Edition du 01-12-2021

Médicaments : les dépenses se stabilisent en 2011 selon l’Assurance maladie

Publié le jeudi 6 décembre 2012

Les médicaments, 1er poste des soins de ville, ont affiché pour la 1ère fois en 2011, une stabilité des dépenses avec un taux de croissance limité à +0,2%, a indiqué jeudi la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Selon elle, près d’1 milliard € d’économie a été réalisé grâce aux actions mises en oeuvre.

Ainsi, les montants remboursés, pour l’ensemble des régimes de l’Assurance Maladie, atteignent 22,84 mds € pour 2,64 milliards de boîtes. Hors rétrocession hospitalière, c’est-à-dire pour les seuls médicaments délivrés en officines de ville, les remboursements s’élèvent à 21,3 Mds € (-0,2% par rapport à 2010).

Ce résultat illustre la baisse continue de la croissance du poste « médicaments », dont le taux annuel oscillait entre +7 et +9% au début des années 2000, pour atteindre environ +2% en 2009 et 2010 et -0,2% en 2011 (données hors rétrocession hospitalière).

« Les efforts conjugués des autorités sanitaires et la combinaison des actions engagées dans ce domaine expliquent cette maîtrise progressive des dépenses de médicaments : baisses de prix, promotion des génériques et du bon usage des médicaments, maîtrise médicalisée, mise en place du CAPI (contrat d’amélioration des pratiques individuelles) et de la rémunération sur objectifs de santé publique… », analyse la CNAMTS. Ainsi, en 2011, près d’1 milliard € d’économie a été réalisé grâce aux actions mises en oeuvre.

Deux principaux facteurs de ralentissement en 2011

– L’année 2011 se caractérise par une baisse des volumes de médicaments remboursés1 : -0,8 % par rapport à 2010. Un grand nombre de classes thérapeutiques, parmi les plus importantes, est concerné par ce ralentissement ou cette diminution de la consommation : anti-hypertenseurs, anti-ostéoporotiques, anti-inflammatoires locaux, psychotropes, antidépresseurs…

– En 2011, le report des prescriptions vers des produits coûteux (phénomène dit d’effet de structure) a ralenti. Il demeure cependant soutenu (+3,6 pt) et constitue le principal facteur de croissance des dépenses.

« Cependant, si la France connaît une baisse des volumes consommés, sa structure de consommation demeure plus défavorable que celle de nos voisins européens : moindre utilisation des médicaments génériques au profit de produits plus coûteux », constate la CNAMTS.

Le poids des médicaments de spécialités et prescriptions hospitalières

En 2011, les dépenses liées aux médicaments dits de spécialités destinés aux pathologies lourdes et graves, constituent, à l’instar des années précédentes, un important facteur de hausse des dépenses : +3,2% soit +249 M€ par rapport à 2010. Cependant, la dynamique de ces médicaments ralentit nettement par rapport à l’année 2010 (+6,9%).

Les traitements des épisodes aigus et des maladies chroniques enregistrent quant à eux une diminution notable des montants remboursés : respectivement -103 M€ et -138 M€ (baisses de prix, génériques, ralentissement des volumes).

Les montants liés aux prescriptions hospitalières (y compris les médicaments avec initiation à l’hôpital renouvelés en ville) augmentent de près de 327 M€ en 2011, tandis que les montants de prescriptions initiées par les médecins libéraux de ville diminuent de 294 M€.

Selon l’Assurance maldie, « des marges significatives d’amélioration à la fois en termes de santé publique et d’efficience demeurent en matière de consommation de médicaments ». Elle rappelle ainsi que la France demeure en tête des dépenses de médicaments par habitant et en 2ème position pour les volumes consommés parmi les 8 principaux pays européens et pour 8 classes thérapeutiques majeures (2).

1 Données corrigées de l’effet des conditionnements trimestriels : un conditionnement trimestriel compte pour 3 boites. Dépenses de médicaments de ville en 2011 – Assurance Maladie – 6 décembre 2012 2

2 Calcul CNAMTS sur données IMS Health – ventes de médicaments aux officines en 2007 et 2011 – 8 classes EphRA – 8 pays européens : Allemagne, Espagne, Finlande, France, Italie, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni








MyPharma Editions

Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Publié le 1 décembre 2021
Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Sanofi a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’Origimm Biotechnology GmbH, une entreprise de biotechnologie autrichienne à capitaux privés, spécialisée dans la découverte de composants virulents du microbiote cutané et le développement d’antigènes issus de bactéries à l’origine de maladies de la peau, comme l’acné.

AB Science : recrutement du 1er patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

Publié le 30 novembre 2021
AB Science : recrutement du 1er patient dans l'étude de phase 2 évaluant l'activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

AB Science a annoncé le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib chez les patients ayant un diagnostic confirmé de COVID-19.

Pherecydes Pharma renforce sa propriété intellectuelle avec le premier brevet accordé pour ses phages anti-Staphylococcus aureus en Israël

Publié le 30 novembre 2021
Pherecydes Pharma renforce sa propriété intellectuelle avec le premier brevet accordé pour ses phages anti-Staphylococcus aureus en Israël

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord de l’office israélien des brevets pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Staphylococcus aureus et fait un point sur le calendrier de développement de ces phages.

Erytech obtient un brevet aux Etats-Unis pour l’utilisation de la méthioninase suivie de l’asparaginase dans les tumeurs solides

Publié le 30 novembre 2021
Erytech obtient un brevet aux Etats-Unis pour l’utilisation de la méthioninase suivie de l’asparaginase dans les tumeurs solides

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges (GR), a annoncé l’obtention du brevet américain 11,141,468, relatif aux traitements de tumeurs solides par l’administration de méthioninase et d’asparaginase. Le portefeuille de propriété intellectuelle d’Erytech comprend désormais au total 16 familles de brevets mondiales incluant plus de 310 brevets et 45 dépôts.

Sanofi et BioLabs Global annoncent un nouveau partenariat stratégique en France

Publié le 29 novembre 2021
Sanofi et BioLabs Global annoncent un nouveau partenariat stratégique en France

Sanofi vient d’annoncer un nouveau partenariat stratégique pluriannuel avec BioLabs Global, un réseau d’incubateurs ouvert aux start-ups à haut potentiel acteurs dans la santé et implantées dans des écosystèmes d’innovation majeurs en Europe.

Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Publié le 29 novembre 2021
Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé avoir obtenu un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de la part de Bpifrance.

Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Publié le 29 novembre 2021
Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies, et Link Health ont annoncé la signature d’un accord non contractuel portant sur les droits mondiaux d’ALLOB, la thérapie osseuse allogénique de Bone Therapeutics. Bone Therapeutics et Link Health entendent, sous réserve de la réalisation des conditions préalables habituelles, conclure et exécuter l’accord final d’ici la fin 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents