Edition du 30-10-2020

OSE Immunotherapeutics : CLEC-1, un nouveau point de contrôle myéloïde immunitaire et cible thérapeutique d’intérêt en immuno-oncologie

Publié le lundi 18 mai 2020

OSE Immunotherapeutics : CLEC-1, un nouveau point de contrôle myéloïde immunitaire et cible thérapeutique d'intérêt en immuno-oncologieOSE Immunotherapeutics a annoncé que des données précliniques sur CLEC-1 (parmi les récepteurs CLR – C-type lectin receptors), un point de contrôle myéloïde immunitaire et nouvelle cible thérapeutique d’intérêt en immuno-oncologie, ont été sélectionnées pour une présentation orale(1) au Congrès annuel virtuel (II) de l’American Association of Cancer Research (AACR) qui se tiendra du 22 au 24 juin 2020.

« Ces données montrent que le point de contrôle myéloïde CLEC-1 est une nouvelle cible thérapeutique d’intérêt en immuno-oncologie et que les antagonistes de la voie CLEC-1 constituent une approche originale et innovante d’immunothérapie du cancer, en synergie avec la chimiothérapie ou avec des anticorps à cible tumorale. L’identification de CLEC-1 et de ses antagonistes nous permet de renforcer notre présence dans le domaine très attractif des cellules myéloïdes et des macrophages, identifiés comme étant des facteurs de mauvais pronostic en oncologie et dans les mécanismes d’échappement aux immunothérapies du cancer actuelles », commente Nicolas Poirier, Directeur scientifique d’OSE Immunotherapeutics.

Ces données sont issues d’un programme de recherche mené par l’équipe de R&D d’OSE Immmunotherapeutics en collaboration avec le Dr Elise Chiffoleau (CRTI, Centre de Recherche en Transplantation et Immunologie, UMR – INSERM 1064, Centre Universitaire de Nantes). Il a pour objectif la mise au point d’une immunothérapie du cancer visant un nouveau récepteur de type CLR (C-type lectin receptor), CLEC-1, qui bloque les fonctions suppressives des cellules myéloïdes et permet la réactivation de la réponse antitumorale lymphocytaire T. Les cellules myéloïdes suppressives ont la capacité de s’accumuler dans le microenvironnement des tumeurs cancéreuses et de déréguler les défenses immunes des lymphocytes T.

Ce programme de recherche a démontré que CLEC-1, point de contrôle immunitaire myéloïde, est une nouvelle cible thérapeutique d’intérêt en immuno-oncologie. Les principaux résultats montrent que :

. CLEC-1 est un nouveau signal « Don’t eat me » (similaire à l’axe SIRP?-CD47) ; OSE Immmunotherapeutics a développé des anticorps antagonistes de CLEC-1 pour restaurer la fonction de phagocytose des macrophages et des cellules dendritiques, en synergie avec les anticorps visant la tumeur.

. CLEC-1 est un « sensor of death » qui reconnaît des signaux de stress et de mort cellulaire sur les cellules tumorales.

. Les souris génétiquement déficientes en CLEC-1 éliminent plus facilement les cellules tumorales, en particulier en combinaison avec une chimiothérapie cytotoxique et immunogène qui induit du stress cellulaire.

. CLEC-1 est exprimé par certains sous-types de cellules dendritiques spécialisées dans la présentation d’antigènes dans la tumeur. In vivo, le récepteur inhibe la présentation croisée des lymphocytes T et freine la réponse mémoire immunitaire adaptative. L’absence de récepteur CLEC-1 favorise le déclenchement de cette réponse mémoire immunitaire adaptative.

_______________________

(1) Congrès Annuel Virtuel de l’AACR – Détails de la présentation :

CLEC-1 is a novel myeloid immune checkpoint for cancer immunotherapy controlling damaged and tumor cells phagocytosis.
Gauttier V*, Drouin M*, Saenz J, Evrard B, Mary C, Teppaz G, Desalle A, Thépenier V, Wilhelm E, Poirier N*, Chiffoleau E*
* auteurs ayant contribué également à ces travaux

CLEC-1 suppress dendritic cell antigen presentation and is a novel myeloid immune checkpoint target for cancer immunotherapy.
Drouin M*, Saenz J*, Evrard B, Gauttier V, Teppaz G, Lopez-Robles MD, Louvet C, Poirier N*, Chiffoleau E*
* auteurs ayant contribué également à ces travaux

Source : OSE Immunotherapeutics








MyPharma Editions

Bone Therapeutics signe des accords avec Catalent pour optimiser la production du produit de thérapie cellulaire allogénique ALLOB

Publié le 29 octobre 2020
Bone Therapeutics signe des accords avec Catalent pour optimiser la production du produit de thérapie cellulaire allogénique ALLOB

Bone Therapeutics et Catalent Pharma Solutions ont annoncé la signature d’un accord d’achat d’actions et d’un accord d’approvisionnement. Ces accords permettront d’optimiser et de réaliser des économies sur les opérations de fabrication d’ALLOB, le produit de thérapie cellulaire allogénique de Bone Therapeutics. Ils permettront par ailleurs à Bone Therapeutics de recentrer sa stratégie sur le développement de produits de thérapie cellulaire et génique issus de sa plateforme de CSM (Cellules Stromales Mésenchymateuses) différenciées, en orthopédie et dans d’autres indications.

Nicox : nouveau brevet délivré pour le NCX 470, exclusivité prolongée en Europe jusqu’en 2039

Publié le 29 octobre 2020
Nicox : nouveau brevet délivré pour le NCX 470, exclusivité prolongée en Europe jusqu’en 2039

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé qu’un brevet de formulation couvrant le NCX 470 a été délivré par l’Office Européen des Brevets, prolongeant l’exclusivité européenne de la protection du NCX 470 jusqu’en 2039. Un brevet équivalent a déjà été délivré aux Etats-Unis et le NCX 470 est également protégé par un brevet couvrant sa composition de matière.

Oncologie : Sanofi va évaluer la sécurité et l’efficacité d’un nouveau candidat expérimental, THOR-707, en association avec KEYTRUDA®

Publié le 29 octobre 2020
Oncologie : Sanofi va évaluer la sécurité et l’efficacité d’un nouveau candidat expérimental, THOR-707, en association avec KEYTRUDA®

Sanofi a conclu un accord avec Merck & Co (connu sous le nom de MSD en dehors des États-Unis et du Canada) pour la conduite d’un essai clinique de phase II visant à évaluer la sécurité, la pharmacocinétique et l’efficacité préliminaire de THOR-707, un candidat IL-2 non-alpha hautement différencié qui pourrait devenir le meilleur de sa classe pharmacothérapeutique, associé ou administré en séquence avec le KEYTRUDA® (pembrolizumab) de MSD à des patients atteints de différents cancers.

Almirall France : Laurence Faboumy nommée directrice générale

Publié le 28 octobre 2020
Almirall France : Laurence Faboumy nommée  directrice générale

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, vient d’annoncer la nomination de Laurence Faboumy au poste de directrice générale d’Almirall France. Laurence Faboumy sera notamment en charge de créer une toute nouvelle équipe constituée d’experts en dermatologie médicale, ainsi que de concevoir la stratégie à long terme d’Almirall sur le marché français, en partenariat avec les principaux acteurs de cet écosystème.

Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Publié le 28 octobre 2020
Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence et de collaboration avec Xediton Pharmaceuticals pour développer et commercialiser le firibastat au Canada.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Publié le 28 octobre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Sanofi et GSK ont signé une déclaration d’intention avec Gavi, l’administrateur juridique de la Facilité COVAX, un mécanisme international de groupement d’achats visant à garantir à chaque pays participant un accès juste et équitable aux éventuels vaccins contre la COVID-19.

Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Publié le 27 octobre 2020
Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), vient d’annoncer la nomination de Bettina Werle au poste de directrice scientifique. Elle sera responsable de toutes les activités scientifiques et de recherche chez Tollys. Sa nomination intervient alors que Tollys démarre ses études de toxicologie réglementaires en vue de lancer des essais cliniques de phase 1 en 2022.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents