Edition du 18-01-2021

Nanobiotix : résultats positifs de Phase I/II pour NBTXR3 sur les cancers de la tête et du cou

Publié le jeudi 7 juillet 2016

Nanobiotix : résultats positifs de Phase I/II pour NBTXR3 sur les cancers de la tête et du couNanobiotix, société française spécialisée en nanomédecine, vient d’annoncer des résultats positifs dans l’essai de phase I/II avec son produit leader NBTXR3 pour le traitement des cancers localement avancés de la cavité buccale, de la langue ou de l’oropharynx (cancers de la tête et du cou ou T&C) chez les patients fragiles et âgés. La société travaille sur le plan clinique d’enregistrement, en Europe et aux USA.

NBTXR3 est un « radio-enhancer », le premier produit d’une nouvelle classe, conçu pour être injecté directement dans les tumeurs cancéreuses afin d’augmenter la dose et l’efficacité de la radiothérapie sans en augmenter la toxicité ou les dommages dans les tissus sains environnants. Dans cette population spécifique de patients atteints de cancers de la tête et du cou, l’objectif souhaité est d’améliorer les effets de la radiothérapie avec NBTXR3 en assurant un meilleur contrôle local de la tumeur et en améliorant les bénéfices systémiques et la qualité de vie.

Cette étude prospective de phase I/II, ouverte, multi centres, non randomisée avec escalade de dose a rempli ses objectifs primaires démontrant la sécurité et de tolérabilité de NBTXR3. Dix patients atteints de cancers de la tête et du cou ont été traités aux 3 premiers niveaux de dose (sur 4). Un Comité de Contrôle des Données d’Innocuité (DSMB – Data Safety Monitoring Board), composé d’experts externes, a confirmé l’excellent profil de sécurité, sans aucun effet indésirable (Adverse Events AEs), ainsi que la faisabilité de l’injection et une bonne distribution.

L’étude a montré des signes prometteurs de réponse du volume tumoral dans une population de patients ayant un important besoin médical non satisfait, puisque ne pouvant bénéficier des standards de soin (radiothérapie associée à la chimiothérapie). 7 patients sur 7 évaluables ont montré un taux de réponse en termes de réduction du volume tumoral égal ou supérieur à 50% (excepté pour 2 patients non-évaluables, le dixième patient étant en cours d’évaluation).

Sur la base de ces résultats prometteurs, Nanobiotix est en cours d’élaboration du plan de développement clinique de NBTXR3, potentiellement en Europe et aux Etats-Unis, qui pourrait conduire à l’enregistrement du produit dans cette indication.

« Les résultats observés dans cette étude sont enthousiasmants. Cette population de patients âgés et fragiles atteints d’un cancer de la tête et du cou dispose de peu d’options thérapeutiques. Il ressort de ces résultats que NBTXR3 a un très bon profil de sécurité et de faisabilité associé à de prometteurs signes préliminaires de réponse tumorale, ce qui pourrait changer la donne pour ces patients. Nous travaillons désormais à la préparation de la prochaine étude clinique. », a commenté Dr. Elsa Borghi, CMO de Nanobiotix.

« Ces résultats constituent une avancée majeure pour le développement clinique global de NBTXR3. Nous avons pour la première fois observé une homogénéité entre les résultats comparables issus des phases I/II dans le sarcome des tissus mous et les cancers de la tête et du cou, deux indications très différentes. A ce jour et dans ces deux différentes études cliniques, le comportement et les effets du produit sont similaires. Ces résultats constituent une étape de plus vers la preuve de la transférabilité de notre approche thérapeutique d’un type de tumeur à l’autre. La perspective de traiter un nombre important de patients dans différents types de cancer avec NBTXR3 se rapproche. », a également commenté Laurent Levy, CEO de Nanobiotix.

Prochaines étapes de développement

La société prévoit un second essai clinique avec NBTXR3 en combinaison avec le standard de soin, soit : cisplatine plus radiothérapie. Actuellement, le cisplatine associé à de la radiothérapie concerne 35 à 40% des patients ayant des carcinomes de la tête et du cou. L’inclusion de ces nouveaux patients augmenterait significativement la population totale potentiellement traitable avec NBTXR3 dans cette indication.

Nanobiotix est en cours d’élaboration du plan de développement clinique, qui pourrait conduire à l’enregistrement de NBTXR3 dans cette indication.

En parallèle de cet essai dans les cancers de la tête et du cou, NBTXR3 est en développement clinique dans 5 autres indications : sarcome des tissus mous (en phase d’enregistrement), prostate, rectum (par PharmaEngine) et cancers du foie (primaires et métastases du foie).

Source : Nanobiotix








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents