Edition du 24-09-2020

Accueil » Industrie » Produits

Parkinson : Merck Serono annonce les résultats d’une étude de Phase III sur le safinamide

Publié le lundi 8 novembre 2010

Merck Serono et son partenaire Newron Pharmaceuticals ont annoncé les résultats d’une étude de 18 mois réalisée en double-aveugle et contrôlée par placebo (étude 018), extension d’une étude de Phase III de 6 mois réalisée avec le safinamide (étude 016), dont les résultats ont déjà été rapportés.

L’objectif de cette extension était d’évaluer l’efficacité et le profil de tolérance à long terme (24 mois) du safinamide, administré à deux doses différentes (50 mg et 100 mg, en une seule prise quotidienne), en complément du traitement par la lévodopa chez des patients atteints d’une maladie de Parkinson à un stade d’évolution avancé. Bien que le critère principal d’efficacité de l’étude 018 portant sur l’évaluation des dyskinésies après 24 mois de traitement n’ait pas été satisfait, les résultats de l’analyse exploratoire du principal critère secondaire pré-défini sont conformes aux effets sur la fonction motrice observés dans l’étude 016. Les résultats de l’étude 018 confortent également le profil de tolérance du safinamide.

Le critère principal d’efficacité de l’étude 018 correspondait à l’évolution moyenne des scores sur l’échelle DRS1 (Dyskinesia Rating Scale). Après 24 mois, le score DRS a été amélioré, sans pour autant atteindre le seuil de significativité statistique, de 0,19 et 0,28 point chez les patients traités respectivement par 50 mg et 100 mg de safinamide, contre une aggravation du score de 0,32 point dans le groupe placebo (respectivement, p=0,21 et p=0,15 versus placebo). Les dyskinésies, qui correspondent à des mouvements involontaires de torsion du visage et du corps, représentent une complication majeure du traitement par la lévodopa, et par conséquent, altèrent significativement la qualité de vie des patients. À l’état initial, 32% des patients présentaient des dyskinésies gênantes.

Sur les 544 patients inclus dans cette phase d’extension, 81% de ceux traités par le safinamide ont terminé l’étude (78% dans le groupe traité avec la dose de 50 mg et 83% dans le groupe traité avec la dose de 100 mg) contre 81% dans le groupe placebo. Les incidences de sorties d’étude, des événements indésirables graves ou des événements cliniquement pertinents survenus au cours des 24 mois dans les deux groupes de patients traités par le safinamide étaient comparables à celles observées dans le groupe placebo et similaires au profil de tolérance rapporté dans l’étude 016.
Une analyse exploratoire des critères secondaires pré-définis a été réalisée. L’augmentation significative de la période “ON”2 sans dyskinésie gênante ou minime, observée dans l’étude 016 (critère d’évaluation principal) a persisté à l’issue des 24 mois de la phase d’extension, pour les deux doses de safinamide (1,01 et 1,18 heures, respectivement pour les groupes traités avec les doses de 50 mg et 100 mg versus 0,34 heure pour le groupe placebo; respectivement p=0,0031 et p=0,0002).

“Ces résultats à long terme sont encourageants car ils confirment le profil de tolérance du safinamide et ses effets sur la fonction motrice, déjà observés à six mois chez cette population de patients ayant une maladie de Parkinson de stade avancé”, a déclaré Bernhard Kirschbaum, Responsable Recherche & Développement de Merck Serono au niveau mondial. “L’effet du safinamide sur les dyskinésies sera évaluée de manière plus précise dans une étude pilote spécifique actuellement en cours.”

« Ces résultats, issus d’une étude rigoureuse à long terme, réalisée en double-aveugle et contrôlée, sont particulièrement pertinents car ils apportent des informations essentielles sur le profil de tolérance à long terme du safinamide et sur le maintien de ses effets sur la fonction motrice » a déclaré Luca Benatti, Directeur Général de Newron. « Ces résultats sont porteurs d’espoir chez les patients ayant une maladie de Parkinson qui ont besoin de prendre des médicaments sur de très longues périodes ».

Les résultats complets de l’étude seront soumis pour présentation lors de prochains congrès scientifiques, dès que l’ensemble des analyses en cours seront terminées. Cette phase d’extension (étude 018) qui a permis de recueillir des données de tolérance à long terme constitue, avec les études 015, 016 et 017 déjà terminées et les études MOTION et SETTLE en cours, le programme de développement clinique du safinamide. Ce programme a été conçu pour soutenir une demande d’autorisation de mise sur le marché du safinamide comme complément d’un traitement par un agoniste dopaminergique chez les patients ayant une maladie de Parkinson à un stade d’évolution précoce et comme complément du traitement par la lévodopa chez les patients ayant une maladie de Parkinson à un stade d’évolution avancé.

Selon l’accord conclu avec Newron en 2006, Merck Serono détient l’exclusivité mondiale des droits de développement, de production et de commercialisation du safinamide dans le traitement de la maladie de Parkinson et de la maladie d’Alzheimer, ainsi que pour d’autres indications thérapeutiques.

Source : Merck Serono








MyPharma Editions

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Publié le 23 septembre 2020
BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Stephan Jenn vient d’être élu à la présidence de BioValley France, le pôle de compétitivité santé du Grand Est, lors de l’Assemblée Générale qui s’est déroulée le 22 septembre 2020 à Strasbourg.

Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Publié le 23 septembre 2020
Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Le groupe Celltrion a annoncé aujourd’hui que le ministère coréen de la Sécurité des aliments et des médicaments (MFDS) a approuvé la demande IND de nouveau médicament expérimental, déposée par la société en vue d’un essai clinique pivot de phase II/III sur le CT-P59, le candidat-traitement de la COVID-19 sous la forme d’un anticorps monoclonal. Cet essai international évaluera l’innocuité et l’efficacité du CT-P59 chez les patients présentant des symptômes légers à modérés d’une infection au SARS-CoV-2.

Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Publié le 23 septembre 2020
Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Valbiotis, entreprise de Recherche & Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce la sélection de 3 études sur TOTUM-63 par l’European Association for the Study of Diabetes (EASD), qui seront présentées lors du congrès annuel de l’association en septembre 2020.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents