Edition du 04-03-2021

Accueil » Industrie » Résultats

NicOx : forte baisse des dépenses sur le premier trimestre 2011

Publié le mercredi 4 mai 2011

NicOx a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le premier trimestre 2011. Suite à la restructuration des entités et des activités du Groupe, les frais de recherche et développement, et les frais administratifs et commerciaux se sont élevés à €4,2 millions au premier trimestre 2011, contre €16,2 millions pour le premier trimestre 2010.

Au premier trimestre 2011, le total de la perte globale de la période enregistrée par NicOx s’établit à €4,1 millions, contre à €7,2 millions au premier trimestre 2010. Au 31 mars 2011, la Société disposait d’une trésorerie et d’équivalents de trésorerie d’un montant de €100,5 millions, contre €107,3 millions au 31 décembre 2010.
Aucun chiffre d’affaires n’a été reconnu au cours des trois premiers mois de l’année 2011, contre €7,4 millions pour la même période en 2010 correspondant au paiement initial reçu de Bausch + Lomb dans le cadre de l’accord de licence mondial conclu en mars 2010.

« Notre objectif est de préserver notre solide position de trésorerie s’élevant à €100,5 millions au 31 mars 2011. Comme anticipé, suite à la restructuration mise en oeuvre à la fin de l’année 2010, nos dépenses du premier trimestre de cette année ont été significativement réduites par rapport à la même période de l’année dernière. » , a commenté Eric Castaldi, Directeur Financier de NicOx.

En avril 2011, NicOx a retiré le dossier européen de demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) pour le naproxcinod après que le Comité des Médicaments à Usage Humain (CHMP) a indiqué qu’il n’adopterait pas un avis officiel positif sur la base des informations soumises. Ce retrait n’affecte pas l’accord d’option conclu avec Grupo Ferrer Internacional S.A. en mars 2011 conférant à Ferrer une option, exerçable suite à une approbation future potentielle du naproxcinod en Europe, pour les droits exclusifs de distribution du naproxcinod en Grèce et au Portugal et les droits de cocommercialisation en Espagne et en Allemagne.

NicOx a également décidé de faire appel de la décision de la Food and Drug Administration (FDA) de ne pas approuver le naproxcinod, dans le cadre de la procédure de la FDA concernant le règlement des litiges appelée ‘Formal Dispute Resolution’ et finalise actuellement la soumission du dossier d’appel.
En mars 2010, NicOx et Bausch + Lomb ont conclu un Accord de Licence Mondial allouant à Bausch + Lomb les droits exclusifs de développement et de commercialisation du BOL-303259-X (NCX 116), un analogue de la prostaglandine F2-alpha donneur d’oxyde nitrique pour le traitement potentiel du glaucome et de l’hypertension oculaire. En avril 2011, Bausch + Lomb et NicOx sont convenus d’amender les termes des paiements potentiels qui pourraient désormais s’élever à un total à 172,5 millions de dollars.

La Société a établi les priorités stratégiques suivantes : évaluer des produits et sociétés à acquérir, rechercher de nouveaux partenariats pour certains programmes de Recherche et Développement, poursuivre les activités de recherche dans les domaines les plus prometteurs, évaluer différentes options pour le naproxcinod en Europe avec l’assistance de Ferrer et finaliser la soumission du dossier d’appel auprès de la FDA

Source : Nicox








MyPharma Editions

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€ pour son lancement

Publié le 4 mars 2021
Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€  pour son lancement

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, vient d’annoncer son lancement avec une levée de fonds de 50 M€ réalisée auprès de Bpifrance, Kurma Partners, Angelini Pharma, Evotec et l’Institut Pasteur. Argobio aura pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu’à la création de sociétés et leur financement par une série A.

Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Publié le 4 mars 2021
Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent® (dupilumab) comme traitement additionnel de l’asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans.

GeNeuro : approbation du DSMB pour la poursuite de son étude de Phase 2 évaluant le temelimab dans la SEP

Publié le 4 mars 2021
GeNeuro : approbation du DSMB pour la poursuite de son étude de Phase 2 évaluant le temelimab dans la SEP

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements ciblant des facteurs clés de progression des maladies neurodégénératives auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé que le Comité de surveillance et de suivi (Drug Safety Monitoring Board, ou DSMB) a autorisé la poursuite, comme prévu et sans modification, de l’étude de Phase 2 évaluant le temelimab chez des patients atteints de sclérose en plaques (SEP).

MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Publié le 3 mars 2021
MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Entreprise mondiale consacrée à la recherche indépendante en cancérologie, MEDSIR a lancé l’essai clinique phase II PECATI, qui vise à explorer une nouvelle option de traitement pour les patients atteints de tumeurs thymiques avancées, un cancer peu fréquent. L’étude évaluera l’efficacité et la sécurité de l’association de pembrolizumab et de lenvatinib chez des patients atteints de carcinome thymique ou de thymome B3 métastatique.

CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

Publié le 3 mars 2021
CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

CVasThera, société biopharmaceutique spécialisée dans la R&D de médicaments innovants pour les pathologies cardiovasculaires et intestinales, vient d’annoncer une levée de fonds de 1,3 million d’euros lors d’un tour de table d’amorçage. Cette levée vient tripler l’apport en fonds propres et le capital de la société, sécurisant ainsi le financement nécessaire à la réalisation des études précliniques pour le composé CVT120165, un candidat médicament dans le traitement de la maladie de Crohn.

VIH : les chercheurs d’Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Publié le 3 mars 2021
VIH : les chercheurs d'Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Abbott a annoncé le 2 mars qu’une équipe de scientifiques a découvert en République démocratique du Congo (RDC) un nombre inhabituellement élevé de personnes testées positives en anticorps VIH, mais dont la charge virale est faible ou non détectable et ce, sans aucun traitement antirétroviral. Ces personnes sont appelées contrôleurs d’élite du VIH.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents