Edition du 21-01-2022

NFL Biosciences : une innovation française pour le sevrage tabagique approuvée pour une étude clinique de Phase 2

Publié le jeudi 3 juin 2021

NFL Biosciences : une innovation française pour le sevrage tabagique approuvée pour une étude clinique de Phase 2NFL Biosciences, société biopharmaceutique développant des médicaments botaniques pour le traitement des dépendances et addictions, a annoncé l’approbation d’une étude de Phase 2, destinée à évaluer l’efficacité et la sécurité de son traitement NFL-101 en tant que thérapie de sevrage tabagique, par le Comité d’éthique de la recherche sur l’homme (HREC) en Australie.

NFL-101 est un candidat médicament botanique développé cliniquement, composé de protéines naturelles extraites de feuilles de tabac, et dépourvu de nicotine. NFL-101 a fait l’objet du dépôt de deux familles de brevets, ainsi que d’études précliniques et d’une Phase I qui a mis en évidence une forte réduction de l’envie de fumer, sans présenter de toxicité.

NFL-101 est dérivé d’un traitement sous-cutané de désensibilisation qui avait été développé par l’Institut Pasteur contre les allergies au tabac chez les travailleurs des manufactures de tabac. Utilisé hors prescription par un médecin français sur plus de 10 000 fumeurs, l’extrait de Pasteur repositionné avait montré des résultats prometteurs qui furent étayés par une étude rétrospective. NFL-101 en est une version standardisée pour usage pharmaceutique. Une étude de Phase 2 de 204 patients avait été approuvée par l’ANSM en mai 2020, mais bloquée dans son exécution par la crise sanitaire.

L’étude maintenant annoncée sera conduite en Australie, pays largement épargné par la pandémie de la Covid-19, ce qui favorisera son déroulement sur une durée prévisionnelle de 24 mois. Par ailleurs, la Therapeutic Goods Administration (TGA) australienne est étroitement alignée dans ses approches réglementaires avec celles des agences internationales, ce qui permettrait aux données collectées d’être utilisées auprès de l’EMA (European Medicines Agency) et de la FDA (Food & Drug Administration, États-Unis) en sus de la TGA.

« Alors que le tabagisme tue encore plus de 8 millions de personne par an dans le monde, NFL-101 est un candidat médicament naturel qui a montré sa capacité à changer la relation du fumeur avec la cigarette, tout en présentant un profil de traitement inédit. Plus des ¾ des fumeurs aidés échouent dans leur tentative d’arrêt. NFL-101 va permettre de proposer aux fumeurs un véritable accompagnement dans le traitement de leur dépendance et représente potentiellement une avancée majeure dans le domaine de la lutte contre cette addiction particulièrement tenace » a déclaré Bruno Lafont, directeur général délégué et co-fondateur de NFL Biosciences.

Une étude de taille importante et aux critères principaux approuvables.

L’essai clinique de Phase 2, baptisé CESTO II, comptera 318 fumeurs, âgés de 18 ans et plus. L’essai sera multicentrique, randomisé, en double aveugle contre placebo. Il comprendra 3 bras (deux bras dose et un bras placebo) et le suivi des patients sera de 12 mois (CESTO2, NCT04571216).

Les principaux objectifs de CESTO II sont de sélectionner la meilleure dose et d’évaluer l’efficacité de NFL-101 par rapport au placebo, pour un arrêt immédiat du tabac et aussi pour un arrêt graduel. Les critères d’évaluation sont l’abstinence continue pendant 4 semaines (FDA) et 6 mois (EMA). Les biomarqueurs utilisés pour confirmer l’abstinence sont le monoxyde de carbone exhalé et la cotinine urinaire. De nombreux critères secondaires seront aussi évalués, comme le nombre de cigarettes fumées, les symptômes de sevrage et l’état de manque.

L’administration du traitement consiste en une première injection sous-cutanée, concomitante à une tentative d’arrêt du tabac, suivie une semaine plus tard d’une seconde injection. L’objectif est de faciliter la réussite dans les jours qui suivent une tentative d’arrêt, une période connue pour être de la plus haute importance pour augmenter considérablement les chances de réussite à long terme. Une injection facultative pourra être proposée au mois trois ainsi qu’au mois six pour les patients non-abstinents à ces dates et s’engageant à effectuer une nouvelle tentative d’arrêt à chaque injection. L’efficacité agrégée fin de traitement, après deux, trois ou quatre injections sera aussi mesurée, évaluant le potentiel de personnalisation du traitement.

Source et visuel : NFL Biosciences








MyPharma Editions

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Publié le 18 janvier 2022
Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College LondonStallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé un partenariat de recherche avec Imperial College London portant sur les biomarqueurs de l’efficacité de l’ITA. Imperial College London est l’une des dix meilleures universités au monde, internationalement réputée dans les domaines des sciences, de la médecine, de l’ingénierie et des affaires.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents