination commune internationale (DCI) du médicament délivré par le pharmacien.

 (1) Prix d’un appel local à partir d’un poste fixe au tarif défini par l’opérateur de l’appelant, du lundi au vendredi de 9h à 19h. Les appelants donnent un code d’accès qui leur a été adressé au préalable par leur mutuelle, ce qui permet de les identifier comme adhérent d’une mutuelle de la Mutualité Française lors de l’appel.

 (3)Le médecin répondra aux questions à partir d’informations extraites de données mises à la disposition du public et validées scientifiquement par les autorités sanitaires, notamment à partir de la base de données Thériaque, qui répertorie l’ensemble des médicaments disponibles en France. Il s’agit d’un outil de référence indépendant et agréé par la Haute Autorité de Santé.  Il invitera toujours l’appelant  à contacter son médecin traitant si la question est d’ordre médical et à défaut  son  pharmacien.     

 (3)Les traitements médicamenteux seront énoncés par classe thérapeutique, puis par leur dénomination commune internationale (DCI), et non par leur  nom de marque.

Source : Mutualité Française








MyPharma Editions

EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

Publié le 29 novembre 2022
EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

EverImmune, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de produits biothérapeutiques vivants comme adjuvants à l’immunothérapie du cancer, a annoncé la mise en place de son conseil scientifique, présidé par le Pr Laurence Zitvogel, co-fondatrice de la société et directrice de recherche en immuno-oncologie à l’Institut Gustave Roussy.

Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Publié le 29 novembre 2022
Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie cotée sur Euronext qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé une collaboration avec le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), organisme public de recherche, afin de lancer un programme de recherche d’une durée de quatre ans avec le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM) pour le développement de tests compagnons utilisant l’application TeloSizer® de Genomic Vision.

Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Publié le 29 novembre 2022
Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de patients atteints de stéatohépatite non alcoolique (NASH) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé aujourd’hui que le United States Patent and Trademark Office (USPTO) a délivré un brevet (U.S. Patent No. 11,504,380) qui protège l’utilisation de lanifibranor pour le traitement de patients cirrhotiques dont la maladie risque de progresser du stade compensé au stade décompensé. Ce brevet expirera le 8 novembre 2039.

Sanofi investit son nouveau siège mondial à Paris

Publié le 28 novembre 2022
Sanofi investit son nouveau siège mondial à Paris

Sanofi installe son nouveau siège mondial dans le 17ème arrondissement de Paris, au 46-48 de l’avenue de la Grande Armée. Le site de 9000m² a été conçu pour favoriser les nouvelles méthodes de travail hybrides et permet aux près de 500 collaborateurs de mieux se connecter, collaborer, créer et célébrer. Le nouveau siège, qui intègre les normes les plus élevées en matière de sobriété énergétique, est un modèle de durabilité environnementale.

Recherche clinique : une embellie observée en 2021, mais déjà fortement menacée

Publié le 24 novembre 2022
Recherche clinique : une embellie observée en 2021, mais déjà fortement menacée

Chaque année, le Leem dresse un état des lieux des essais cliniques initiés par les industriels sur le sol français et permet de positionner la France au sein de la compétition internationale. Cette 12e édition de l’enquête « Attractivité de la France pour la recherche clinique », menée sur l’année 2021, rapporte des résultats encourageants.

MedinCell et la BEI signent un nouveau contrat de prêt de 40 millions d’euros pour soutenir le développement de traitements innovants

Publié le 24 novembre 2022
MedinCell et la BEI signent un nouveau contrat de prêt de 40 millions d'euros pour soutenir le développement de traitements innovants

Le nouveau prêt signé entre la Banque européenne d’investissement (BEI), soutenue par le Plan d’investissement pour l’Europe, et la société pharmaceutique MedinCell est destiné à soutenir le développement son portefeuille de traitements innovants. Celui-ci est déjà composé de plusieurs produits injectables à action prolongée au stade préclinique et clinique. Un premier traitement utilisant la technologie de MedinCell, BEPO®, devrait arriver sur le marché américain au premier semestre 2023.

La start-up française Posos choisie comme sujet d’étude pour évaluer l’impact des outils de détection et de correction de la iatrogénie aux urgences

Publié le 23 novembre 2022
La start-up française Posos choisie comme sujet d'étude pour évaluer l'impact des outils de détection et de correction de la iatrogénie aux urgences

La medtech française Posos, qui propose un outil d’aide à la décision médicale permettant de personnaliser la prise en charge médicamenteuse, a été sélectionnée par le Ministère de la santé comme sujet d’étude pour évaluer l’impact médico-économique de la détection de la iatrogénie (risques dans les prescriptions médicales) aux urgences. Partager la publication « La start-up […]

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents