Edition du 21-04-2018

Médicaments en boîte de trois mois : 58 millions d’euros d’économies en 2009 pour l’Assurance Maladie

Publié le mercredi 27 janvier 2010

En 2009, selon l’Assurance Maladie, 83,4 millions de traitements ont été délivrés en conditionnement trimestriel ce qui correspond à 27,8 millions de boîtes. Pour la CNAMTS, ces conditionnements « sont un véritable enjeu » : en régime permanent, l’économie globale pour l’Assurance Maladie, les patients et leurs assureurs complémentaires a représenté près de 105 millions d’euros en 2009.

 Les boîtes de médicament en grand conditionnement représentent 3 mois de traitement. Cette présentation issue de la réforme de 2004 a été autorisée par les pouvoirs publics en avril 2005 pour 4 pathologies chroniques : le diabète, l’hypertension artérielle, le cholestérol et l’ostéoporose. L’utilisation de ces traitements trimestriels s’est installée progressivement. Ce sont les traitements contre l’ostéoporose qui sont arrivés les premiers sur le marché dès septembre 2005, les traitements des autres pathologies ont apparus progressivement entre mars 2006 et mars 2007. Fin 2009, près de 80 % des traitements des quatre affections concernées sont disponibles en boîte de trois mois dans 91% des pharmacies.
C’est à partir de 2008 que l’utilisation de ces conditionnements pour le diabète, l’hypertension et le cholestérol se développe, l’habitude étant déjà ancrée pour les traitements contre l’ostéoporose. Fin 2009, les traitements antiostéoporotiques sont délivrés à 47% en format trimestriel, les traitements contre le cholestérol le sont à 29,7%, les antidiabétiques oraux à 23,2% et les antihypertenseurs à 19,8%. Toutes classes confondues la délivrance des boîtes trimestrielles représente 23,2% des traitements soit 83,4 millions de traitements sur un total de 409,7 millions des traitements.

« Un potentiel d’économie à mieux exploiter »
Selon la CNAM, les grands conditionnements représentent une économie pour l’Assurance Maladie, les patients et leurs assureurs complémentaires,en effet, le coût d’un traitement est en moyenne 13% moins cher que celui réalisé avec des boîtes mensuelles. A titre d’exemple pour un traitement de l’ostéoporose un traitement annuel (remboursé à 65%) en boîte de trois mois coûte 343,84 euros au lieu de 408,96 pour trois boîtes mensuelles, la différence de coût est de 59,12 €, l’économie pour l’assuré ou sa complémentaire est de 24,69 €, celle pour l’Assurance Maladie de 34,43€ et enfin l’assuré économise en plus 4 € de franchise médicale.

En régime permanent, l’économie globale pour les trois acteurs a représenté près de 105 millions d’euros en 2009 dont 58 millions d’euros pour l’Assurance Maladie. Cette dernière souligne que l’augmentation de l’utilisation de ces conditionnements est un véritable enjeu : les économies globale s’élèveraient à 390 M€ si 60% des traitements destinés aux quatre affections concernées étaient réalisés avec des grands conditionnements.

 Au regard de la progression continue du nombre et du coût des traitements médicamenteux du diabète (1 milliard d’euros en 2009, en progression de 3,7 % par rapport à 2008), de l’hypertension artérielle (2,7 milliards d’euros en 2009 contre 1,6 en 2000) et de l’hypercholestérolémie (1,4 milliard d’euros en 2009, en hausse de 3,6 % par rapport à 2008), le développement des conditionnements trimestriels présente une réelle opportunité pour l’Assurance Maladie, les patients et leurs assureurs complémentaires de réaliser des économies.

 Source : CNAMTS








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

P&G acquiert l’activité santé grand public de Merck KGaA pour 3,4 milliards d’euros

Publié le 19 avril 2018
P&G acquiert l'activité santé grand public de Merck KGaA pour 3,4 milliards d'euros

Le géant américain Procter & Gamble a annoncé jeudi la signature d’un accord d’acquisition de l’activité Consumer Health du groupe pharmaceutique allemand Merck KGaA pour un montant d’environ 3,4 milliards d’euros.

Leem : un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail pour les entreprises de moins de 50 salariés

Publié le 19 avril 2018
Leem : un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail pour les entreprises de moins de 50 salariés

Le 5 avril dernier, le Leem a signé avec la CFDT, la CFTC, l’UNSA et la CFE-CGC un nouvel accord-type de branche sur le temps de travail, dans les entreprises de moins de 50 salariés.

Yves L’Epine désigné à la présidence du G5 Santé

Publié le 19 avril 2018
Yves L’Epine désigné à la présidence du G5 Santé

Le G5 Santé a annoncé la désignation d’Yves L’Epine, Directeur Général du groupe Guerbet, à la présidence de l’association. Comme annoncé par le think tank le 29 mars dernier, Marc de Garidel, Président du G5 Santé depuis 2011, a souhaité cesser toute responsabilité au sein de l’association.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions