Edition du 08-08-2022

Oncologie : PEP-Therapy, l’Institut Curie et Gustave Roussy obtiennent 2,9 M€ pour développer un peptide innovant

Publié le mardi 17 avril 2018

Oncologie : PEP-Therapy, l’Institut Curie et Gustave Roussy obtiennent 2,9 M€ pour développer un peptide innovantPEP-Therapy, l’Institut Curie et Gustave Roussy s’associent pour mener le projet Clever-Peptide. Il vise au développement d’un peptide anti-cancer innovant, en premier lieu pour le traitement du cancer du sein triple-négatif, et son biomarqueur compagnon prédictif de l’efficacité du traitement. Labellisé par le pôle de compétitivité Medicen Paris Region, ce projet collaboratif obtient un financement de 2,9 M€.

Porté par PEP-Therapy, société de biotechnologie, membre de Genopole, qui développe des thérapies ciblées peptidiques en oncologie, le projet Clever-Peptide vise à développer un peptide thérapeutique et son biomarqueur compagnon jusqu’à la preuve de concept clinique.

PEP-Therapy, associée à l’Institut Curie et Gustave Roussy, les deux premiers centres européens de lutte contre le cancer, allient leurs compétences complémentaires, le design de peptides innovants, la recherche translationnelle, le développement pharmaceutique et les essais cliniques en oncologie, qu’ils mettront au profit de cette nouvelle approche thérapeutique pour la rendre accessible aux patients. Le projet s’appuiera également sur un partenariat avec une entreprise biopharmaceutique en oncologie, pionnière de la médecine translationnelle.

Le consortium va recevoir au total un financement de 2,9 M€ de Bpifrance et de la Région Ile-de-France.

Le peptide, nommé PEP-010, s’appuie sur une technologie brevetée de peptides bi-fonctionnels, pénétrants et interférents. Ces peptides agissent comme des navettes intelligentes, en pénétrant au cœur de la cellule pour délivrer un actif qui bloque spécifiquement des cibles impliquées dans des mécanismes pathologiques. Ils agissent de manière ciblée, sans altérer les mécanismes physiologiques, limitant ainsi les risques de toxicité. PEP-010 entraîne la mort des cellules tumorales sans que les cellules saines ne soient affectées. Le peptide a démontré son efficacité anti-tumorale sur des modèles précliniques prédictifs des essais cliniques, ainsi que son innocuité sur l’animal. Par ailleurs, des biomarqueurs compagnons prédictifs de l’efficacité du traitement ont été identifiés et brevetés. Ils pourraient permettre d’identifier les patients susceptibles de répondre au traitement.

« On observe un renouveau des peptides comme solution thérapeutique efficace et en particulier comme thérapie ciblée. Notre technologie en est la preuve. Je me réjouis de développer sur cette base innovante une nouvelle approche thérapeutique avec des partenaires prestigieux » déclare Antoine Prestat, Président co-fondateur de PEP-Therapy.

Les études de toxicologie réglementaires sont en cours, dernière étape avant les essais cliniques de Phase I/II. Ils seront réalisés à l’Institut Curie et à Gustave Roussy, avec des patients atteints de cancers en situation d’impasse thérapeutique, et en premier lieu de cancer du sein triple-négatif.

« Ce projet est l’exemple type de ce qu’est l’essence de l’Institut Curie, avec une molécule développée au centre de recherche de l’Institut Curie dans le Laboratoire d’Investigation Préclinique, et un essai de Phase I de première administration chez l’homme qui sera réalisé au sein de l’ensemble hospitalier de l’Institut Curie au sein du D3i (Department of Drug Development and Innovation) » se réjouit le Pr Christophe Le Tourneau, responsable du D3i au sein de l’Institut Curie, et qui travaille sur le projet depuis plusieurs années et sera l’investigateur coordinateur de l’essai clinique. « Nous nous réjouissons du financement du projet Clever-Peptide qui donne une nouvelle dimension à la collaboration que l’Institut Curie a développée au cours des dernières années avec PEP Therapy, une spin-off de l’Institut » ajoute Amaury Martin, Directeur Valorisation et Partenariats Industriels de l’Institut Curie.

« Cette collaboration avec PEP Therapy et nos collègues de l’Institut Curie s’inscrit parfaitement dans les missions du Département d’Innovation Thérapeutique et des Essais Précoces (DITEP) de Gustave Roussy visant à évaluer en Phase I de nouvelles molécules issues d’une recherche académique et biotechnologique » a souligné le Dr Eric Angevin, Alliance Manager et Médecin Investigateur au DITEP. « Le projet Clever-Peptide est un nouvel exemple de l’engagement de Gustave Roussy dans les partenariats industriels de recherche et d’innovation, en particulier avec les jeunes sociétés de biotechnologie en santé telle que PEP-Therapy » précise Isabelle Pelletier-Bressac, Directrice de Gustave Roussy Transfert, la filiale de valorisation de Gustave Roussy.

Source : PEP-Therapy








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents