Edition du 29-09-2020

Pandémie grippale: le syndrôme canicule

Publié le dimanche 28 juin 2009

Pandémie grippale: le syndrôme caniculeLa canicule de 2003 avait été fatale au ministre de la Santé de l’époque le Pr Jean-François Mattei. Ministre, autorités de santé, médecins : tous les acteurs de monde la santé avaient été pris de court par l’ampleur de cette catastrophe sanitaire. Il y a aujourd’hui tout lieu de parier que ce scénario dramatique ne se produira plus : la pandémie de grippe A/H1N1 est, pour l’heure, strictement maîtrisée.

Question : en fait-on trop ? Assurément non. Car aujourd’hui la politique de prévention a énormément progressé, au risque d’une saturation médiatique toujours possible. L’opinion est-elle en effet toujours réceptive aux messages institutionnels sur la pandémie ? Difficile à dire. Quoiqu’il en soit, aucun « répit estival » n’a, pour l’instant, été observé dans la progression de grippe A/H1N1 en France, a affirmé la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, dans un entretien au « Parisien » paru lundi. « L’été est normalement moins favorable à la contamination par le virus mais, contrairement à ce que nous espérions, nous n’enregistrons pas, pour le moment, de répit estival ».

Plusieurs scénarios ont été étudiés, tous concordants sur une progression de la pandémie à l’automne, saison propice à l’apparition de la grippe. C’est donc dans ce sens que les autorités sanitaires vont travailler durant l’été, en veillant à ne pas « passer à côté » de l’événement, comme cela s’était produit durant l’été 2003 : on se rappelle en effet les maladresses de communication -le ministre filmé dans son jardin, annonçant la mise en place d’un numéro vert…- Cette fois, le ministère et les autorités de santé jouent sur le registre de la transparence et de la « communication-vérité », comme d’ailleurs le font les ministères concernés par la crise économique, financière et sociale.

Efficace ? Sans doute : les Français sont peu ou prou convaincus que l’on ne leur ment plus et que l’on ne leur cache plus rien. C’était nettement moins vrai voici quelques années.

Sur le front politique, sauf accident de parcours majeur toujours à redouter, la ministre de la Santé est donc sortie vainqueur de deux épreuves difficiles : la mise en place du dispositif de la lutte contre la pandémie grippale et le vote de la loi HPST. La seconde partie du test n’était pas la plus facile : toutes les parties prenantes au projet -y compris l’entourage élyséen- avaient sorti leurs fusils de chasse. Bredouilles… Reste maintenant à convaincre les médecins de « repiquer au truc », c’est-à-dire d’accepter le renouvellement du bail conventionnel : et çà, c’est coton. Avec les médecins, rien n’est jamais simple…

Hervé Karleskind © HKconseils. com








MyPharma Editions

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents