Edition du 24-02-2018

Pierre Fabre / Array BioPharma : résultats encourageants de survie globale dans l’essai COLUMBUS

Publié le jeudi 8 février 2018

 Pierre Fabre /Array BioPharma : résultats encourageants de survie globale dans l'essai COLUMBUSLa biotech américaine Array BioPharma et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé hier les résultats de l’analyse de Survie Globale (SG) dans l’essai de Phase 3 COLUMBUS chez les patients atteints d’un mélanome BRAF-muté.

Le traitement avec encorafenib à la dose de 450mg par jour associé au binimetinib à la dose de 45mg deux fois par jour (COMBO450) a réduit le risque de décès comparativement au traitement par vemurafenib 960mg deux fois par jour [hazard ratio (HR) de 0.61, [95% CI 0.47, 0.79, p <0.001]. La médiane de SG était de 33.6 mois pour les patients traités par la COMBO450, comparativement à 16.9 mois pour les patients traités par le vemurafenib en monothérapie.

« De nombreux patients atteints d’un mélanome BRAF-muté font face à des défis majeurs de prise en charge de leur maladie, et il reste un besoin important de traitements bien tolérés qui retardent la progression de la maladie et améliorent la survie globale. », selon Keith T. Flaherty, M.D., Directeur du Termeer Center for Targeted Therapy, Massachusetts General Hospital Cancer Center et Professor of Medicine, Harvard Medical School. « Ces résultats suggèrent que l’association d’encorafenib et de binimetinib pourrait devenir un nouveau traitement majeur pour les patients atteints d’un mélanome avancé BRAF-muté ».

A la date de l’analyse de survie globale, prévue au protocole, comparant la COMBO450 au vemurafenib en monothérapie, une analyse préliminaire de survie globale chez les patients traités par 300mg par jour d’encorafenib (ENCO300) en monothérapie a montré une médiane de survie globale de 23.5 mois.

« Nous sommes extrêmement heureux de rapporter ces résultats de survie globale dans l’essai COLUMBUS, » dit Victor Sandor, M.D., Chief Medical Officer, Array BioPharma. « Il s’agit de données de survie globale très encourageantes qui renforcent les résultats précédemment rapportés en termes de médiane de survie sans progression et de taux de réponse globale. Ces données d’efficacité, combinées à un profil de tolérance intéressant pourraient faire de l’association encorafenib et binimetinib une nouvelle option de traitement très prometteuse pour ces patients ».

A la lumière de ces résultats Frédéric Duchesne, directeur général de Pierre Fabre Médicament & Santé, a fait le commentaire suivant : « Nous sommes particulièrement heureux de ces résultats. Ils confirment que l’association d’Encorafenib et Binimetinib actuellement en cours d’enregistrement, représente une réelle chance thérapeutique pour les patients atteints de l’une des formes les plus sévères de mélanome, un cancer malheureusement en forte expansion. Ces résultats de survie globale vont nous permettre de compléter les dossiers d’enregistrement déposés auprès des autorités européennes et australiennes. Par ailleurs, nous continuons à développer avec Array BioPharma l’association dans le cancer colorectal afin d’en faire bénéficier au plus vite les patients en attente de nouvelles solutions thérapeutiques. »

Comme précédemment rapporté, l’association encorafenib et binimetinib a été généralement bien tolérée. Parmi les évènements indésirables de grade 3/4 (EIs) qui sont survenus chez plus de 5% des patients recevant l’association, on note une augmentation des gamma-glutamyltransferase (GGT) (9%), une augmentation de la créatine phosphokinase sanguine (CK) (7%) et de l’hypertension (6%). L’incidence d’EIs spécifiques, tous grades confondus, chez les patients ayant reçu l’association encorafenib et binimetinib (EIs définis à partir des toxicités les plus fréquemment rapportées avec les traitements actuellement commercialisés, associant un inhibiteur de MEK et un inhibiteur de BRAF), comprennent : des rashs (23%), de la fièvre (18%), des décollements de l’épithélium pigmentaire de la rétine (13%) et une photosensibilité (5%). Les résultats complets de tolérance de la partie 1 de l’essai COLUMBUS ont été présentés au 2016 Society for Melanoma Research Annual Congress.

Le dossier d’enregistrement pour soutenir l’utilisation d’encorafenib et de binimetinib comme traitement des patients atteints d’un mélanome avancé, non-opérable ou métastatique BRAF-muté est actuellement en cours de revue par la « Food and Drug Administration (FDA) » aux Etats-Unis. La FDA s’est fixée comme date limite de réponse le 30 Juin 2018 pour les deux dossiers encorafenib et binimetinib, selon le « Prescription Drug User Fee Act (PDUFA) ». L’Agence Européenne du Médicament (EMA), les Autorités de Santé Suisse (Swiss Medicines Agency – Swissmedic) et Australienne (Therapeutic Goods Administration – TGA)  sont également en train de revoir les dossiers d’enregistrement qui leur ont été soumis pour encorafenib et binimetinib.

Une présentation détaillée des derniers résultats de l’essai COLUMBUS sera faite lors d’un prochain congrès médical.

Source : Array BioPharma / Pierre Fabre








MyPharma Editions

Servier ouvre son premier bureau américain à Boston

Publié le 23 février 2018
Servier ouvre son premier bureau américain à Boston

Servier a annoncé vendredi le renforcement de sa présence sur le territoire américain avec l’ouverture à Boston de son premier bureau, Servier BioInnovation. Situé en plein coeur du hub mondial des sciences de la vie de Cambridge, ce nouveau site a pour mission d’identifier de nouvelles opportunités en Recherche & Développement et concrétiser la présence commerciale du groupe pharmaceutique français aux Etats-Unis.

GeNeuro : GNbAC1 désigné médicament orphelin par la FDA dans la PIDC

Publié le 23 février 2018
GeNeuro : GNbAC1 désigné médicament orphelin par la FDA dans la PIDC

GeNeuro, société biopharmaceutique suisse qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et auto-immunes, a annoncé que GNbAC1 a reçu la désignation de médicament orphelin de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis pour le traitement de la polyradiculonévrite inflammatoire démyélinisante chronique (PIDC), une maladie auto-immune neurologique rare du système nerveux périphérique.

Ophtalmologie : Elsalys Biotech conclut avec Théa une option de licence sur son programme ELB011

Publié le 22 février 2018
Ophtalmologie : Elsalys Biotech conclut avec Théa une option de licence sur son programme ELB011

Elsalys Biotech, société française spécialisée en immuno-oncologie, a signé avec Théa un accord d’option de licence en ophtalmologie. L’option porte sur le développement clinique (prévu à partir de 2020) et la commercialisation d’ELB011, un nouvel anticorps first-in-class dans le traitement de la DMLA humide et d’autres pathologies vasculaires rétiniennes.

Immuno-oncologie : Merck & Co va acquérir l’australien Viralytics

Publié le 22 février 2018
Immuno-oncologie : Merck & Co va acquérir l'australien Viralytics

Le groupe pharmaceutique américain a annoncé la signature d’un accord définitif en vue d’acquérir Viralytics, une biotech australienne spécialisée dans les traitements d’immunothérapie oncolytique. L’opération proposée valorise le total des actions émises de Viralytics à environ 502 millions de dollars de dollars australiens (320 millions d‘euros).

Don de moelle osseuse : semaine nationale de mobilisation du 10 au 18 mars 2018

Publié le 22 février 2018
Don de moelle osseuse : semaine nationale de mobilisation du 10 au 18 mars 2018

La 13ème édition de la Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle osseuse se déroule du 10 au 18 mars 2018. A cette occasion, l’Agence de la biomédecine lance une nouvelle campagne et dit « Bravo et merci » à tous ceux qui ont pris le temps de s’inscrire comme donneurs de moelle osseuse pour peut-être un jour sauver des vies.

Néovacs renforce sa propriété intellectuelle aux États-Unis

Publié le 22 février 2018
Néovacs renforce sa propriété intellectuelle aux États-Unis

Néovacs, la société spécialiste de l’immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, a annoncé avoir reçu la notification par le United States Patent and Trademark Office (USPTO) de l’octroi du brevet intitulé : « Méthode de traitement d’une condition liée à la surexpression de l’Interféron alpha (US 14/110,312) ».

TxCell présente son procédé de fabrication de CAR-Tregs au CAR-TCR Summit Europe

Publié le 22 février 2018
TxCell présente son procédé de fabrication de CAR-Tregs au CAR-TCR Summit Europe

TxCell, société de biotechnologies qui développe des immunothérapies cellulaires basées sur des cellules T régulatrices (Tregs) pour l’inflammation, l’auto-immunité et la transplantation, présente les détails de son procédé de fabrication de CAR-Tregs au CAR-TCR Summit Europe, se tenant du 20 au 22 février 2018 à Londres, au Royaume-Uni.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions