Edition du 14-11-2018

PLFSS 2010 : le déficit de la sécurité sociale « sous le poids de la crise »

Publié le jeudi 1 octobre 2009

PLFSS 2010 : le déficit de la sécurité sociale « sous le poids de la crise »Selon le ministre du budget, Eric Woerth, qui présentait ce jeudi le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), le déficit de la sécurité sociale continue à se creuser « sous le poids de la crise » et devrait atteindre 30,6 milliards d’euros en 2010. Cette année, le déficit du régime général (salariés) de la Sécu devrait atteindre 22,7 milliards d’euros.

« Sous le poids de la crise, le déficit continue à se creuser. En 2010, il devrait progresser d’environ 7 milliards d’euros pour atteindre 30,6 milliards d’euros », a déclaré jeudi le ministre du Budget, Eric Woerth, en présentant le projet de budget 2010 de la Sécu. « Ce chiffre est spectaculaire mais il ne doit pas occulter nos efforts pour stabiliser le ‘déficit structurel’. En 2009, le déficit lié à la crise représente près de 65% du déficit et il constituera environ 75% du déficit 2010 », précise le ministre.

Les comptes du régime général

les comptes du régime général - source ministère du budget
Quant à l’Ondam (objectif national des dépenses d’assurance-maladie), il s’avère globalement tenu en 2009 avec 3,4% de hausse contre 3,3% prévu. Pour 2010, ce dernier est fixé à 3% dont 2,8% pour l’hôpital et la médecine de ville et 5,8% pour le secteur médico-social.

Le plan de mesures
 Le gouvernement a annoncé un plan d’économies de 2,2 milliards d’euros comprenant notamment de  « nouveaux instruments de maîtrise médicalisée » (595 millions d’euros), la baisse des tarifs des biologistes et des radiologues (240 millions d’euros), des diminutions de prix des produits de santé (460 millions d’euros). Roselyne Bachelot a par ailleurs confirmé la hausse du forfait hospitalier de 16 à 18 euros en 2010, et de 12 à 13,5 euros en psychiatrie (160 millions d’euros).

Concernant le volet médicament, la ministre de la Santé a annoncé que le taux de remboursement par l’assurance maladie de certains médicaments au « service médical rendu faible », baisserait de 35% à 15% en 2010 « dans toutes leurs indications », ainsi que celui des médicaments restés à 35% alors que leur service médical a été jugé insuffisant . Objectif de la mesure : réaliser 145 millions d’euros d’économies. Les analgésiques comme l’aspirine ou le paracétamol restent quant à eux remboursés à 65%. 

Médicament : « quatre taux de remboursement »
Le Gouvernement a en effet souhaité reprendre, mais en la modifiant dans ses modalités, la proposition de la Mutualité sociale agricole de diminuer le taux de remboursement de certains médicaments à 35%.

« Il faut bien voir que le taux de remboursement des médicaments ne dépend que d’un seul critère, qui est un critère exclusivement médical : c’est l’efficacité du médicament qui détermine le taux de remboursement », justifie la ministre de la Santé. « Avec cette mesure, nous aurons donc désormais quatre taux de remboursement : 100% pour les médicaments irremplaçables et très coûteux (anticancéreux, antirétroviraux), 65% lorsque le service médical rendu est jugé important, 35% lors qu’il est jugé modéré et donc 15% lorsqu’il est faible  » explique-t-elle.

 Les revenus du capital seront taxées
Autre mesures, les revenus du capital seront taxées. Le gouvermement part ainsi du « principe simple selon lequel toutes les catégories de revenu doivent être soumises à la CSG au même titre que les salaires. » Cela concerne en particulier les plus-values réalisées lors de la cession de valeurs mobilières seront désormais soumises aux prélèvements sociaux (12,1 %) au premier euro (110 millions d’euros de rendement) et l’exonération de prélèvements sociaux pour les contrats d’assurance vie multi-supports en cas de dénouement par succession sera supprimée (270 millions).

Le PLFSS 2010 prévoit également d’élargir le financement de la protection sociale aux revenus du travail qui complètent le salaire, avec l’augmentation à 4 % de la contribution dite « forfait social » sur les revenus accessoires aux salaires (380 millions d’euros). En effet, le taux de cette contribution est très faible au regard du niveau des cotisations patronales de sécurité sociale sur les salaires (30,38 %) et selon le gouvernement « le développement des outils d’association des salariés aux résultats de l’entreprise ne doit pas s’accompagner d’une érosion de l’assiette du prélèvement social. »

Enfin, le doublement des taux de la contribution sur les retraites chapeau est prévu (25 millions d’euros pour le FSV) afin de normaliser le régime social de ces dispositifs réservés, en pratique, aux cadres dirigeants.

La lutte contre les arrêts de travail injustifiés
Le PLFSS 2010 met aussi l’accent sur la lutte contre les arrêts de travail injustifiés. Deux axes sont privilégiés. Les contrôles sont renforcés par une mesure de lutte contre les arrêts de travail successifs abusifs et la généralisation de l’expérimentation de la « contre-visite » de l’employeur prévue par la LFSS 2008. Par ailleurs le projet prévoit une expérimentation du contrôle des arrêts de travail de la fonction publique par les caisses d’assurance maladie du régime général et un renforcement de l’efficacité du contrôle des arrêts maladie au sein du régime social des indépendants.

Le projet de budget va être transmis au Conseil d’Etat pour avis et devrait être examiné en conseil des ministres le 14 octobre.








MyPharma Editions

Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Publié le 13 novembre 2018
Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Dans un contexte médiatique actif concernant l’homéopathie, les laboratoires homéopathiques ont souhaité faire un état des lieux à date du rapport des Français aux médicaments homéopathiques. Ainsi, selon le sondage Ipsos – Weleda/Lehning/Boiron*, 74% des utilisateurs jugent les médicaments homéopathiques efficaces et 74% sont opposés à l’arrêt du remboursement des médicaments homéopathiques.

ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

Publié le 13 novembre 2018
ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat pnt-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques à l’arachide.

HAS : renouvellement de la commission de la transparence

Publié le 13 novembre 2018
HAS : renouvellement de la commission de la transparence

La Haute Autorité de Santé (HAS) a procédé au renouvellement de la commission de la transparence le 24 octobre 2018. Vingt-trois membres ont ainsi été nommés pour 3 ans. Par rapport à la composition du précédent mandat, certaines disciplines sont renforcées : l’oncologie, la pneumologie, la neurologie, la méthodologie et les biostatistiques. À ce jour, 5 postes restent à pourvoir, dont 2 membres d’associations de patients ou d’usagers.

IntegraGen collabore avec Google Cloud pour fournir ses outils d’analyse de données de séquençage à grande échelle

Publié le 13 novembre 2018
IntegraGen collabore avec Google Cloud pour fournir ses outils d’analyse de données de séquençage à grande échelle

IntegraGen, société spécialisée dans la transformation de données issues d’échantillons biologiques en information génomique et en outils de diagnostic pour l’oncologie, va collaborer avec Google Cloud pour la mise en ligne de ses outils avancés d’analyse génomique, SIRIUS™ et MERCURY™ sur la Google Cloud Platform. Ce partenariat permet le transfert et le traitement accéléré des données ainsi qu’une amélioration de leur sécurité pour les utilisateurs, cliniciens ou chercheurs.

Poxel : des données prometteuses sur le PXL770 et le PXL065 dans le traitement de la NASH

Publié le 12 novembre 2018
Poxel : des données prometteuses sur le PXL770 et le PXL065 dans le traitement de la NASH

Poxel a annoncé avoir présenté des posters portant sur des données prometteuses du PXL770 et du PXL065 (anciennement DRX-065, acquis auprès de DeuteRx LLC) pour le traitement de la NASH lors du congrès de l’AASLD (American Association for the Study of Liver Diseases), qui s’est tenu les 10 et 11 novembre 2018 à San Francisco en Californie.

Nosopharm : le Dr. Sarah Gould nommée au poste de directrice du développement

Publié le 12 novembre 2018
Nosopharm : le Dr. Sarah Gould nommée au poste de directrice du développement

Nosopharm, entreprise innovante dédiée à la recherche et au développement de nouveaux médicaments anti-infectieux, a annoncé lundi le recrutement du Dr. Sarah Gould au poste de Directrice du Développement. A ce titre, elle supervisera le passage des programmes de R&D de Nosopharm du stade préclinique vers la clinique.

Transgene : résultats positifs de Phase 1 de TG1050 dans l’hépatite B chronique

Publié le 12 novembre 2018
Transgene : résultats positifs de Phase 1 de TG1050 dans l’hépatite B chronique

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé les résultats détaillés de l’essai de Phase 1 évaluant la tolérance et l’immunogénicité de TG1050 chez des patients atteints d’hépatite B chronique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions