Edition du 24-04-2018

Pierre Fabre / Array BioPharma : résultats encourageants de survie globale dans l’essai COLUMBUS

Publié le jeudi 8 février 2018

 Pierre Fabre /Array BioPharma : résultats encourageants de survie globale dans l'essai COLUMBUSLa biotech américaine Array BioPharma et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé hier les résultats de l’analyse de Survie Globale (SG) dans l’essai de Phase 3 COLUMBUS chez les patients atteints d’un mélanome BRAF-muté.

Le traitement avec encorafenib à la dose de 450mg par jour associé au binimetinib à la dose de 45mg deux fois par jour (COMBO450) a réduit le risque de décès comparativement au traitement par vemurafenib 960mg deux fois par jour [hazard ratio (HR) de 0.61, [95% CI 0.47, 0.79, p <0.001]. La médiane de SG était de 33.6 mois pour les patients traités par la COMBO450, comparativement à 16.9 mois pour les patients traités par le vemurafenib en monothérapie.

« De nombreux patients atteints d’un mélanome BRAF-muté font face à des défis majeurs de prise en charge de leur maladie, et il reste un besoin important de traitements bien tolérés qui retardent la progression de la maladie et améliorent la survie globale. », selon Keith T. Flaherty, M.D., Directeur du Termeer Center for Targeted Therapy, Massachusetts General Hospital Cancer Center et Professor of Medicine, Harvard Medical School. « Ces résultats suggèrent que l’association d’encorafenib et de binimetinib pourrait devenir un nouveau traitement majeur pour les patients atteints d’un mélanome avancé BRAF-muté ».

A la date de l’analyse de survie globale, prévue au protocole, comparant la COMBO450 au vemurafenib en monothérapie, une analyse préliminaire de survie globale chez les patients traités par 300mg par jour d’encorafenib (ENCO300) en monothérapie a montré une médiane de survie globale de 23.5 mois.

« Nous sommes extrêmement heureux de rapporter ces résultats de survie globale dans l’essai COLUMBUS, » dit Victor Sandor, M.D., Chief Medical Officer, Array BioPharma. « Il s’agit de données de survie globale très encourageantes qui renforcent les résultats précédemment rapportés en termes de médiane de survie sans progression et de taux de réponse globale. Ces données d’efficacité, combinées à un profil de tolérance intéressant pourraient faire de l’association encorafenib et binimetinib une nouvelle option de traitement très prometteuse pour ces patients ».

A la lumière de ces résultats Frédéric Duchesne, directeur général de Pierre Fabre Médicament & Santé, a fait le commentaire suivant : « Nous sommes particulièrement heureux de ces résultats. Ils confirment que l’association d’Encorafenib et Binimetinib actuellement en cours d’enregistrement, représente une réelle chance thérapeutique pour les patients atteints de l’une des formes les plus sévères de mélanome, un cancer malheureusement en forte expansion. Ces résultats de survie globale vont nous permettre de compléter les dossiers d’enregistrement déposés auprès des autorités européennes et australiennes. Par ailleurs, nous continuons à développer avec Array BioPharma l’association dans le cancer colorectal afin d’en faire bénéficier au plus vite les patients en attente de nouvelles solutions thérapeutiques. »

Comme précédemment rapporté, l’association encorafenib et binimetinib a été généralement bien tolérée. Parmi les évènements indésirables de grade 3/4 (EIs) qui sont survenus chez plus de 5% des patients recevant l’association, on note une augmentation des gamma-glutamyltransferase (GGT) (9%), une augmentation de la créatine phosphokinase sanguine (CK) (7%) et de l’hypertension (6%). L’incidence d’EIs spécifiques, tous grades confondus, chez les patients ayant reçu l’association encorafenib et binimetinib (EIs définis à partir des toxicités les plus fréquemment rapportées avec les traitements actuellement commercialisés, associant un inhibiteur de MEK et un inhibiteur de BRAF), comprennent : des rashs (23%), de la fièvre (18%), des décollements de l’épithélium pigmentaire de la rétine (13%) et une photosensibilité (5%). Les résultats complets de tolérance de la partie 1 de l’essai COLUMBUS ont été présentés au 2016 Society for Melanoma Research Annual Congress.

Le dossier d’enregistrement pour soutenir l’utilisation d’encorafenib et de binimetinib comme traitement des patients atteints d’un mélanome avancé, non-opérable ou métastatique BRAF-muté est actuellement en cours de revue par la « Food and Drug Administration (FDA) » aux Etats-Unis. La FDA s’est fixée comme date limite de réponse le 30 Juin 2018 pour les deux dossiers encorafenib et binimetinib, selon le « Prescription Drug User Fee Act (PDUFA) ». L’Agence Européenne du Médicament (EMA), les Autorités de Santé Suisse (Swiss Medicines Agency – Swissmedic) et Australienne (Therapeutic Goods Administration – TGA)  sont également en train de revoir les dossiers d’enregistrement qui leur ont été soumis pour encorafenib et binimetinib.

Une présentation détaillée des derniers résultats de l’essai COLUMBUS sera faite lors d’un prochain congrès médical.

Source : Array BioPharma / Pierre Fabre








MyPharma Editions

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions