Edition du 29-11-2022

Médicaments pédiatriques : le nouveau guide de l’UNICEF et L’OMS

Publié le vendredi 30 avril 2010

Une nouvelle publication dressant la liste des médicaments formulés pour les enfants a été mise en ligne par l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la Santé pour aider les médecins et les organisations à se procurer près de 240 médicaments essentiels susceptibles de sauver des vies d’enfants.

« On estime que neuf millions d’enfants meurent chaque année de causes évitables qui pourraient être traitées. Une meilleure offre de médicaments sûrs spécifiquement destinés aux enfants et un accès amélioré à ceux-ci sont encore loin d’être une réalité pour de nombreux enfants des pays pauvres. Cette publication, unique en son genre, sera utile aux organisations et au personnel chargés de l’achat des médicaments pour savoir où se procurer ceux-ci et à quel prix », a déclaré Hans Hogerzeil, Directeur du Département Médicaments essentiels et politiques pharmaceutiques à l’OMS. Plus de la moitié de ces décès sont provoqués par des maladies qui pourraient être traitées au moyen de médicaments essentiels sûrs, adaptés aux enfants : les infections respiratoires aiguës / la pneumonie (17 %) ; les maladies diarrhéiques (17 %) ; les infections néonatales graves (9 %) ; le paludisme (7 %) et le VIH/sida (2 %).

La deuxième édition de la publication Sources and Prices of Selected Medicines for Children contient des informations détaillées et à jour sur 612 formulations pédiatriques différentes de 240 médicaments figurant sur la Liste modèle OMS des médicaments essentiels pour les enfants, ainsi que des aliments thérapeutiques et des compléments en vitamines et minéraux, pour traiter les principales maladies et problèmes de santé de l’enfant. Ces informations sont indispensables aux partenaires de l’action de santé et de développement chargés de l’approvisionnement en médicaments essentiels pour les enfants.

Le guide note que le nombre de sources est limité en ce qui concerne le traitement pédiatrique de la diarrhée et du VIH/sida, et qu’il reste encore difficile d’obtenir des médicaments adaptés à l’enfant pour traiter les infections tropicales endémiques en Afrique et en Asie. Il établit un classement en fonction de l’offre des médicaments et note que 75 % des formulations citées sont disponibles sur le marché. Il existe plusieurs sources de médicaments et de traitements pour prendre en charge les infections opportunistes, les soins palliatifs, la douleur et la pneumonie chez l’enfant. L’offre de formulations pédiatriques pour traiter le paludisme, assurer les soins de la mère et du nouveau-né et traiter la tuberculose est relativement bonne.

Les soins au nouveau-né laissent souvent à désirer dans les pays pauvres, en particulier dans des communautés difficiles d’accès. Au moment de la publication, on ne disposait pas d’informations en provenance des fabricants concernant les stimulants respiratoires et les surfactants pulmonaires pour le traitement de l’apnée et du syndrome de détresse respiratoire chez le nouveau-né.

Bien que des maladies comme la schistosomiase, la filariose et les géohelminthiases sévissent à l’état endémique dans certaines régions d’Afrique et d’Asie, peu de fabricants produisent des médicaments adaptés à l’enfant pour traiter ces maladies négligées. L’élargissement du marché pour les médicaments essentiels dans cette catégorie est un défi majeur.

D’après Francisco Blanco, Chef du service Médicaments et nutrition, Division UNICEF de l’approvisionnement, « s’il existe des médicaments efficaces pour combattre des maladies et traiter des problèmes de santé pouvant avoir des conséquences mortelles, tels que la malnutrition, il est souvent difficile de se procure des formulations adaptées aux enfants. Les données figurant dans cette nouvelle édition confirment que d’importants efforts et des recherches sont encore nécessaires pour améliorer l’offre de médicaments pour les enfants et les rendre plus accessibles à ceux qui en ont le plus besoin. »

Pour compenser l’absence de médicaments pédiatriques, les agents de santé comme les parents ont souvent recours au fractionnement des formes destinées à l’adulte ou bien confectionnent des préparations artisanales de médicaments en écrasant des comprimés ou en dissolvant des parties de gélules dans de l’eau. Ces procédés ne sont pas toujours sans danger ni efficaces, car la dose n’est pas exacte. Parmi les autres défis à relever figure la réalisation d’un plus grand nombre d’essais cliniques et de travaux de recherche concernant les médicaments pédiatriques.

L’OMS recommande que, dans la mesure du possible, les médicaments destinés aux enfants soient proposés sous des formes galéniques orales solides à usage pédiatrique qui puissent être administrées avec un liquide à un enfant malade. Les formulations liquides sont plus coûteuses à l’achat par rapport aux comprimés dispersibles et reviennent également plus cher à conditionner, à stocker et à transporter dans de bonnes conditions de sécurité.

La publication Sources and prices of selected medicines for children s’inscrit dans le cadre des travaux menés par l’UNICEF et l’OMS pour rendre les médicaments essentiels pour les enfants plus universellement accessibles. Depuis le lancement de la campagne « Des médicaments sur mesure pour les enfants » en 2007, l’OMS et l’UNICEF se sont efforcés ensemble de sensibiliser davantage l’opinion et d’accélérer l’action, afin de résoudre les problèmes graves qui contribuent aux neuf millions de décès évitables d’enfants enregistrés chaque année.

Pour plus d’informations : consulter le guide de l’OMS et l’UNICEF

Source : OMS








MyPharma Editions

EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

Publié le 29 novembre 2022
EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

EverImmune, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de produits biothérapeutiques vivants comme adjuvants à l’immunothérapie du cancer, a annoncé la mise en place de son conseil scientifique, présidé par le Pr Laurence Zitvogel, co-fondatrice de la société et directrice de recherche en immuno-oncologie à l’Institut Gustave Roussy.

Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Publié le 29 novembre 2022
Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie cotée sur Euronext qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé une collaboration avec le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), organisme public de recherche, afin de lancer un programme de recherche d’une durée de quatre ans avec le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM) pour le développement de tests compagnons utilisant l’application TeloSizer® de Genomic Vision.

Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Publié le 29 novembre 2022
Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de patients atteints de stéatohépatite non alcoolique (NASH) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé aujourd’hui que le United States Patent and Trademark Office (USPTO) a délivré un brevet (U.S. Patent No. 11,504,380) qui protège l’utilisation de lanifibranor pour le traitement de patients cirrhotiques dont la maladie risque de progresser du stade compensé au stade décompensé. Ce brevet expirera le 8 novembre 2039.

Sanofi investit son nouveau siège mondial à Paris

Publié le 28 novembre 2022
Sanofi investit son nouveau siège mondial à Paris

Sanofi installe son nouveau siège mondial dans le 17ème arrondissement de Paris, au 46-48 de l’avenue de la Grande Armée. Le site de 9000m² a été conçu pour favoriser les nouvelles méthodes de travail hybrides et permet aux près de 500 collaborateurs de mieux se connecter, collaborer, créer et célébrer. Le nouveau siège, qui intègre les normes les plus élevées en matière de sobriété énergétique, est un modèle de durabilité environnementale.

Recherche clinique : une embellie observée en 2021, mais déjà fortement menacée

Publié le 24 novembre 2022
Recherche clinique : une embellie observée en 2021, mais déjà fortement menacée

Chaque année, le Leem dresse un état des lieux des essais cliniques initiés par les industriels sur le sol français et permet de positionner la France au sein de la compétition internationale. Cette 12e édition de l’enquête « Attractivité de la France pour la recherche clinique », menée sur l’année 2021, rapporte des résultats encourageants.

MedinCell et la BEI signent un nouveau contrat de prêt de 40 millions d’euros pour soutenir le développement de traitements innovants

Publié le 24 novembre 2022
MedinCell et la BEI signent un nouveau contrat de prêt de 40 millions d'euros pour soutenir le développement de traitements innovants

Le nouveau prêt signé entre la Banque européenne d’investissement (BEI), soutenue par le Plan d’investissement pour l’Europe, et la société pharmaceutique MedinCell est destiné à soutenir le développement son portefeuille de traitements innovants. Celui-ci est déjà composé de plusieurs produits injectables à action prolongée au stade préclinique et clinique. Un premier traitement utilisant la technologie de MedinCell, BEPO®, devrait arriver sur le marché américain au premier semestre 2023.

La start-up française Posos choisie comme sujet d’étude pour évaluer l’impact des outils de détection et de correction de la iatrogénie aux urgences

Publié le 23 novembre 2022
La start-up française Posos choisie comme sujet d'étude pour évaluer l'impact des outils de détection et de correction de la iatrogénie aux urgences

La medtech française Posos, qui propose un outil d’aide à la décision médicale permettant de personnaliser la prise en charge médicamenteuse, a été sélectionnée par le Ministère de la santé comme sujet d’étude pour évaluer l’impact médico-économique de la détection de la iatrogénie (risques dans les prescriptions médicales) aux urgences. Partager la publication « La start-up […]

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents