Edition du 15-01-2021

OSE Immunotherapeutics : CLEC-1, un nouveau point de contrôle myéloïde immunitaire et cible thérapeutique d’intérêt en immuno-oncologie

Publié le lundi 18 mai 2020

OSE Immunotherapeutics : CLEC-1, un nouveau point de contrôle myéloïde immunitaire et cible thérapeutique d'intérêt en immuno-oncologieOSE Immunotherapeutics a annoncé que des données précliniques sur CLEC-1 (parmi les récepteurs CLR – C-type lectin receptors), un point de contrôle myéloïde immunitaire et nouvelle cible thérapeutique d’intérêt en immuno-oncologie, ont été sélectionnées pour une présentation orale(1) au Congrès annuel virtuel (II) de l’American Association of Cancer Research (AACR) qui se tiendra du 22 au 24 juin 2020.

« Ces données montrent que le point de contrôle myéloïde CLEC-1 est une nouvelle cible thérapeutique d’intérêt en immuno-oncologie et que les antagonistes de la voie CLEC-1 constituent une approche originale et innovante d’immunothérapie du cancer, en synergie avec la chimiothérapie ou avec des anticorps à cible tumorale. L’identification de CLEC-1 et de ses antagonistes nous permet de renforcer notre présence dans le domaine très attractif des cellules myéloïdes et des macrophages, identifiés comme étant des facteurs de mauvais pronostic en oncologie et dans les mécanismes d’échappement aux immunothérapies du cancer actuelles », commente Nicolas Poirier, Directeur scientifique d’OSE Immunotherapeutics.

Ces données sont issues d’un programme de recherche mené par l’équipe de R&D d’OSE Immmunotherapeutics en collaboration avec le Dr Elise Chiffoleau (CRTI, Centre de Recherche en Transplantation et Immunologie, UMR – INSERM 1064, Centre Universitaire de Nantes). Il a pour objectif la mise au point d’une immunothérapie du cancer visant un nouveau récepteur de type CLR (C-type lectin receptor), CLEC-1, qui bloque les fonctions suppressives des cellules myéloïdes et permet la réactivation de la réponse antitumorale lymphocytaire T. Les cellules myéloïdes suppressives ont la capacité de s’accumuler dans le microenvironnement des tumeurs cancéreuses et de déréguler les défenses immunes des lymphocytes T.

Ce programme de recherche a démontré que CLEC-1, point de contrôle immunitaire myéloïde, est une nouvelle cible thérapeutique d’intérêt en immuno-oncologie. Les principaux résultats montrent que :

. CLEC-1 est un nouveau signal « Don’t eat me » (similaire à l’axe SIRP?-CD47) ; OSE Immmunotherapeutics a développé des anticorps antagonistes de CLEC-1 pour restaurer la fonction de phagocytose des macrophages et des cellules dendritiques, en synergie avec les anticorps visant la tumeur.

. CLEC-1 est un « sensor of death » qui reconnaît des signaux de stress et de mort cellulaire sur les cellules tumorales.

. Les souris génétiquement déficientes en CLEC-1 éliminent plus facilement les cellules tumorales, en particulier en combinaison avec une chimiothérapie cytotoxique et immunogène qui induit du stress cellulaire.

. CLEC-1 est exprimé par certains sous-types de cellules dendritiques spécialisées dans la présentation d’antigènes dans la tumeur. In vivo, le récepteur inhibe la présentation croisée des lymphocytes T et freine la réponse mémoire immunitaire adaptative. L’absence de récepteur CLEC-1 favorise le déclenchement de cette réponse mémoire immunitaire adaptative.

_______________________

(1) Congrès Annuel Virtuel de l’AACR – Détails de la présentation :

CLEC-1 is a novel myeloid immune checkpoint for cancer immunotherapy controlling damaged and tumor cells phagocytosis.
Gauttier V*, Drouin M*, Saenz J, Evrard B, Mary C, Teppaz G, Desalle A, Thépenier V, Wilhelm E, Poirier N*, Chiffoleau E*
* auteurs ayant contribué également à ces travaux

CLEC-1 suppress dendritic cell antigen presentation and is a novel myeloid immune checkpoint target for cancer immunotherapy.
Drouin M*, Saenz J*, Evrard B, Gauttier V, Teppaz G, Lopez-Robles MD, Louvet C, Poirier N*, Chiffoleau E*
* auteurs ayant contribué également à ces travaux

Source : OSE Immunotherapeutics








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents