Edition du 12-04-2021

Pharnext : résultats positifs de Phase 3 pour PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A

Publié le mardi 16 octobre 2018

Pharnext : résultats positifs de Phase 3 pour PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1APharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé les résultats positifs de son essai clinique pivot de Phase 3 (PLEO-CMT) évaluant deux doses du PXT3003 contre placebo sur 15 mois pour le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

PLEO-CMT était une étude pivot de Phase 3 en double aveugle, d’une durée de 15 mois, qui évaluait l’efficacité et l’innocuité de PXT3003 comparativement au placebo pour le traitement des patients atteints de CMT1A légère à modérée. L’essai a étudié deux doses de PXT3003 et les patients ont été randomisés 1: 1: 1. L’étude a inclus 323 patients, âgés de 16 à 65 ans, répartis sur 30 sites en Europe, aux États-Unis et au Canada. Son critère principal d’évaluation était la variation du score ONLS (Overall Neuropathy Limitations Scale) qui mesure le handicap du patient, en accord avec les recommandations de la FDA et en accord avec l’EMA pour cette pathologie. Une réduction de 0,3 point sur cette échelle a été jugée significative selon la méthodologie décrite précédemment1.

Les caractéristiques des trois groupes étaient comparables à l’inclusion. Pour l’analyse des critères d’évaluation, il y avait 87 patients sous placebo, 93 patients avec la dose faible et 55 patients avec la dose élevée à l’inclusion. Le nombre plus faible de patients recevant la dose élevée est dû à des problèmes inattendus de stabilité dans la formulation. Cependant, des résultats cohérents ont été observés : comparés au placebo, une réduction moyenne de 0,4 point de l’ONLS (95% CI [0.1,0.6], p=0.008) a été observée dans le groupe traité avec la dose élevée. Une analyse de sensibilité a démontré la cohérence de ce résultat dans divers modèles statistiques.

Le critère secondaire d’évaluation a confirmé la supériorité de la dose élevée, en particulier l’amélioration du test de 10 mètres de marche avec une réduction de 0,5 sec (95% CI [0.1,0.9], p=0.016). Un effet-dose linéaire a été démontré. Il ressort de l’étude que le PXT3003 est un traitement sûr et bien toléré avec un profil de sécurité similaire à celui déjà observé dans l’essai de Phase 2.

Dans cette étude, PXT3003 apporte pour la première fois la preuve d’amélioration significative chez des patients CMT1A en montrant une différence statistiquement significative sur l’échelle ONLS de handicap (critère principal) confirmée par l’analyse de sensibilité et les critères secondaires, ainsi qu’un bon profil d’innocuité. Sur la base de ces résultats, Pharnext a l’intention de déposer le dossier d’autorisation de mise sur le marché (AMM) aux États-Unis et en Europe. Le plan d’analyse statistique et les résultats n’ont pas encore été revus par les autorités réglementaires.

Pharnext a initié en mars 2016 une étude d’extension (PLEO-CMT-FU) d’une durée de 9 mois en ouvert. Actuellement en cours, elle inclut les patients qui avaient terminé l’étude PLEO-CMT. Elle est conçue pour confirmer l’innocuité et la tolérance à long terme de PXT3003 avec des résultats attendus au deuxième semestre 2019.

Pharnext prévoit également de lancer un essai pédiatrique de Phase 3 du PXT3003 dans la CMT1A au cours du premier semestre 2019, sur la base du plan d’investigation pédiatrique (PIP) convenu avec l’EMA. Les résultats de cette étude ne sont pas requis pour l’obtention de l’AMM dans l’indication adulte.

« Nous sommes ravis de l’issue positive de l’étude clinique qui démontre clairement l’efficacité du PXT3003 sur la progression invalidante de la CMT1A. Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec les agences réglementaires pour apporter le plus rapidement possible ce traitement aux patients », a déclaré le Professeur Daniel Cohen, MD, PhD, co-fondateur et Directeur Général de Pharnext. « Ces résultats confirment le large potentiel de notre plateforme de découverte de médicaments PLEOTHERAPY™ dans d’autres maladies dont les troubles neurodégénératifs, et ils représentent bien sûr une étape décisive pour Pharnext ».

« La CMT1A est une maladie héréditaire chronique, grave et invalidante qui affecte environ 125 000 personnes aux États-Unis et en Europe et, jusqu’à présent, restant sans traitement pharmacologique efficace », a déclaré David Cornbath, MD, Professeur de Neurologie à l’Université Johns Hopkins, Baltimore, Maryland. « Dans cet essai, PXT3003 a démontré une amélioration significative des patients atteints de CMT1A légère à modérée et ses résultats encourageants indiquent que PXT3003 pourrait potentiellement changer le paradigme de traitement de la maladie. En tant que clinicien, je suis enchanté du potentiel thérapeutique de PXT3003 et de ce qu’il représente pour les patients et leurs familles. »

« Il s’agit du premier grand essai multicentrique à avoir démontré un effet positif dans la CMT », a déclaré Richard Lewis, MD, Professeur de Neurologie au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles, en Californie. « Je suis heureux que cette approche novatrice et sans danger puisse être proposée aux patients atteints de CMT1A ».

« Ces résultats constituent la première transposition directe d’un traitement préclinique développé sur modèles animaux à des patients atteints de CMT1A », a déclaré Michael Sereda, MD, Professeur de Neurologie à l’Institut Max-Planck de Médecine Expérimentale de Göttingen, en Allemagne. « Je suis impressionné par la cohérence de l’effet thérapeutique entre les essais précliniques et cliniques. Les données issues de modèles de CMT chez le rat nous donnent des informations importantes sur l’effet du PXT3003 sur le système nerveux périphérique atteint dans la CMT1A ».

Source : Pharnext 








MyPharma Editions

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Biogen : AMM européenne pour TYSABRI® sous-cutanée dans la SEP récurrente-rémittente

Publié le 8 avril 2021

Biogen vient d’annoncer que la Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’administration par voie sous-cutanée (SC) de TYSABRI® (natalizumab) pour traiter les adultes présentant des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente.

Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

Publié le 7 avril 2021
Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

OncoDNA, une société de théranostique et de génomique spécialisée dans la médecine de précision, et myNEO, une société d’intelligence artificielle spécialisée dans l’identification de cibles en immuno-oncologie, viennent de dévoiler une collaboration qui entend révolutionner le traitement du cancer. Les deux entreprises ont convenu de consolider leurs technologies afin de faciliter la production de vaccins personnalisés pour les patients à court de traitements.

Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Publié le 7 avril 2021
Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Paul Hudson, Directeur général de Sanofi, a présenté plusieurs projets clés que le groupe mettra en œuvre pour amplifier l’impact de sa stratégie de Responsabilité Sociétale. Intégré à la stratégie long terme de Sanofi, l’engagement de l’entreprise repose sur 4 piliers essentiels où Sanofi dispose des meilleurs atouts pour faire la différence : l’accès aux médicaments, le soutien aux communautés vulnérables, la préservation de l’environnement et l’inclusion et la diversité de ses collaborateurs.

Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Publié le 7 avril 2021
Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a coopté, le 6 avril 2021, une nouvelle administratrice : Anna Braeken, Directrice générale la division Pharma France chez Bayer, dans la famille des laboratoires européens, en remplacement de Jost Reinhard.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents