Edition du 15-10-2019

Oncologie : PEP-Therapy, l’Institut Curie et Gustave Roussy obtiennent 2,9 M€ pour développer un peptide innovant

Publié le mardi 17 avril 2018

Oncologie : PEP-Therapy, l’Institut Curie et Gustave Roussy obtiennent 2,9 M€ pour développer un peptide innovantPEP-Therapy, l’Institut Curie et Gustave Roussy s’associent pour mener le projet Clever-Peptide. Il vise au développement d’un peptide anti-cancer innovant, en premier lieu pour le traitement du cancer du sein triple-négatif, et son biomarqueur compagnon prédictif de l’efficacité du traitement. Labellisé par le pôle de compétitivité Medicen Paris Region, ce projet collaboratif obtient un financement de 2,9 M€.

Porté par PEP-Therapy, société de biotechnologie, membre de Genopole, qui développe des thérapies ciblées peptidiques en oncologie, le projet Clever-Peptide vise à développer un peptide thérapeutique et son biomarqueur compagnon jusqu’à la preuve de concept clinique.

PEP-Therapy, associée à l’Institut Curie et Gustave Roussy, les deux premiers centres européens de lutte contre le cancer, allient leurs compétences complémentaires, le design de peptides innovants, la recherche translationnelle, le développement pharmaceutique et les essais cliniques en oncologie, qu’ils mettront au profit de cette nouvelle approche thérapeutique pour la rendre accessible aux patients. Le projet s’appuiera également sur un partenariat avec une entreprise biopharmaceutique en oncologie, pionnière de la médecine translationnelle.

Le consortium va recevoir au total un financement de 2,9 M€ de Bpifrance et de la Région Ile-de-France.

Le peptide, nommé PEP-010, s’appuie sur une technologie brevetée de peptides bi-fonctionnels, pénétrants et interférents. Ces peptides agissent comme des navettes intelligentes, en pénétrant au cœur de la cellule pour délivrer un actif qui bloque spécifiquement des cibles impliquées dans des mécanismes pathologiques. Ils agissent de manière ciblée, sans altérer les mécanismes physiologiques, limitant ainsi les risques de toxicité. PEP-010 entraîne la mort des cellules tumorales sans que les cellules saines ne soient affectées. Le peptide a démontré son efficacité anti-tumorale sur des modèles précliniques prédictifs des essais cliniques, ainsi que son innocuité sur l’animal. Par ailleurs, des biomarqueurs compagnons prédictifs de l’efficacité du traitement ont été identifiés et brevetés. Ils pourraient permettre d’identifier les patients susceptibles de répondre au traitement.

« On observe un renouveau des peptides comme solution thérapeutique efficace et en particulier comme thérapie ciblée. Notre technologie en est la preuve. Je me réjouis de développer sur cette base innovante une nouvelle approche thérapeutique avec des partenaires prestigieux » déclare Antoine Prestat, Président co-fondateur de PEP-Therapy.

Les études de toxicologie réglementaires sont en cours, dernière étape avant les essais cliniques de Phase I/II. Ils seront réalisés à l’Institut Curie et à Gustave Roussy, avec des patients atteints de cancers en situation d’impasse thérapeutique, et en premier lieu de cancer du sein triple-négatif.

« Ce projet est l’exemple type de ce qu’est l’essence de l’Institut Curie, avec une molécule développée au centre de recherche de l’Institut Curie dans le Laboratoire d’Investigation Préclinique, et un essai de Phase I de première administration chez l’homme qui sera réalisé au sein de l’ensemble hospitalier de l’Institut Curie au sein du D3i (Department of Drug Development and Innovation) » se réjouit le Pr Christophe Le Tourneau, responsable du D3i au sein de l’Institut Curie, et qui travaille sur le projet depuis plusieurs années et sera l’investigateur coordinateur de l’essai clinique. « Nous nous réjouissons du financement du projet Clever-Peptide qui donne une nouvelle dimension à la collaboration que l’Institut Curie a développée au cours des dernières années avec PEP Therapy, une spin-off de l’Institut » ajoute Amaury Martin, Directeur Valorisation et Partenariats Industriels de l’Institut Curie.

« Cette collaboration avec PEP Therapy et nos collègues de l’Institut Curie s’inscrit parfaitement dans les missions du Département d’Innovation Thérapeutique et des Essais Précoces (DITEP) de Gustave Roussy visant à évaluer en Phase I de nouvelles molécules issues d’une recherche académique et biotechnologique » a souligné le Dr Eric Angevin, Alliance Manager et Médecin Investigateur au DITEP. « Le projet Clever-Peptide est un nouvel exemple de l’engagement de Gustave Roussy dans les partenariats industriels de recherche et d’innovation, en particulier avec les jeunes sociétés de biotechnologie en santé telle que PEP-Therapy » précise Isabelle Pelletier-Bressac, Directrice de Gustave Roussy Transfert, la filiale de valorisation de Gustave Roussy.

Source : PEP-Therapy








MyPharma Editions

Pierre Fabre : Agnès Park nommée directrice générale adjointe en charge des RH et de l’Ethique

Publié le 15 octobre 2019
Pierre Fabre : Agnès Park nommée directrice générale adjointe en charge des RH et de l’Ethique

Le groupe Pierre Fabre vient d’annoncer la nomination d’Agnès Park au poste de directrice générale adjointe en charge des Ressources Humaines et de l’Ethique du Groupe. Elle a pris ses fonctions le 1er octobre 2019 et siège au Comité de direction du Groupe.

Onxeo reçoit une notification d’intention de délivrance d’un brevet renforçant la protection en Europe des composés issus de sa plateforme platON™

Publié le 15 octobre 2019
Onxeo reçoit une notification d'intention de délivrance d’un brevet renforçant la protection en Europe des composés issus de sa plateforme platON™

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé avoir reçu une notification d’intention de délivrance, par l’Office européen des brevets (OEB), d’un brevet renforçant la protection en Europe des composés issus de sa plateforme platON™.

Biomédicaments : Sanofi inaugure sa première usine digitale de fabrication en continu

Publié le 15 octobre 2019
Biomédicaments : Sanofi inaugure sa première usine digitale de fabrication en continu

Sanofi célèbre aujourd’hui l’inauguration de sa nouvelle usine de fabrication digitale à Framingham dans le Massachusetts (États-Unis), première usine digitale au monde faisant appel à des technologies de production intensive et en continu de médicaments biologiques.

Crossject signe un accord de coopération en R&D avec le Département américain de la Défense

Publié le 15 octobre 2019
Crossject signe un accord de coopération en R&D avec le Département américain de la Défense

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la signature d’un accord de coopération en recherche et développement (CRADA1) avec le Département américain de la Défense.

Adocia se dote de moyens financiers supplémentaires pour accélérer sa croissance

Publié le 14 octobre 2019
Adocia se dote de moyens financiers supplémentaires pour accélérer sa croissance

Adocia, la société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans le développement de formulations innovantes de protéines et de peptides pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, annonce aujourd’hui l’obtention d’une ligne de financement complémentaire auprès d’IPF Partners pour financer sa croissance.

Theratechnologies : les résultats de l’étude de la tésamoréline pour la NAFLD publiés dans le Lancet HIV

Publié le 14 octobre 2019
Theratechnologies : les résultats de l’étude de la tésamoréline pour la NAFLD publiés dans le Lancet HIV

Theratechnologies vient d’annoncer que les résultats d’un essai clinique, récemment complété au Massachusetts General Hospital et au National Institute of Allergy and Infectious Diseases du National Institutes of Health, sur les effets de la tésamoréline sur la stéatose hépatique non-alcoolique (NAFLD) dans le VIH ont été publiés dans le Lancet HIV.

Abivax présentera les dernières données sur ABX464 dans la rectocolite hémorragique lors de la semaine UEG 2019

Publié le 11 octobre 2019
Abivax présentera les dernières données sur ABX464 dans la rectocolite hémorragique lors de la semaine UEG 2019

Abivax vient d’annoncer avoir été sélectionnée pour présenter les dernières données cliniques concernant ABX464 dans la rectocolite hémorragique à l’occasion de la semaine UEG (United European Gastroenterology, semaine de l’union de la gastroentérologie européenne), qui se tiendra du 19 au 23 octobre à Barcelone, en Espagne.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents