Edition du 30-11-2020

Accueil » Industrie » Produits

Parkinson : Merck Serono annonce les résultats d’une étude de Phase III sur le safinamide

Publié le lundi 8 novembre 2010

Merck Serono et son partenaire Newron Pharmaceuticals ont annoncé les résultats d’une étude de 18 mois réalisée en double-aveugle et contrôlée par placebo (étude 018), extension d’une étude de Phase III de 6 mois réalisée avec le safinamide (étude 016), dont les résultats ont déjà été rapportés.

L’objectif de cette extension était d’évaluer l’efficacité et le profil de tolérance à long terme (24 mois) du safinamide, administré à deux doses différentes (50 mg et 100 mg, en une seule prise quotidienne), en complément du traitement par la lévodopa chez des patients atteints d’une maladie de Parkinson à un stade d’évolution avancé. Bien que le critère principal d’efficacité de l’étude 018 portant sur l’évaluation des dyskinésies après 24 mois de traitement n’ait pas été satisfait, les résultats de l’analyse exploratoire du principal critère secondaire pré-défini sont conformes aux effets sur la fonction motrice observés dans l’étude 016. Les résultats de l’étude 018 confortent également le profil de tolérance du safinamide.

Le critère principal d’efficacité de l’étude 018 correspondait à l’évolution moyenne des scores sur l’échelle DRS1 (Dyskinesia Rating Scale). Après 24 mois, le score DRS a été amélioré, sans pour autant atteindre le seuil de significativité statistique, de 0,19 et 0,28 point chez les patients traités respectivement par 50 mg et 100 mg de safinamide, contre une aggravation du score de 0,32 point dans le groupe placebo (respectivement, p=0,21 et p=0,15 versus placebo). Les dyskinésies, qui correspondent à des mouvements involontaires de torsion du visage et du corps, représentent une complication majeure du traitement par la lévodopa, et par conséquent, altèrent significativement la qualité de vie des patients. À l’état initial, 32% des patients présentaient des dyskinésies gênantes.

Sur les 544 patients inclus dans cette phase d’extension, 81% de ceux traités par le safinamide ont terminé l’étude (78% dans le groupe traité avec la dose de 50 mg et 83% dans le groupe traité avec la dose de 100 mg) contre 81% dans le groupe placebo. Les incidences de sorties d’étude, des événements indésirables graves ou des événements cliniquement pertinents survenus au cours des 24 mois dans les deux groupes de patients traités par le safinamide étaient comparables à celles observées dans le groupe placebo et similaires au profil de tolérance rapporté dans l’étude 016.
Une analyse exploratoire des critères secondaires pré-définis a été réalisée. L’augmentation significative de la période “ON”2 sans dyskinésie gênante ou minime, observée dans l’étude 016 (critère d’évaluation principal) a persisté à l’issue des 24 mois de la phase d’extension, pour les deux doses de safinamide (1,01 et 1,18 heures, respectivement pour les groupes traités avec les doses de 50 mg et 100 mg versus 0,34 heure pour le groupe placebo; respectivement p=0,0031 et p=0,0002).

“Ces résultats à long terme sont encourageants car ils confirment le profil de tolérance du safinamide et ses effets sur la fonction motrice, déjà observés à six mois chez cette population de patients ayant une maladie de Parkinson de stade avancé”, a déclaré Bernhard Kirschbaum, Responsable Recherche & Développement de Merck Serono au niveau mondial. “L’effet du safinamide sur les dyskinésies sera évaluée de manière plus précise dans une étude pilote spécifique actuellement en cours.”

« Ces résultats, issus d’une étude rigoureuse à long terme, réalisée en double-aveugle et contrôlée, sont particulièrement pertinents car ils apportent des informations essentielles sur le profil de tolérance à long terme du safinamide et sur le maintien de ses effets sur la fonction motrice » a déclaré Luca Benatti, Directeur Général de Newron. « Ces résultats sont porteurs d’espoir chez les patients ayant une maladie de Parkinson qui ont besoin de prendre des médicaments sur de très longues périodes ».

Les résultats complets de l’étude seront soumis pour présentation lors de prochains congrès scientifiques, dès que l’ensemble des analyses en cours seront terminées. Cette phase d’extension (étude 018) qui a permis de recueillir des données de tolérance à long terme constitue, avec les études 015, 016 et 017 déjà terminées et les études MOTION et SETTLE en cours, le programme de développement clinique du safinamide. Ce programme a été conçu pour soutenir une demande d’autorisation de mise sur le marché du safinamide comme complément d’un traitement par un agoniste dopaminergique chez les patients ayant une maladie de Parkinson à un stade d’évolution précoce et comme complément du traitement par la lévodopa chez les patients ayant une maladie de Parkinson à un stade d’évolution avancé.

Selon l’accord conclu avec Newron en 2006, Merck Serono détient l’exclusivité mondiale des droits de développement, de production et de commercialisation du safinamide dans le traitement de la maladie de Parkinson et de la maladie d’Alzheimer, ainsi que pour d’autres indications thérapeutiques.

Source : Merck Serono








MyPharma Editions

Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Publié le 27 novembre 2020
Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Suite à l’annonce du plan France Relance, les Pôles Santé en réseau, regroupant les six pôles de compétitivité en santé français – Atlanpole Biotherapies, Clubster NSL, Eurobiomed, Biovalley France, Lyonbiopôle et Medicen Paris Region, formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France face aux défis de la médecine actuels et futurs.

Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Publié le 27 novembre 2020
Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Le CHRU de Brest et Hemarina, entreprise de biotechnologie bretonne, ont annoncé avoir franchi la barre des 100 participants à l’étude OxyOp2 qui contribue au développement clinique du transporteur universel d’oxygène HEMO2life®.

Pharmacies : confiez votre communication digitale à Artur’In

Publié le 27 novembre 2020

Vous souhaitez garder le contact avec votre patientèle en dehors de l’officine et améliorer le retour en pharmacie de vos patients ? Utilisez le digital afin d’améliorer votre visibilité et mettez en avant votre officine pour rester en tête.

COVID-19 : Celltrion termine le recrutement de l’essai clinique mondial de Phase II évaluant le traitement candidat CT-P59

Publié le 27 novembre 2020
COVID-19 : Celltrion termine le recrutement de l'essai clinique mondial de Phase II évaluant le traitement candidat CT-P59

Celltrion Group a annoncé la clôture du recrutement de 327 patients atteints de symptômes légers à modérés d’infection au SARS-CoV-2 dans le cadre de l’essai clinique mondial de Phase II évaluant le CT-P59, un traitement candidat anti-COVID-19 par anticorps monoclonaux. Celltrion prévoit de soumettre une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence auprès du ministère coréen de la Sécurité des produits alimentaires et médicamenteux (MFDS), sous réserve des résultats obtenus dans le cadre de l’essai pivot de Phase II.

Medesis Pharma et Transgene prolongent leur accord de recherche collaborative

Publié le 26 novembre 2020
Medesis Pharma et Transgene prolongent leur accord de recherche collaborative

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments avec sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale, annonce le renouvellement de son accord de recherche collaborative avec Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux.

Pierre Fabre et Y-Biologics mettent en place un partenariat de recherche pour développer de nouvelles immunothérapies à base d’anticorps monoclonaux

Publié le 26 novembre 2020
Pierre Fabre et Y-Biologics mettent en place un partenariat de recherche pour développer de nouvelles immunothérapies à base d'anticorps monoclonaux

L’entreprise de biotechnologie sud-coréenne Y-Biologics et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé un projet de partenariat stratégique dans le domaine de la recherche en immuno-oncologie. Ce projet a fait l’objet d’une lettre d’intention signée par les deux partenaires et sera confirmé dans les prochains mois à travers un accord détaillé. La collaboration s’étend sur une durée de trois ans qui pourra être étendue à cinq ans.

Aelis Farma : Anders Gersel Pedersen nommé Président du Conseil d’Administration

Publié le 26 novembre 2020
Aelis Farma : Anders Gersel Pedersen nommé Président du Conseil d’Administration

Aelis Farma, société de biotechnologie basée à Bordeaux, au sein du Neurocentre Magendie de l’INSERM, et spécialisée dans le traitement des maladies neurologiques, vient d’annoncer la nomination de Anders Gersel Pedersen en qualité de Président du Conseil d’Administration.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents