Edition du 13-04-2021

OSE Immunotherapeutics et le CHU de Nantes démarrent une étude clinique de Phase 1/2 avec FR104 chez les patients ayant reçu une transplantation rénale

Publié le vendredi 4 décembre 2020

OSE Immunotherapeutics et le CHU de Nantes démarrent une étude clinique de Phase 1/2 avec FR104 chez les patients ayant reçu une transplantation rénaleOSE Immunotherapeutics et le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes ont annoncé que l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) et le Comité de Protection des Personnes (CPP) ont donné leur autorisation pour démarrer un essai clinique de Phase 1/2 évaluant FR104, anticorps monoclonal antagoniste du CD-28, administré pour la première fois chez des patients ayant reçu une transplantation rénale. Cette étude sera menée dans le cadre d’un accord de collaboration entre OSE Immunotherapeutics et le CHU de Nantes.

Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics, déclare : « Nous sommes très heureux de collaborer avec le CHU de Nantes et l’ITUN, un centre d’investigation clinique de très haut niveau, doté d’une équipe d’excellence de la transplantation rénale à l’échelle européenne. Le démarrage de ce premier essai clinique de FR104 dans la transplantation rénale marque une étape clé dans le développement du produit. Le rejet de greffe constituant un problème majeur pour les patients justifiant un traitement immunosuppresseur à vie, l’évaluation de l’immunothérapie FR104 sur le contrôle à long terme de la réaction immunitaire post-greffe est un enjeu thérapeutique clé, du fait de son caractère innovant. OSE Immunotherapeutics travaille par ailleurs sur un nouvel essai clinique de phase 2 de FR104 dans une indication de niche dans les maladies auto-immunes, le produit ayant un fort potentiel de développement dans un certain nombre d’indications ».

Cette étude clinique de phase 1/2 vise à évaluer la sécurité, la tolérance, la pharmacocinétique, la pharmacodynamique et l’efficacité de FR104 chez des patients ayant reçu une transplantation rénale.

Un suivi à long terme sera assuré pendant un an après la fin de l’étude. L’efficacité et la tolérance à long terme du produit seront mesurées selon des critères de fonction rénale, d’incidence de rejet et d’effets indésirables du FR104.

Cet essai sera mené sous la promotion du Centre Hospitalier Universitaire de Nantes. Le Professeur Gilles Blancho, qui dirige l’Institut de Transplantation Urologie-Néphrologie (ITUN) au sein du CHU, en sera l’Investigateur Coordonnateur. OSE Immunotherapeutics fournira son produit FR104 et apportera son soutien financier à l’étude.

Le Pr Gilles Blancho, Directeur de l’ITUN, conclut : « Malgré les progrès réalisés dans les traitements immunosuppresseurs, le besoin d’avancée médicale au profit des patients receveurs d’une greffe du rein demeure très important. Avec FR104, nous allons développer une immunothérapie innovante et prometteuse, le point clé en transplantation d’organes étant de disposer de traitements immunosuppresseurs non seulement efficaces, mais aussi présentant le minimum d’effets secondaires et permettant ainsi de préserver la qualité de vie de nos patients. Cette collaboration clinique entre l’ITUN et OSE s’inscrit dans le choix du CHU de Nantes de favoriser les partenariats avec les entreprises du médicament pour faciliter la participation de nos praticiens aux essais cliniques, et faire bénéficier à nos patients des dernières avancées thérapeutiques ».

FR104 est un anticorps monoclonal et antagoniste du CD-28. C’est un anticorps monovalent pégylé qui permet d’inhiber le récepteur CD-28 de façon sélective pour des applications cliniques potentielles dans des pathologies auto-immunes et en transplantation.

FR104 sera évalué dans la transplantation rénale en raison de son activité immunosuppressive sélective dirigée contre les cellules T effectrices. Le blocage de CD-28 par FR104 pourrait représenter une stratégie efficace d’immunomodulation en permettant de contrôler les fonctions T effectrices tout en préservant les cellules T régulatrices.

De nombreuses études précliniques menées avec FR104 dans des modèles de greffe et d’autres maladies à médiation immunitaire ont démontré sa capacité à promouvoir la modulation immunologique (1) et à renforcer l’immunosuppression(2). En particulier, utilisé seul ou en association avec un immunosuppresseur selon les modèles, FR104 permet de contrôler efficacement la maladie du greffon contre l’hôte (GVHD) ou le rejet de greffe rénale avec une supériorité sur le CTLA4-Ig, antagoniste non sélectif de CD-28 (3,4). Par ailleurs, les résultats de l’étude clinique de Phase 1(5) de FR104 ont montré une bonne tolérance clinique et biologique du produit avec une activité immunosuppressive potentiellement applicable en transplantation et dans les maladies auto-immunes.

___________________________

(1)   Selective blockade of CD28 on human T cells facilitates regulation of alloimmune responses
Masaaki Zaitsu, Fadi Issa, Joanna Hester et al.; JCI Insight. 2017

(2)   FR104, an antagonist anti-CD28 monovalent fab’ antibody, prevents alloimmunization and allows calcineurin inhibitor minimization in nonhuman primate renal allograft
Poirier N, Dilek N, Mary C et al.; Am J Transplant. 2015 Jan.

(3)   CD28 blockade controls T cell activation to prevent graft-versus-host disease in primates
Benjamin K. Watkins, Victor Tkachev, Scott N. Furlan et al.; J Clin Invest. 2018 Aug 13

(4)   Anti-CD28 Antibody and Belatacept Exert Differential Effects on Mechanisms of Renal Allograft Rejection
Ville S, Poirier N et al., J Am Soc Nephrol. 2016

(5)   First-in-Human Study in Healthy Subjects with FR104, a Pegylated Monoclonal Antibody Fragment Antagonist of CD28
Nicolas Poirier, Gilles Blancho, Maryvonne Hiance et al.; The Journal of Immunology, Nov. 2016

Source : OSE Immunotherapeutics








MyPharma Editions

AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Publié le 12 avril 2021
AlgoTherapeutix nomme Edmund Harrigan et Scott Byrd à son Conseil d’Administration

Fondée en 2018 pour inventer les traitements topiques de douleurs complexes, AlgoTherapeutix développe ATX01 dans les Neuropathies Périphériques Induites par la Chimiothérapie. Après la récente levée de fonds de Série A, et au moment où ATX01 entre en phase clinique de développement, AlgoTherapeutix renforce son Conseil d’Administration avec l’arrivée de deux éminents spécialistes du secteur.

Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Publié le 12 avril 2021
Tollys : le Dr Amina Zinaï nommée directrice du développement clinique

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), a annoncé la nomination du Dr Amina Zinaï en tant que directrice du développement clinique. Le Dr Nasser Azli conserve son poste de directeur médical.

Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l’ARNm

Publié le 12 avril 2021
Sanofi acquiert Tidal Therapeutics, une biotech spécialisée dans l'ARNm

Sanofi vient d’annoncer l’acquisition de Tidal Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement préclinique d’agents thérapeutiques qui font appel à une technologie ARNm unique de reprogrammation in vivo des cellules immunitaires. Cette nouvelle plateforme technologique va accroître les capacités de recherche de Sanofi dans les domaines de l’immuno-oncologie et des maladies inflammatoires, et présente un fort potentiel d’application à d’autres maladies.

Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Publié le 12 avril 2021
Calixar investit 1 million d’euros dans un pipeline de cibles à fort potentiel thérapeutique

Calixar, société de biotechnologie spécialisée depuis plus de 10 ans dans l’isolement de protéines membranaires natives et fonctionnelles, a annoncé investir un million d’euros dans la création d’un pipeline de cibles et d’antigènes à fort potentiel thérapeutique. Cet investissement stratégique, soutenu par Bpifrance, permettra à la société de devenir le partenaire incontournable et exclusif en cibles thérapeutiques natives et fonctionnelles (RCPGs, canaux ioniques, transporteurs, récepteurs, antigènes viraux, …) pour les industries pharmaceutiques et biotechnologiques.

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents