Edition du 12-12-2018

Merck et Endocyte: accord mondial exclusif pour développer le Vintafolide, candidat anticancéreux en phase III

Publié le mardi 17 avril 2012

Le groupe américain Merck et la biotech Endocyte ont annoncé mardi un accord pour développer et commercialiser le nouveau candidat thérapeutique expérimental d’Endocyte, le vintafolide (EC145). Le vintafolide est en cours d’évaluation dans le cadre d’un essai clinique de phase III dans le cancer des ovaires résistant au platine (essai PROCEED) et d’un essai de phase II dans le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) ; ces deux études utilisent également l’agent de diagnostic compagnon expérimental d’Endocyte, l’etarfolatide (EC20).

« Le vintafolide est un candidat thérapeutique anticancéreux prometteur et innovant, au dernier stade de développement. Parallèlement à l’exploration de l’indication principale, le cancer des ovaires résistant au platine, Merck prévoit de poursuivre l’évaluation de son potentiel pour le traitement de plusieurs autres types de cancer », a déclaré Peter S. Kim, Vice-président exécutif et Président des Laboratoires de recherche Merck. « Cet accord souligne notre stratégie, qui vise à créer un portefeuille de traitements oncologiques qui emploient un diagnostic compagnon pour faciliter la sélection des patients les plus susceptibles de répondre au traitement ».

Selon les conditions de l’accord, Merck, par l’intermédiaire d’une filiale, obtiendra les droits mondiaux pour développer et commercialiser le vintafolide. Endocyte recevra un paiement initial de $120 millions et peut prétendre à des paiements d’étapes pouvant aller jusqu’à $880 millions sur la base de la réussite du développement du vintafolide ainsi que de la réalisation des objectifs réglementaires et de commercialisation ad hoc pour six indications oncologiques au total.

De plus, si le vintafolide obtient l’approbation réglementaire, Endocyte percevra une part égal des recettes générées aux États-Unis (USA), ainsi que qu’un pourcentage de redevance à deux chiffres sur les ventes du produit dans le reste du monde. Endocyte a conservé les droits de co-promouvoir le vintafolide avec Merck aux USA, et Merck détient le droit exclusif de promouvoir le vintafolide dans le reste du monde. Endocyte sera responsable de l’essentiel du financement et de la réalisation de l’essai PROCEED. Merck sera responsable de toutes les autres activités et de tous les autres coûts de développement ; elle aura aussi tous les droits de décision sur le vintafolide. Endocyte reste responsable du développement, de la fabrication et de la commercialisation à l’échelle mondiale de l’etarfolatide, un agent d’imagerie compagnon non-invasif qui est utilisé pour identifier les cellules tumorales positives au récepteur des folates.

« Après un processus de sélection rigoureux, nous sommes convaincus que Merck est le partenaire stratégique idéal pour exploiter tout le potentiel du vintafolide, en accélérant son développement pour de nombreux cancers », a déclaré Ron Ellis, Président-directeur général d’Endocyte. « L’accord nous met également en bonne position pour construire notre propre infrastructure commerciale pour le vintafolide aux États-Unis, et pour l’etarfolatide dans le monde entier ».

Endocyte a réalisé trois études du vintafolide menée avec un seul groupe chez des patientes souffrant d’un cancer des ovaires avancé résistant au platine, ainsi que chez des patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules et de tumeurs solides. Dans le cadre d’un essai clinique randomisé de phase II (PRECEDENT) comparant le vintafolide plus doxorubicine liposomal pégylé (DLP) à la DLP seule chez les femmes souffrant d’un cancer des ovaires résistant au platine, le vintafolide a montré un ralentissement statistiquement significatif de la progression de la maladie ou de la mort dans la population générale, la plus grande amélioration ayant été observée chez des patients atteints de toutes tumeurs imagées positivement pour l’expression du récepteur de folates au moyen de l’etarfolatide. Le vintafolide associé a mis en évidence une toxicité supplémentaire limitée par rapport à un traitement standard avec de la DLP seule. Les manifestations indésirables communes observées avec cette association ont été : neutropénie, fatigue, plaies buccales, ainsi que rougeur/enflure/douleur au niveau des mains et des pieds.

En mars 2012, Endocyte a annoncé que l’Union Européenne avait accordé le statut de médicament orphelin au vintafolide, et que la société prévoyait de déposer une demande d’autorisation de mise sur le marché au troisième trimestre 2012.

Source : Merck








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim réorganise ses activités en France

Publié le 11 décembre 2018
Boehringer Ingelheim réorganise ses activités en France

Boehringer Ingelheim a annoncé lundi 10 décembre son intention de réorganiser ses activités en France. Présenté aux instances représentatives du personnel, ce projet répond à des enjeux majeurs pour finaliser l’intégration de Merial, deux ans après son acquisition, et pour demeurer compétitif dans un secteur de plus en plus contraint notamment en santé humaine.

genOway et Merck signent une alliance stratégique sur la technologie CRISPR/Cas9

Publié le 11 décembre 2018
genOway et Merck signent une alliance stratégique sur la technologie CRISPR/Cas9

genOway et Merck ont annoncé avoir conclu une alliance stratégique dans le domaine des modèles CRISPR/Cas9 pour le marché des modèles de rongeurs, comprenant une licence exclusive mondiale et un partenariat de recherche. Les deux sociétés vont ainsi collaborer au développement de nouvelles technologies innovantes utilisant CRISPR/Cas9, technique dite des « ciseaux moléculaires » permettant de couper l’ADN à un endroit précis du génome, dans n’importe quelle cellule.

Cellectis : William Monteith nommé Vice-Président Senior U.S. Manufacturing

Publié le 11 décembre 2018
Cellectis : William Monteith nommé Vice-Président Senior U.S. Manufacturing

Cellectis, société biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T allogéniques ingénierées (UCART), a annoncé la nomination de William (Bill) Monteith en qualité de Vice-président senior U.S. manufacturing.

LNC Therapeutics : le Dr Mathieu Simon et Catherine Combot-Plétan rejoignent le Conseil d’Administration

Publié le 11 décembre 2018
LNC Therapeutics : le Dr Mathieu Simon et Catherine Combot-Plétan rejoignent le Conseil d'Administration

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments basés sur le fonctionnement du microbiome intestinal, élargit son Conseil d’Administration à deux nouveaux membres externes, le Dr Mathieu Simon et Catherine Combot-Plétan.

Néovacs et Centurion Pharma poursuivent leur coopération dans le lupus

Publié le 11 décembre 2018
Néovacs et Centurion Pharma poursuivent leur coopération dans le lupus

Néovacs, leader de l’immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, a confirmé la volonté de Centurion Pharma de poursuivre le partenariat sur la base du contrat de licence signé entre les deux sociétés en juillet 2017 pour le développement de l’IFNalpha Kinoïde dans l’indication lupus.

Genomic Vision : de nouveaux résultats préliminaires pour son test d’intégration du HPV dans le génome humain

Publié le 10 décembre 2018
Genomic Vision : de nouveaux résultats préliminaires pour son test d’intégration du HPV dans le génome humain

Genomic Vision, société spécialisée dans le développement de tests de diagnostic in-vitro (IVD) pour la détection précoce des cancers et des maladies héréditaires et d’applications pour les laboratoires de recherche (LSR), a annoncé qu’elle a présenté de nouveaux résultats préliminaires prometteurs lors du congrès Eurogin 2018, manifestation scientifique internationale dédiée au virus HPV (Papilloma Virus Humain) qui s’est déroulée à Lisbonne, du 2 au 5 décembre 2018.

Thérapie génique du Syndrome de Crigler-Najjar : un 1er patient traité dans un essai européen mené par Généthon

Publié le 10 décembre 2018
Thérapie génique du Syndrome de Crigler-Najjar : un 1er patient traité dans un essai européen mené par Généthon

Généthon, le laboratoire de l’AFM-Téléthon, a annoncé le traitement du premier patient atteint du Syndrome de Crigler-Najjar, une maladie rare du foie, en France, dans le cadre de l’essai clinique européen de thérapie génique de phase I/II –CareCN- dont il est le promoteur.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions