Edition du 29-01-2020

PACES : 1 an après le lancement de la Première Année Commune aux Etudes de Santé

Publié le vendredi 27 mai 2011

Alors que les étudiants en PACES ont, vont ou sont en train de passer leurs concours ; l’ANEMF, l’ANEPF, l’ANESF, l’UNECD et la FNEK, fédérations membres du réseau de la FAGE publient aujourd’hui leurs propositions concernant cette réforme et les améliorations qui doivent suivre.

Tribune de l’A.N.E.M.F c/o FAGE :

En effet, le 22 juin 2009 le report d’un an de la loi « portant création d’une première année commune aux études de santé et facilitant la réorientation des étudiants » est voté à l’assemblée nationale. Ce laps de temps supplémentaire n’a pas été suffisant pour que sa mise en place soit efficiente et réponde dès la rentrée 2010 à ses objectifs initiaux.

C’est pourquoi nous demandons, face aux désordres rencontrés (mis en exergue dans notre enquête en pièce jointe) :
– un quota minimum fixé à 30% d’enseignements dirigés et la création de groupes d’ED de 35 personnes maximum pour un maintien de la pédagogie par le biais notamment des crédits du PRL ;
– une révision du contenu du programme du premier semestre notamment un allégement pour un premier concours en décembre et une facilitation de la réorientation dès le premier semestre ;
– une position forte de la part des directeurs en faveur d’une franche participation du corps enseignant aux tutorats, une intégration de toutes les filières dans ce service à l’étudiant et l’aide des ministères pour le développement de ces tutorats gratuits et de qualité afin de lutter contre la sélection par l’argent et les inégalités sociales ;
– l’intégration de la filière kinésithérapie à cette PACES et une vigilance accrue quant à l’attraction de la filière pharmacie
– une pause méridienne d’au minimum une heure avec un échelonnement des sorties de cours
– une réel cadrage de la PACES par la mise en place ou le maintien d’un comité de suivi faisant intervenir les différents acteurs (étudiants, enseignants, administrations…)
– une extension des places de travail et des horaires d’ouverture des bibliothèques universitaires
– une orientation et une réorientation active et non subie, avec une information accessible par tous ainsi que la mise en place d’un référentiel national des offres de passerelles.

Aujourd’hui, après un an de PACES, nous pouvons avancer sur les améliorations nécessaires afin que cette réforme se passe au mieux pour tous les étudiants et leur formation. Nous comptons sur l’ensemble des acteurs, ministères, administrations des universités, UFR, équipes pédagogiques et étudiants pour entendre notre appel et travailler de concert avec les représentants étudiants qui veulent que le système avance.

A.N.E.M.F c/o FAGE








MyPharma Editions

Yposkesi produit les lots cliniques du vecteur lentiviral G1XCGD pour un essai clinique sur une maladie rare du système immunitaire

Publié le 29 janvier 2020
Yposkesi produit les lots cliniques du vecteur lentiviral G1XCGD pour un essai clinique sur une maladie rare du système immunitaire

Yposkesi, un CDMO (Contract Development & Manufacturing Organization) leader en Europe pour la production de vecteurs viraux pour la thérapie génique, a annoncé avoir produit les vecteurs lentiviraux utilisés dans l’essai clinique de thérapie génique chez des patients souffrant d’une forme sévère de granulomatose septique chronique liée à l’X (X-CGD pour Chronic Granulomatous Disease), un dysfonctionnement héréditaire rare des cellules phagocytaires.

Gilead / Kite : demande d’AMM européenne déposée pour KTE-X19, sa thérapie cellulaire CAR T

Publié le 29 janvier 2020
Gilead / Kite : demande d'AMM européenne déposée pour KTE-X19, sa thérapie cellulaire CAR T

Kite, société de Gilead, a annoncé que la demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) qu’elle a déposé pour le KTE-X19, thérapie cellulaire CAR T (cellules T à récepteur chimérique d’antigène) en cours de développement, destiné au traitement du lymphome à cellules du manteau (LCM) réfractaire ou en rechute chez l’adulte, a été validée et que le dossier est en cours d’évaluation par l’Agence Européenne du Médicament (EMA).

MedinCell : le Dr Richard Malamut rejoint le Conseil Médical

Publié le 29 janvier 2020
MedinCell : le Dr Richard Malamut rejoint le Conseil Médical

MedinCell vient d’annoncer que le Dr Richard Malamut, un spécialiste reconnu du développement pharmaceutique aux États-Unis, a rejoint le Conseil Médical (Medical Advisory Board) de la société.

Afipa : Luc Besançon nommé au poste de Délégué Général

Publié le 28 janvier 2020
Afipa : Luc Besançon nommé au poste de Délégué Général

L’Association Française de l’Industrie Pharmaceutique pour une Automédication responsable (Afipa) a annoncé la nomination de Luc Besançon au poste de Délégué Général de l’Association. Il a pris ses fonctions le 2 janvier 2020.

Sanofi : examen prioritaire de la FDA pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 28 janvier 2020
Sanofi : examen prioritaire de la FDA pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’accorder un examen prioritaire à la demande de licence supplémentaire de produit biologique (sBLA) concernant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’entretien adjuvant de la dermatite atopique modérée à sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans inadéquatement contrôlé par des traitements topiques soumis à prescription médicale ou auquel ces traitements sont déconseillés. La FDA devrait rendre sa décision le 26 mai 2020.

Janssen : feu vert dans l’UE pour Stelara® dans le psoriasis en plaques modéré à sévère chez l’enfant

Publié le 28 janvier 2020
Janssen : feu vert dans l'UE pour Stelara® dans le psoriasis en plaques modéré à sévère chez l'enfant

Janssen a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé l’utilisation étendue de STELARA® (ustekinumab) pour le traitement des patients pédiatriques (6-11 ans) atteints de psoriasis en plaques modéré à sévère. L’ustekinumab a déjà été approuvé pour le traitement des adolescents et des adultes âgés de 12 ans et plus atteints de psoriasis en plaques. […]

Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Publié le 27 janvier 2020
Deinove : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837 dans les infections à Clostridioides difficile

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique, a annoncé l’inclusion du premier patient dans l’essai de Phase II testant DNV3837. DNV3837 cible le traitement des Infections à Clostridioides difficile (ICD), un pathogène classé prioritaire par l’OMS et l’une des premières causes d’infections nosocomiales dans le monde (1).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents