Edition du 26-01-2021

La Journée mondiale de la santé mentale – 10 octobre 2009

Publié le samedi 10 octobre 2009

La Journée mondiale de la santé mentale - 10 octobre 2009 - OMSLa Journée mondiale de la santé mentale qui se déroule le 10 octobre de chaque année a pour objectif de sensibiliser l’opinion publique aux problèmes de santé mentale. Cette journée permet de parler plus ouvertement de la maladie mentale et vise à obtenir des investissements en faveur des services et de la prévention. Les statistiques de l’OMS indiquent que 154 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression, une maladie mentale parmi beaucoup d’autres.

« Les troubles mentaux, neurologiques et comportementaux, qui touchent les populations de tous les pays, provoquent de terribles souffrances et ont des conséquences économiques et sociales considérables. Les personnes atteintes de ces troubles, dont la mortalité est plus élevée, sont souvent marginalisées et n’ont pas une bonne qualité de vie », explique l’OMS à l’occasion de cette journée mondiale.
Dans la moitié des cas, les troubles mentaux commencent avant l’âge de 14 ans. On estime qu’environ 20% des enfants et des adolescents dans le monde présentent des troubles ou des problèmes mentaux, de nature similaire quelle que soit leur culture. Pourtant, les régions qui ont la plus forte population âgée de moins de 19 ans, sont aussi celles qui ont le moins de ressources pour la santé mentale. Dans la plupart des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, il y a un pédopsychiatre pour un à quatre millions d’habitants.

154 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression
La dépression se caractérise par une morosité durable et un désintérêt, associés à des symptômes psychologiques, comportementaux et physiques. Elle est considérée comme la principale cause d’incapacité au niveau mondial. En moyenne, 800 000 personnes se suicident chaque année, dont 86% dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Plus de la moitié d’entre elles ont entre 15 et 44 ans. Les taux de suicide les plus élevés sont enregistrés chez les hommes des pays de l’Europe de l’Est.  « Les troubles mentaux sont l’une des causes principales de suicide que l’on peut traiter », souligne l’OMS.

Cinq obstacles fondamentaux pour développer les services de santé mentale
Il y a d’énormes inégalités dans la répartition des personnels qualifiés dans le monde. Les pénuries de psychiatres, d’infirmiers spécialisés, de psychologues et de travailleurs sociaux font partie des principaux obstacles s’opposant aux traitements et aux soins de santé mentale dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Dans les pays à faible revenu, on compte 0,05 psychiatre et 0,16 infirmier spécialisé pour cent mille habitants, alors qu’il y en a deux cents fois plus dans les pays à revenu élevé.

Selon l’OMS, Il faut surmonter cinq obstacles fondamentaux pour développer les services de santé mentale: l’absence de cette spécialité dans les programmes de santé publique, ce qui a des conséquences sur son financement; l’organisation actuelle des services de santé mentale; le manque d’intégration avec les soins de santé primaires; l’insuffisance de ressources humaines dans ce domaine; l’absence d’encadrement de la santé mentale par la santé publique.

Source :
OMS








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents